d

18 mars 2018 - Camthug League of Legends

G2 - Splyce : les notes du match

G2 - Splyce : les notes du match

Ce samedi, G2 s'est imposée face à Splyce dans le seul tiebreak des LCS EU et a décroché une seconde place synonyme de demi-finale. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, comme toujours).

 

G2

Wunder (6,5) : après une première rencontre complètement ratée contre Giants, Martin a multiplié les erreurs en début de partie. Mais comme c'est un Viking (et le meilleur toplaner européen), il a ensuite enfilé son costume de carry pour démolir Splyce en teamfight. Plus de peur que de mal.

Jankos (8) : après les trois premiers ganks de Xerxe, la comparaison semblait impossible à tenir pour Marcin. Mais quand on est l'un des meilleurs junglers européens de l'histoire, on ne baisse pas les bras. On continue de se battre, et on gagne, à l'usure.

Perkz (9, homme du match) : comment arrêter un Xerxe en état de grâce ? Il vous faut, au choix : la macro game de KSV, Score, Faker... ou Luka Perković à son meilleur niveau. Et ce soir, nous avons eu droit au Perkz des grand soirs, celui qui sort Faker de lane en finale du MSI.

Hjarnan (5) : au moins il a essayé. Il n'a pas donné trop d'avance à ses adversaires et a serré le jeu en teamfight. Laborieux mais tenace, Hjarnan est le Cavani de League of Legends.

Wadid (6,5) : un Wadid tout sourire, ça fait plaisir. Après la désillusion de la phase de lane, Kim Bae-in a vite rejoint Perkz et Jankos pour trouver du réconfort, et il n'a pas été déçu ! 

Splyce

Odoamne (5) : après avoir joué à « qui fera le plus d'erreurs » avec Wunder en début de partie, Odo a continué de sombrer quand son adversaire s'est réveillé. Comme hier contre Vitality, et comme souvent cette saison.

Xerxe (7) : Andrei Dragomir peut-il rater un gank ? Jusqu'à la vingtième minute de jeu, je pensais que non. Et puis il a tenté sa chance sur Perkz, qui l'a fait disparaitre des radars jusqu'à la fin de la rencontre.

Nisqy (4) : pas facile d'exister face à un Perkz aussi énervé. Beaucoup de midlaners sont passés par là avant lui, et Nisqy ne sera surement pas le dernier. Il faut maintenant espérer que le plus français des joueurs belges arrivera en Playoffs avec plus de détermination.

Kobbe (6,5) : Coincé entre un midlaner absent et un support pacifiste, Kobbe n'a pas pu faire parler la poudre ce samedi. Dommage, car sa Tristana était prête à bombarder les quadruples champions d'Europe.

Kasing (5,5) : Kasing est le joueur le plus sympa des LCS EU. Tellement sympa qu'il n'ose pas achever ses adversaires quand il sont à terre et les laisse revenir dans la partie. Brother Raymond.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.