d

02 oct. 2017 - Biggy League of Legends

Groupe A : Un tirage mortel

Groupe A : Un tirage mortel

Les play-ins viennent de finir, et l’on connaît enfin la composition des quatre groupes de ces Worlds 2017. Avant d’aborder l’analyse de ce groupe A, il y a une chose à retenir : le grand gagnant n’est pas une équipe, mais bien les fans. Avec ce tirage, nous avons la chance d’avoir quatre groupes équilibrés et des matchs très prometteurs sur le papier, et cela dès le début de la compétition.

Ce qui va nous intéresser dans cet article est l’analyse du groupe A. Quel que soit le (e)sport et la compétition, nous essayons toujours de trouver le groupe le plus difficile et le groupe le plus facile. À première vue, le groupe A semble être le fameux groupe de la mort : le champion du monde en titre, des équipes provenant des régions majeures… autant de critères qui laissent à penser que ce groupe va être le plus relevé. Pour vérifier si ce groupe est bien le fameux « groupe de la mort », étudions les différentes équipes le composant.

SK Telecom T1 : King of the World

Devons-nous encore présenter les STK T1 : triple champions du monde, ayant dans leur rang le « Dieu » Faker et la légende kkOma en coach? Dès lors que SKT T1 est dans un groupe, celui-ci sera forcément relevé. Les champions en titre ont un seul objectif pour ces Worlds : la victoire. Ce n'est pas pour autant qu'ils doivent aborder cette première phase avec un trop plein de confiance, au risque, même si ce n'est pas le genre de la maison, de se faire surprendre. Quelques ombres noircissent le tableau de fin de saison de SKT : la défaite aux Rift-Rivals face à Team-WE (même si celle-ci est à relativiser étant donné le peu d'importance de la compétition), la quatrième place pendant la saison du summer split toutefois bien rattrapée par une très bonne série de playoffs et une seconde place après la défaite face à Longzhu.


Un trophée que la structure a pris l'habitude de soulever, va t-elle renouveler l'exploit? (Source : lol.flickresport)

SKT a dans son groupe des équipes qu'elle connaît bien, et qu'elle a affronté à plusieurs reprises lors des précédentes éditions. La statistique qui joue en faveur des SKT, c'est qu'elle n'a jamais perdu un seul match face aux Edward Gaming, aux Cloud 9 et aux AHQ lors des derniers Worlds. SKT  n'aura donc aucun mal à se sortir des groupes en première place, les seules incertitudes pour les tenants du titre sont le top et la jungle qui sont inconstants et peuvent leur jouer des tours. À leurs adversaires d'en tirer partie pour tenter l'exploit de prendre la première place de ce groupe A et surprendre le monde entier.

EDward Gaming : la Chine à domicile

EDG et les Worlds c'est une histoire d'amour qui dure depuis maintenant quatre saisons. L'équipe qui a longtemps dominé la scène chinoise a toutefois toujours déçu lors de ses dernières participations : trois fois septième. Il faut dire que pour la structure chinoise, les Worlds passent et se ressemblent : une deuxième place lors de la phase de groupes et une élimination au premier tour des playoffs. Cette année encore la première place du groupe A ne semble pas lui être destinée.


Les saisons passent, les joueurs changent mais les rivalités restent. ( Source : riotgames)

Comme en 2015 elle retrouve SKT dans son groupe, mais le plus intéressant est qu'elle est encore une fois avec AHQ. Durant les Worlds de 2014 et de 2016 EDG était déjà tombé lors de la phase de groupes face à la structure taiwainaise. En 2014, EDG avait éliminé AHQ au terme d'un tie-break, alors qu'en 2016 cette dernière n'avait même pas réussi à arracher un match à la formation de Clearlove. Il existe donc une forte rivalité entre ces deux équipes, et la deuxième place du groupe pourrait bien se jouer entre eux, si C9 ne vient pas jouer les trouble-fêtes.

Malgré tout, la pression sur EDG est forte : beaucoup d'attentes si l'on considère les dernières contre-performances, des Worlds à domicile devant leur public. À leurs adversaire d'en profiter.

AHQ : le facteur X

AHQ fait partie de ces formations taïwanaises capable du meilleur comme du pire. Comme vu à l'instant, AHQ a tenté en vain par deux fois de se qualifier en playoffs en 2014 et en 2016 en se heurtant à EDG. Mais comme le tirage est bien fait, une autre rivalité existe avec la quatrième équipe de ce groupe. En 2015, seuls Worlds où AHQ  a accédé aux playoffs, la structure taïwanaise a pris la deuxième place sur le fil en battant C9 lors d'un tie-break. 

Et c'est ce genre de prestation qu'on attend d'une structure comme AHQ : déjouer les prévisions. La formation est totalement capable de prendre un match à n'importe quelle équipe du groupe et redistribuer les cartes. Mountain sort d'un gros summer split et sa présence en jungle pourrait jouer plus d'un tour à des équipes un peu trop confiantes. 

Les AHQ n'auront qu'un objectif lors de ces Worlds, sortir de ce groupe de la « mort » et montrer qu'il faudra compter sur eux à l'avenir.

Cloud 9 : WC ou NA?

C9 fait partie des équipes dont on veut se moquer gentiment, déjà car c'est une équipe NA, puis parce qu'elle a du passer par les play-ins pour atteindre la phase de groupes. Il ne faut toutefois pas oublier que C9 c'est cinq participations de suite aux Worlds, dont une sixième et une cinquième place. La seule fois où C9 n'a pas passé la phase de groupes c'est en 2015 lorsque ... AHQ les avait battus en tie-break. 


Pas sûr que Jensen soit aussi détendu durant cette phase de groupes. (Source : lol.flickresport)

C9 a l'avantage d'être déjà rentré dans la compétition en ayant joué les play-ins. Alors certes, leur jeu n'a pas toujours été parfait, mais ils sortent de cette première phase invaincus. Smoothie notamment a impressionné lors du Bo5 de qualification face à Lyon Gaming sur sa Janna et son Thresh.

Il ne faut donc pas prendre C9 à la légère, l'équipe américaine a largement les armes pour aller chercher cette seconde place tant convoitée.

Oui, oui... ce groupe est bien le groupe de la mort. Compte-tenu des équipes qui le composent, mais aussi des différentes rivalités qui se sont formées au cours des derniers championnats du monde. Et même si la première place semble promise à SKT T1, la seconde sera le fruit d'un combat acharné entre trois structures pouvant prétendre au statut de challenger

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.