d

08 déc. 2014 - Uppsala Hearthstone

Goblins vs Gnomes : Guerrier, aux armes citoyens !

Goblins vs Gnomes : Guerrier, aux armes citoyens !

Dans les contreforts d'Orgrimmar, on entend un orc soupirer sur sa hache. Las, il compte les jours depuis la dernière bataille. "C'était pas ma guerre, colonel" répète Garrosh sur son trône. Mais personne ne semble l'écouter. Et c'est tant mieux parce que si un orc comme lui ne veut plus faire la guerre aux autres classes, on va lui en redonner l'envie et les moyens avec ces nouvelles cartes de classe. En route mauvaise troupe !

Garrosh continue donc sa bataille et les dynamiques de classe jouant sur le gain d'armure et les blessures infligées aux créatures sont toujours présentes. Commençons par Bouncing Blade. Pour 3, ce sort endommage des créatures aléatoires jusqu'à ce que l'une d'elles meure. Une carte intéressante qui permettra de se débarrasser des minions gênants pour seulement 3 manas. Une carte que l'on voit bien comboter avec le Pyromancien sauvage ou Baston par exemple pour éliminer la dernière carte adverse.

Toujours dans les sorts on voit enfin arriver un vrai removal de classe avec Crush. Une carte à 7 qui coûte 4 de moins si vous avez une créature blessée sur la board. Et quand on connaît le gameplay de la classe, on ne peut que se réjouir de cette aubaine. Un indispensable.

Warbot va également entrer dans la classe des cartes dont on peut difficilement se passer. La première 1/3 de classe (et méca de surcroît) prend +1 d'attaque dès qu'elle est blessée. Une très bonne amorce qui augmente le tempo du guerrier et baisse légèrement la curve. On jouera ainsi Warbot tour 1, Armorsmith tour 2, Acolyte of pain tour 3...

Autant Death's bite m'avait totalement convaincu du point de vue arme, autant Ogre Warmaul me laisse totalement circonspect. Certes, une arme 4/2 pour 3 est plutôt rentable mais la contrepartie est quelque peu gênante. La plupart du temps, les armes sont utilisées pour nettoyer la board permettant ainsi les attaques directes de la part des créatures. Quand votre arme dévie de la créature visée pour atterrir dans la face malheureuse de votre adversaire (évitant ainsi les taunts bien placés), cela peut vous faire gagner une partie ou vous mettre dans l'embarras. A voir donc dans les semaines qui viennent.

Siege engine fait partie de mes petits favoris. Premièrement parce qu'il a des statistiques très correctes (5/5 pour 5) mais aussi parce qu'il peut rapidement entrer en combo avec d'autres cartes. Problème : il risque d'être rapidement pris pour cible par votre adversaire et éliminé dans la foulée (d'autant qu'au tour 5, on a généralement de quoi infliger 5 de dégâts à une créature adverse sur la table ou dans la main). Il faudra donc l'accompagner d'une créature taunt pour lui éviter certains ennuis.

Passons à la légendaire. Iron Juggernaut balance une mine dans le deck adverse à son arrivée sur la table. Dès la pioche, ladite mine lui causera 10 points de dégâts. Un mécanisme intéressant et qui peut vraiment faire mal... si l'adversaire pioche effectivement la carte. Choix stratégique, on jouera donc plutôt l'Iron Juggernaut si notre adversaire a déjà beaucoup pioché (comme le rogue Miracle par exemple bien que le nerf du Commissaire priseur tende à faire disparaître le deck).

Vient ensuite la Shieldmaiden. Encore une créature tardive malgré ses bonnes stats et son cri de guerre franchement intéressant (+5 d'armure). Pas indispensable puisque le guerrier contrôle dispose déjà de moyens de gagner de l'armure en posant plus de minions mais un moyen intéressant de se sortir d'une mauvaise situation (à la manière d'un Gardien des rois chez le paladin).

Et l'on termine par la carte la moins intéressante, à savoir le Screwjank Clunker. Une 2/5 pour 4 qui booste un méca allié +2/+2 à son arrivée. Pas folichon puisqu'elle n'apporte pas de taunt par exemple et qu'elle reste limitée à un type de créature. Nul doute que chaque deck comportera plusieurs mécas parmi ses rangs mais malgré tout l'ensemble reste un peu limité pour vouloir la jouer de manière régulière.

C'est tout pour aujourd'hui. Demain (jour de sortie de l'extension !), nous aborderons la question du paladin !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.