d

24 juin 2017 - Camthug League of Legends

G2-UOL : les notes du match

G2-UOL : les notes du match

Ce vendredi avait lieu la rencontre entre G2 et UOL en LCS EU. Et si les deux équipes s'étaient quittées au sommet de l'Europe il y a quelques semaines lors de la finale du Spring Split 2017, le contexte était cette fois bien différent. Avant cette rencontre, G2 pointait à la troisième place du groupe A, loin derrière Fnatic et Misfits, quand UOL avait besoin d'une victoire pour reprendre la tête du groupe B à Splyce. C'est désormais chose faite puisque les Licornes se sont imposées 2-1 et ont prolongé la série noire des G2.

Les notes du match

G2

Expect (3) : Un jour « sans » pour le toplaner coréen des G2. Incapable d'anticiper la présence (pourtant attendue) de Xerxe sur sa lane, il a systématiquement sombré et a donc accusé un lourd retard sur son adversaire à la sortie de la phase de lane. D'autant que même en l'absence du jungler des UOL, il s'est généreusement offert à Vizicsacsi. Brother Expect.

Trick (4) : Invisible durant la première partie, il a survolé la deuxième et a porté toute son équipe sur son dos... avant de sombrer de nouveau dans la manche décisive, visiblement mal à l'aise sur un pick Nidalee plus que discutable. Le jour et la nuit... mais surtout la nuit.

PerkZ (5.5) : Il a fallu une partie et demie à Luka pour retrouver l'agressivité qui lui manquait depuis la fin du MSI. Et s'il a ensuite fait passer un sale quart d'heure à Exileh, ses efforts n'ont pas été suffisants pour apporter le BO aux Samouraïs.

Zven (6) : Une T1 prise à 6 minutes de jeu sans l'intervention du jungler dans la première manche, un Twitch intenable dans la deuxième : Zven a fait ce qu'il a pu dans ce BO. Mais avec un item sur Caitlyn, il n'avait pas vraiment les armes pour empêcher les deux défaites de son équipe.

Mithy (6) : Très inspiré durant tout le BO, il nous a même gratifiés de son mouvement signature dans la première partie : une arrivée millimétrée sur la toplane après la prise de la T1 du bas, avec à la clé un firstblood pour Expect. Comme son ad carry, il n'a pas pu faire grand-chose pour éviter la chute de son équipe.

Mention spéciale
Youngbuck (1, pour être gentil)
Tout miser sur la pression de lane et ignorer la capacité des UOL à trouver l'engagement en milieu de partie est un pari osé. Après l’échec de la composition Kennen, Caitlyn, Karma dans la première partie, le coach des G2 semblait avoir retenu la leçon en optant pour Rumble et Twitch dans la deuxième. Avant de répéter la même erreur en prenant Nidalee dans une composition où Caitlyn et Taliyah ne semblaient avoir besoin que de protection face aux assauts des Licornes en mid game. Finalement, les G2 ne parviennent pas à prendre l'avantage en début de partie et s'effondrent dès les premières phases de regroupement, laissant échapper une troisième défaite d'affilée.

Attention à ne pas se voir trop beau, Joey !
Crédits : Riot Games.

UOL

Vizicsacsi (6) : Ultra dominant en lane (et bien aidé par l'omniprésence de son jungler sur celle-ci), décisif en combat, Vizicsacsi a surclassé son adversaire du soir. Et ce malgré des erreurs indignes d'un MVP des LCS Europe.

Xerxe (8, homme du match) : Intenable lors des deux victoires de son équipe, il a été le seul à ne pas sombrer dans la deuxième manche, apportant même un avantage conséquent à son toplaner avec des ganks inspirés. En constante progression depuis son arrivée en LCS, le Rookie du Spring Split 2017 prouve chaque semaine qu'il a sa place tout en haut de la hiérarchie des junglers européens.

Exileh (5) : En retrait durant la première partie, puis clairement responsable de la défaite des Licornes dans la deuxième, Exileh a serré les boulons dans la dernière manche pour résister à l'agressivité de PerkZ. Opération réussie pour Fabian, qui a même apporté la victoire à son équipe en profitant du nombre sidérant de dashes que peut effectuer un Kassadin au niveau 16.

Samux (5) : R.A.S. L'ad carry espagnol ne s'est pas fait remarquer dans cette rencontre, sans doute une bonne chose pour les Licornes.

Hylissang (7) : Laisser à un joueur aussi créatif la capacité d'engagement qu'offre Rakan est un choix risqué, et les G2 l'ont payé au prix fort durant la première partie. Privé de son beau Vastaya par la suite, Hyli a rappelé qu'il pouvait – avec Thresh aussi – faire des merveilles. Samux peut lui dire merci, on sait qui porte la culotte en botlane chez les UOL.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.