d

16 mai 2015 - Unbound Divers

Games Of Glory, que la gloire vienne

Games Of Glory, que la gloire vienne

À l’occasion de la sortie de la beta sur Steam du nouveau-né de Lightbulb Crew, Games Of Glory, une séance de jeu et de questions/réponses a été organisée pour divers sites Internet. Vous pouvez donc retrouver le test de GoG ci-dessous.

Présentation

Games Of Glory peut s’assimiler à première vue à un MOBA. En effet, son système de compétences et de vue du dessus en 3D correspond à ce qui se fait dans le genre avec League Of Legends ou DOTA par exemple. Il mélange cependant ces caractéristiques à celles d’un FPS, l’attaque se faisant à l’aide du clic gauche.

Le background du jeu s’inscrit dans la volonté des développeurs de créer un sport électronique et l’univers prend donc place dans un monde de science-fiction où les « Games Of Glory » ont été créées suivant le modèle des arènes antiques, chacun pouvant donc devenir une « Superstar ». Des héros s’affrontent donc dans des arènes par le biais de leurs clones afin d’emmagasiner des récompenses et de la célébrité.  

Sortez les mécaniques

Chaque héros, ou clone, possède deux armes : une arme à distance possédant des munitions et une arme au corps à corps ne possédant pas de munitions. Le joueur peut facilement alterner entre les deux en plein combat afin de changer sa façon de combattre ou lorsque les munitions viennent à manquer, permettant alors à un assassin équipé d’un sniper de venir arracher les dents de ses adversaires avec de puissantes armes de corps à corps. Le jeu ne disposant pas de système d’auto-attack, le moindre coup se fait au skill-shot avec le clic gauche et la façon de jouer change en fonction de l’arme équipée. La plupart des armes à distance infligent des dégâts temporaires, qui seront annulés si le joueur ne prend pas de dégâts pendant un court laps de temps, tandis que les armes au corps à corps infligent des dégâts immédiats qui ne sont soignables que par un retour à la base ou par une technique de clone. En plus des armes, chaque clone peut être amélioré grâce à des « Mods », qui fonctionnent sur le même principe que les runes de League Of Legends. Celles-ci augmentent diverses caractéristiques du champion et sont améliorables. Le jeu ne contient pas d’objets activables, les seuls effets étant les effets passifs des armes. On pourra aussi noter l’absence de sorts personnels, impossible donc de s’échapper d’un combat mal engagé si les compétences de son personnage sont en récupération.

De plus, au début de chaque partie, un capitaine d’équipe est désigné parmi les joueurs en ayant fait la demande. Ce dernier possède une technique spéciale permettant de venir en aide à son équipe lorsque le besoin s’en fait sentir.

Entrez dans l’arène !

Le concept de Superstar est d’ailleurs omniprésent dans le jeu puisqu’il est au cœur du mode qui pourrait bien être en passe d’être le mode compétitif de Games Of Glory. À l’instar de plusieurs FPS, GoG propose un mode de protection d’un personnage de l’équipe, ici la Superstar, qui doit survivre au round. La victoire pouvant s’obtenir de deux façons différentes, plusieurs stratégies peuvent être appliquées. Soit l’équipe essaie d’éliminer la Superstar ennemie tout en maintenant la sienne en vie, soit l’équipe fait tout son possible pour que sa Superstar soit la plus proche possible du centre de la carte à la fin du temps imparti. Les parties se jouent en Best Of 9, chaque manche se terminant au bout de 1 minute et 20 secondes. Au terme de chaque round, les 2 équipes empochent 1000 crédits et gagnent 2 niveaux. Les équipes gagnant la même chose au terme des rounds, l’effet boule de neige est impossible dans ce mode de jeu et c’est la tactique et le travail d’équipe qui détermineront vos chances de victoire. Ce mode de jeu se jouant jusqu’à 3c3, la communication et la coordination sont essentielles pour faire de vos clones des Superstars.

Yugarf est la Superstar, protégez-le !

L’autre mode de jeu est semblable à une guerre de territoires. Chaque équipe possède un Noyau d’énergie protégé par un champ de force et 2 tours. Au début de la partie, les deux équipes doivent prendre possession des points présents sur la carte afin d’affaiblir le bouclier adverse et d’amasser des crédits. Il est en effet impossible d’attaquer le Noyau ennemi tant que le champ de force n’a pas vu son efficacité réduite à zéro. Dans ce mode de jeu, la mort d’un clone ennemi permet à toute l’équipe d’amasser de l’expérience et de ramasser des crédits, symbolisés par des pièces se trouvant à l’endroit du corps. Il est très important de ramasser ces pièces car elles représentent une part importante de la valeur de l’élimination. Les crédits sont alors partagés entre tous les membres de l’équipe présents dans le rayon d’action de la pièce. On peut donc mettre en place une stratégie de gestion des ressources afin de renforcer un allié qui aurait du mal à tuer ses adversaires. En plus des crédits récupérés lors de l’élimination, il est possible de contrôler des points qui permettront une génération permanente et régulière de ressources. La gestion des objectifs est donc primordiale puisqu’elle permet à une équipe en mal d’éliminations de générer quand même de l’or. De plus, c’est le seul mode de jeu où se trouvent des monstres neutres. Ceux-ci apparaissent régulièrement dans les points de contrôle qui deviennent alors neutres. Ils ne sont cependant pas à prendre à la légère et doivent être un objectif d’équipe, sous peine de mauvaises surprises.

En plus de ces deux modes déjà présents dans le jeu, les développeurs prévoient de créer d’autres modes de jeu afin d’enrichir encore plus l’expérience de jeu.

Retour sur expérience

Jouant principalement à League Of Legends, la prise en main ne fut pas immédiate et un court temps d’adaptation sur le tutoriel a été nécessaire afin de profiter pleinement du jeu. Après un court passage dans les paramètres du jeu, j’ai fait la découverte du mode de déplacement du clone à l’aide des touches ZQSD, le clic droit permettant alors d’utiliser une compétence. La différence avec le mode de déplacement standard est frappante, le gameplay est plus nerveux et permet de réagir plus rapidement aux différentes situations, un plaisir lorsqu’on est habitué aux FPS ou autres jeux où ce mode de déplacement est présent ! Le teamfight étant quasiment le seul moyen d’avancer dans la carte Domination, le combat est omniprésent et des escarmouches font rage au travers de la carte, obligeant les personnes à se déplacer en équipe et à coopérer. La coopération est d’autant plus nécessaire dans le mode Superstar où l’équipe est réduite à 3 joueurs, ce qui renforce le côté stratégie. Question graphisme, les personnages et décors sont beaux et de nombreux éléments cosmétiques seront disponibles lors de la sortie du jeu. Se basant sur un modèle économique semblable à ses confrères, Games Of Glory permet au joueur de personnaliser chaque partie de son personnage, de la tête aux pieds, donnant ainsi à votre clone un look unique. Il ne faut pas oublier la présence de toute une partie dédiée à la création et à la gestion de son « club », pouvant être assimilé à une équipe. Cette partie permettra aux différents joueurs d’être joueur, manager, directeur d’équipe et pourquoi pas organisateur de tournoi. Cet aspect du club pouvant entrer en synergie avec le système de discussion actuellement mis en place. Ce dernier regroupant tous les joueurs en ligne, ce qui devrait permettre de trouver de potentielles recrues. Une bonne impression pour ce jeu qui est encore en Alpha disponible sur ce lien et qui devrait sortir sur Steam avant la fin du mois de Mai.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.