d

04 oct. 2017 - Hatnuz League of Legends

Groupe D : World Elite assombrit l'horizon

Groupe D : World Elite assombrit l'horizon

Plus que quelques heures avant le top départ de la compétition reine de League of Legends ! Les esprits s'échauffent, les mains tremblent, chaque équipe aura six matchs à disputer dans son groupe, six phases de draft pour se qualifier en quart de finale. Dans un groupe D sans formation coréenne et très homogène, on peut s'attendre à des surprises et des matchs acharnés.

Un groupe incroyablement opaque

Depuis le tirage au sort, de l'eau a coulé sous les ponts à propos de ce groupe D rapidement surnommé le groupe « de la vie ». En effet on remarque rapidement que l'absence d'équipe coréenne donne un peu plus de fluidité aux prévisions. Mais l'arrivée de World Elite assombrit quelque peu le futur car il s'agit là d'un très gros morceau. L'équipe chinoise sort d'un Play-in brillant, elle est déborde de confiance et regorge de talent.

World Elite, à domicile, a évité le dangereux groupe B et se retrouve dans une situation où elle peut enfin envisager de passer les poules. Crédits : Riot Games.

Dès lors, tout se complique. Qui est vraiment la favorite ? Certains ont placé leur confiance en Team Solomid – la solidité américaine – mais cette dernière n'est pas extrêmement à l'aise dans l'exercice des BO1 à l'international. D'autres voient plutôt les excellents Flash Wolves (tombeurs 3-0 d'ahq en finale régionale) décrocher la première place grâce à leur dévastateur duo Karsa/Maple. Certains enfin avancent que World Elite, bien que dernière arrivée, est favorite.

Au milieu de ce trio ténu, on trouve nos sympathiques Européens de Misfits qui, s'ils ont clairement une carte à jouer dans ce groupe, apparaissent moins menaçants. L'équipe jouera son va-tout et peut espérer une contre-performance pour faire ce qu'on appelle dans le jargon une « Albus Nox », c'est-à-dire surfer sur la médiocrité des autres formations pour atteindre un objectif censé être irréalisable.

Vous l'avez compris, nous avons ici affaire à un groupe incroyablement opaque, avec assez peu d'informations sur l'état de forme récent de chacun (mis à part WE). Mais une chose est certaine, c'est que les matchs seront âprement disputés et que l'on est pas à l'abri des tiebreakers.

Les joueurs à suivre

Les deux semaines de compétition étant relativement denses en nombre de matchs, la rédaction a sélectionné pour vous certains joueurs qui brillent par leur niveau ou par leurs coups de folie, sur lesquels vous pourrez vous focaliser en jeu.

Condi (World Elite)

C'est incontestablement l'attraction des Play-in. Le jungler chinois a directement annoncé la couleur en proposant un Ezreal jungle très impressionnant. Plus agressif qu'on ne le pense, il permet en outre d'abattre facilement les premiers édifices adverses. À côté de cela, Condi sort deux steal de Nashor lors de la victoire 3-0 contre Young Generation et semble très à l'aise lorsqu'il est opposé à un champion passif en jungle.

Hauntzer (Team Solomid)

Il aurait été facile de mettre encore une fois l'illustre Bjergsen comme pointe de l'attaque TSM. Mais le joueur qui a le plus progressé cette année dans l'équipe, c'est le toplaner Hauntzer (élu MVP du Summer Split). Un Gnar exceptionnel (10 victoires en 10 games cette saison) et une adaptabilité très précieuse. On l'a récemment vu sur Shen ou Cho'gath, et il remplit toujours sa tâche avec peu ou pas d'aide de la part de Svenskeren.

Auteur de sa meilleure saison depuis son arrivée chez TSM, Hauntzer fut l'un des artisans de l'excellente saison de son équipe. Crédits : Riot Games.

Maple (Flash Wolves)

Midlaner de l'équipe taïwanaise championne de la LMS, Maple fait désormais partie des meubles. Très solide dans les duels, il ne laissera pas passer sa chance et peut sortir quelques champions alternatifs. Sa mobilité autour de la lane (souvent avec Karsa) doit être appréhendée par ses adversaires sous peine de se faire rapidement déborder. On peut en tout cas s'attendre à des grosses confrontations contre xiye, Bjergsen et PowerofEvil.

Hanssama (Misfits)

On termine avec un petit cocorico en mettant en avant l'ADC français de cette équipe Misfits que vous connaissez déjà. Sa tenue de lane pourra être un atout tant on a vu l'importance de la botlane dans le milieu de partie. Hanssama est particulièrement à l'aise sur Xayah, mais le champion sera contesté car tant Betty (FW) que Doublelift (TSM) sont friands du pick. Il faudra donner le maximum tant pour l'AD carry que pour son équipe. Il s'agit là de la consécration d'une année fantastique et la seule chose dont Misfits peut avoir peur... c'est d'avoir des regrets.

Groupe très difficile à prévoir, volatile, on y verra surement plus clair après la première semaine. Beaucoup d'attentes sont placées sur les Américains qui ont la possibilité de réaliser des performances dans ces Worlds, mais ils ne devront pas répéter les erreurs des précédentes phases de poule.

Rendez-vous à partir de ce jeudi à 9h pour le début des poules, et ce vendredi à 9h pour le début du groupe D sur Ogaming.tv !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.