d

31 déc. 2017 - Zehir StarCraft 2

GSL 2018 saison 1 : la bataille commence !

GSL 2018 saison 1 : la bataille commence !

L’année 2018 n’est pas encore commencée que nous connaissons déjà les trente-deux joueurs qui s’affronteront lors de la première saison 2018 du tournoi le plus prestigieux sur StarCraft II, la GSL.

La GSL revient pour une neuvième année. Mardi et mercredi, les joueurs professionnels de Corée et d’ailleurs avaient rendez-vous au PC Bang d’Afreeca TV, pour deux séances de qualifications dans des arbres à double élimination. Seize joueurs qualifiés par jour et deux chances pour chaque joueur de se qualifier pour le tournoi principal.

Assez peu de surprises dans l'ensemble. Les favoris ont assuré leur qualification et quelques foreigners ont réussi à passer. À noter tout de même quelques déceptions venant de joueurs dont on pouvait espérer plus.

Jin Air, reçu cinq sur six

La grosse performance de ces qualifications nous vient de la dernière équipe rescapée de l’ère KeSPA, Jin Air Green Wings, qui parvient à qualifier cinq de ses six joueurs pour les Ro32. Loin d’être une surprise, Rogue, sOs et Maru sont passés sans encombre, même si Maru a échoué lors du premier jour.


Dernière équipe victorieuse de la Proleague, les joueurs Jin Air brillent maintenant en individuel.

Généralement moins réguliers, Trap et Creator ont tous deux obtenu leur qualification dès le premier jour. Ils ont déjà montré de très belles performances par le passé, mais sortent d’une saison vide en 2017. Les deux journées auraient été parfaites si Cure était également parvenu à se qualifier, mais le joueur Terran a échoué par deux fois lors du match décisif.

Splyce, une valeur sûre

Si Jin Air possède ses joueurs depuis le temps de la Proleague, l’équipe Splyce n’a investi qu’il y a un an sur StarCraft II et a pu profiter de la fin des équipes KeSPA pour recruter certains des meilleurs joueurs coréens. C’est donc tout naturellement que ses joueurs Stats, Solar et TY sont tous trois passés pour cette première saison de GSL. Il y a fort à parier qu’ils y viseront bien plus que le Ro32.


Déjà chez Splyce, Stats avait remporté la première saison de la GSL en 2017.

Des favoris à détrôner

En plus des joueurs Jin Air Green Wings et Splyce, d’autres joueurs font figures de favoris, et devraient passer les premiers tours sans encombre. C’est le cas des Protoss Classic, Dear, herO et Zest qui ont déjà remporté de nombreux titres. Les Terrans ByuN, GuMiho et INnoVation peuvent également remporter une nouvelle GSL. Tandis que les Zerg Dark, ByuL et soO tenteront d’obtenir un trophée qu’ils convoitent depuis longtemps.
 

Des challengers affamés

Mais le scénario n’est pas écrit à l’avance, c’est une nouvelle saison sur un nouveau patch. Les treize autres joueurs ont donc les mêmes chances que les autres de passer le Ro32. Les Protoss Billowy, Hurricane et Trust ne manquent pas d’expérience même s'ils peinent à se faire une place parmi les meilleurs. Il en est de même pour les Terrans Bunny et KeeN.


jjakji a déjà connu la victoire en GSL, c'était il y a sept ans.

ALive et jjakji ont eux connu la gloire par le passé, mais c’était il y a bien longtemps avec une victoire en 2012 à l’IGN Proleague pour le premier, et une GSL en 2011 pour le second. Le Zerg Leenock a également connu d’excellent résultat par le passé. Les autres Zergs (Impact, Losira et RagnaroK) sont bien plus discrets et n’ont pas encore réussi à se démarquer.

 

Enfin les Foreigners seront représentés par trois Zergs, deux Canadiens et un Suédois. Scarlett s’est qualifiée pour la quatrième fois de suite pour le Ro32, et tentera une nouvelle fois de passer le premier tour. Même objectif pour NoRegreT qui s’était déjà qualifié lors de la dernière édition. Enfin SortOf découvrira la GSL pour la première fois cette saison.


SortOf est le seul nouveau joueur de cette GSL.

Ils ont raté leur rentrée

De nombreux joueurs ne sont pas parvenus à se qualifier et devront patienter jusqu’à la saison 2 pour retenter leur chance. Parmi eux, MMA, qui échoue face à ByuN et Leenock et qui rate donc son retour à la compétition. Les Terrans Forte, Supernova et Ryung, le Protoss Patience et le Zerg Symbol ont également trouvé plus fort qu’eux, et ne feront donc pas parti de cette GSL. Côté foreigner, le français DnS, le taiwanais Has et le mexicain SpéCial ont réalisé de belles performances, mais ont échoué de peu pour se qualifier.


De retour avec de grandes ambitions, MMA n'est pas encore prêt à affronter le top coréen.

Cette GSL promet en tous cas de belles affiches dès le mois de janvier. Qui pourra battre les trois colosses coréens que sont INnoVation, Stats et Rogue ? Ces trois joueurs ont dominé la scène en 2017, et pourraient bien faire de même en 2018. À moins qu’un autre joueur ne prenne le relais…

La première saison de la GSL se jouera du 16 janvier au 24 mars.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.