d

17 juil. 2017 - Zehir StarCraft 2

GSL : Dernier ticket pour la Blizzcon

GSL : Dernier ticket pour la Blizzcon

La troisième et dernière saison de GSL vient de commencer et, avec elle, les derniers espoirs des joueurs coréens qui ne sont pas encore qualifiés pour la Blizzcon s'envolent petit à petit.

Retour sur la finale

La finale de la précédente édition opposait donc soO à GuMiho. Mais faut-il vraiment vous parler d’une finale de GSL à laquelle soO a participé ? Le dénouement semblait inévitable, et ça n’a pas raté : soO a encore perdu. C’était sa sixième opportunité de remporter une GSL qui se conclut donc sur une sixième seconde place pour le Zerg. soO rentre encore un peu plus dans l’histoire avec une régularité impressionnante.

Si lors de la saison 1, soO avait déçu face à Stats en ne se montrant pas au niveau, ce n’était pas le cas lors de cette édition. Face à GuMiho, soO était parfaitement préparé et cela s’est vu dès la première carte, avec une macro game incroyable dans laquelle les joueurs se sont rendus coup pour coup. Malgré son très haut niveau, soO a dû s’incliner face à un GuMiho tout en maîtrise, qui aura su alterner les différents styles de jeux, mécanique et biologique, pour venir à bout de soO 4 à 2.

 


GuMiho, enfin récompensé après une telle carrière.

 

Dernier train pour Anaheim

Il est déjà l’heure de la dernière chance pour de nombreux Coréens d’accéder aux finales des WCS à la Blizzcon. Pour l’instant, seuls trois d’entre eux sont assurés d’y accéder, en ayant remporté l’un des tournois qualificatifs : la GSL saison 1 pour le Protoss Stats, la GSL saison 2 pour le Terran GuMiho et enfin les IEM Katowice pour le Terran TY. Deux autres Coréens semblent également irrattrapables par leurs compatriotes : soO avec ses trois finales perdues, deux en GSL et une en VSL ; et INnoVation, vainqueur des IEM Gyeonggi, de la Starleague et de la VSL saison 2.

Il ne reste donc que trois places à prendre du côté des WCS Corée pour lesquelles rien n’est joué. Le vainqueur de cette troisième édition obtiendra lui aussi son ticket pour la Blizzcon et, s’il ne s’agit pas de l’un des trois champions déjà couronnés cette année, il ne restera donc plus que deux places qualificatives aux points. À noter que ByuN, le champion en titre n’est pour l’instant pas qualifié pour défendre son titre puisqu’il est à 800 points de Dark, le dernier qualifié. Affaire à suivre donc…

 


ByuN doit revenir à un très bon niveau s'il veut défendre son titre.

 

L'exploit des Foreigners, vraiment ?

Saison historique avec encore une fois un record de foreigners en GSL, qui, pour l’instant, ne font que passer. Cette fois-ci, cinq joueurs du monde extérieur ont réussi la « performance » de se qualifier pour le code S. Performance qui s'explique principalement par deux raisons.

Premièrement le triste nombre de joueurs professionnels coréens ayant arrêté leur activité sur StarCraft II entraîne une baisse globale du niveau, à cause d'un environnement beaucoup moins compétitif. Si le top coréen semble toujours aussi bon, la faible quantité de bons joueurs, et l'absence de soutien d'équipes ou de coachs depuis l'année dernière font que le Ro32 n'est plus aussi excitant. À quelques surprises près, il sert surtout à faire un tri dans les joueurs qualifiés. C'est vraiment à partir du Ro16, lorsque le ménage a été fait et que les foreigners moins bons joueurs ont pris la porte, que la compétition devient intéressante.

 


GuMiho ne semble pas avoir peur des foreigners, ici Elazer (Source : AfreecaTV)

 

Deuxièmement le format des qualifications. Compte tenu du faible nombre de joueurs, il n'y a plus de code A, et il suffit maintenant de remporter deux matchs pour avoir son ticket pour le code S. Quatorze arbres de qualification avec uniquement six joueurs par groupes pour deux places. Et c'est là que le facteur chance intervient. Si un joueur tombe dès les quarts de finale contre un gros joueur (comme Koka en a fait l'expérience) c'est déjà fini et sans seconde chance. Cette fois-ci, aucun des foreigners n'a eu à jouer de quarts de finale, sauf le Chinois TIME. Pour les autres, c'est un accès gratuit aux demi-finales à partir desquelles le loser bracket commence. Ainsi, aucun foreigner n'a eu à battre de gros joueur pour se qualifier. Au rang de leurs victimes on peut noter Seed par deux fois pour Major ; Prince par deux fois pour Elazer ; Impact par deux fois pour NoRegreT ; Zest qui n'est plus que l'ombre de lui-même depuis un an et MyuNgSiK qui est maintenant joueur professionnel d'Overwatch, pour TIME et Scarlett. À noter que Neeb, pourtant l'un des meilleurs foreigners, s'est incliné par deux fois contre Hurricane et que PtitDrogo n'aura pas gagné une carte. De quoi relativiser l'exploit des foreigners donc...

Les deux groupes déjà joués

Deux groupes ont déjà été joués la semaine dernière avec les deux meilleures chances Zerg côté foreigner : Elazer dans le groupe A face à Rogue, GuMiho et KeeN ; et Scarlett dans le groupe B face à InnoVation, Hurricane et Ryung. Sur le papier, Scarlett semblait avoir plus de chances de s'en sortir, mais il n'en fut rien. Si les deux joueurs ont montré un très bon niveau de jeu en bataillant à armes égales avec GuMiho et InnoVation, ils ont tous deux perdu des parties déjà gagnées et ce de façon inexplicable.

 


Elazer semblait pourtant bien confiant avant son match.
(Source : RAPIDCasting)

 

Elazer a jeté son armée de Swarmhosts qui pouvait pourtant lui apporter la victoire sur la carte décisive. Scarlett quant à elle, a eu deux opportunités mais s'est entêtée à vouloir finir la partie trop vite par deux fois. La première avec une composition zerglings/banelings contre un champ de mines, et tout ceci sans split. La seconde, en envoyant bien trop loin de sa base des zerglings et des drones pour contrer le « 2 rax proxy » pourtant attendu et très bien défendu dans les premiers instants par la Canadienne. Ces chances ne se représenteront plus pour eux, puisque Scarlett se fait sortir par Hurricane et finit dernière de son groupe, tandis qu'Elazer gagne une seconde chance contre GuMiho qui se passera nettement moins bien cette fois-ci. Finalement, InnoVation s'en sort sans encombre, accompagné par un très bon Hurricane dans le groupe B. Pour le groupe A, c'est le Zerg de chez Jin Air Rogue qui est sorti premier, en ayant battu le champion en titre GuMiho. Une très bonne performance pour le Zerg qui peut aller très loin dans cette GSL avec son niveau actuel.

Les groupes restants

Deux foreigners à terre donc, plus que trois et on est bon ! Le prochain à jouer n'est autre que le Canadien NoRegreT, un joueur peu connu pour la simple raison qu'il n'a jamais fait partie des meilleurs foreigners, ni même du top Canadien. Il serait très étonnant que le Canadien s’en sorte dans un groupe composé d’herO, de Trap et de Dark. Vient ensuite le Terran Chinois TIME, d'un niveau légèrement supérieur, qui n'a pas non plus de très grandes chances de s'en sortir face à Classic, Dear et Bunny. Le dernier espoir foreigner repose donc principalement sur MajOr qui jouera dans le dernier groupe du Ro32 et qui a une chance de s'en sortir. Il affrontera TY dans le premier match, qui n'est plus aussi tranchant qu'en début d'année et a également dans son groupe Curious, un Zerg a priori à sa portée, et sOs qui est plutôt décevant en ce moment. C'est incontestablement la meilleure chance pour un foreigner de passer en Ro16.

 


Major, la meilleure chance de qualification pour les foreigners.

 

Du côté des joueurs légitimes, les locaux, il ne devrait pas y avoir trop de surprises dans ces groupes. Stats et ByuN devraient s’en sortir dans le groupe D, mais le Terran devra faire bien plus pour espérer obtenir son ticket pour la Blizzcon. Maru et Dark dans les groupes E et F n’ont eux, pas le droit à l’erreur s’ils veulent conserver leur avance aux points WCS. Ils doivent impérativement engranger le plus de points possible pour s’assurer d’une place au championnat du monde. Ils peuvent également compter sur les IEM Shanghai à venir pour gagner quelques points supplémentaires. Chaque point compte, comme nous pouvons le constater chaque année juste avant la Blizzcon. Il n’y a plus beaucoup de tournois à jouer, et il s’agit maintenant de ne pas gâcher les dernières opportunités pour récupérer le maximum de points.

 

Ne ratez surtout pas le sprint final des WCS Corée qui a déjà débuté, et qui nous emmène jusqu’au 16 septembre, date de la finale de la troisième édition de 2017. Les pauses de cette troisième édition seront comblées par les IEM Shanghai à la fin du mois, et par le tournoi GSL VS WORLD qui aura lieu au début du mois d’août et dont vous pouvez dès à présent choisir les joueurs.

Le Ro32 de la GSL, tout comme les autres tournois, sera diffusé sur O’Gaming TV tout au long du mois de juillet (voir les plannings hebdomadaires pour plus de détails).

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.