d

03 juil. 2018 - Zehir StarCraft 2

GSL : les enjeux de la saison 3

GSL : les enjeux de la saison 3

Alors que la seconde saison vient de se terminer avec la victoire expéditive de Maru, la GSL revient déjà avec la dernière édition de 2018. Les enjeux restants sont multiples selon les joueurs, avec comme principal objectif de sécuriser une place pour la BlizzCon.

Les qualifiés

En plus des quatre demi-finalistes de l’édition précédente Maru, Zest, Classic et TY, 28 joueurs se sont qualifiés pour cette dernière saison de GSL 2018. Tous les favoris sont bien présents, on retrouve entre autres les Zergs Rogues, soO et Dark, les Protoss Trap, sOs et Stats et les Terrans ByuN, GuMiho et le joueur O’Gaming TV, InnoVation. Les foreigners seront représentés par l’Américain Neeb, le Mexicain Spécial et le jeune Italien Reynor (15 ans). À noter les retours gagnants de MMA et Parting qui ont réussi à se qualifier, à l’inverse de Fantasy et de Taeja, qui n’est vraiment pas passé loin. Enfin le Zerg ByuL, deux fois finaliste du tournoi a échoué et a annoncé sa retraite dans la foulée.

Des enjeux bien différents...

... pour le top 2 mondial

Deux joueurs Jin Air Green Wings dominent la scène mondiale sans partage depuis plusieurs mois, Maru et Rogue, tant par leurs résultats que par leurs styles, très similaires. Maru a remporté les WESG et les deux GSL de 2018, tandis que Rogue a remporté quasiment tous les autres tournois autorisés aux Coréens depuis les IEMs Shangai, puis le Super Tournament 2017 saison 2, la BlizzCon et les IEMs Katowice cette année. Il n'est donc pas rare que ces deux-là aient déjà dû s'éliminer deux fois cette année.

Pour Maru, la BlizzCon est déjà assurée, grâce à ses victoires en GSL. Il a de toutes façons déjà accumulé 10 000 points WCS et il est peu probable que quelqu'un arrive à lui prendre la première place du classement. L'enjeu pour Maru est donc surtout de continuer de dominer la GSL et de s'essayer à de nouveaux challenges. Une troisième GSL de suite serait du jamais vu et la remporter sans perdre une seule carte très impressionnant ! 

Côté Rogue, sa place pour la BlizzCon a été acquis grâce à sa victoire dans l'autre tournoi qualificatif, les IEMs Katowice. Il serait cependant intéressant pour lui d'aller loin dans cette GSL pour améliorer son classement WCS puisqu'il n'a pour l'instant que 4925 points. Le Zerg n'a pour l'instant pas remporté la GSL et c'est le tournoi majeur qu'il manque à son palmarès aujourd'hui. La saison dernière, il a été arrêté de justesse en quart de finale par Maru et aurait pu faire bien mieux en évitant son chemin.
 


 

... pour le top Coréen

Derrière ce duo de tête, on retrouve deux Protoss très en forme en ce début d'année : Classic et Stats. Le premier s'est souvent très bien classé cette année : top 4 aux WESGS, en GSL saison 2 et au GSL Super Tournament, finaliste des IEMs Katowice tandis que le second était finaliste de la première saison de GSL et a remporté le GSL Super Tournament. Ces très bons résultats leur permettent pour l'instant d'être respectivement deuxième et troisième du classement WCS, entre Maru et Rogue.

La place de Classic pour la BlizzCon est déjà assurée, tandis que celle de Stats devrait être confirmée sous peu. Il a en effet 5375 points, l'année dernière, le dernier qualifié en avait 5600. Il s'agit donc surtout pour les deux Protoss de confirmer leur bon début de saison avec une nouvelle victoire en GSL. Il ne serait en tout cas pas surprenant de les voir avancer loin dans cette GSL et donc confirmer leur classement WCS respectif. 

... pour les underdogs

Certains joueurs n'ont que peu de chance de se qualifier pour la BlizzCon grâce à ce tournoi. On retrouve parmi eux, les foreigners, qui misent sur les tournois WCS pour cela et les Coréens les plus modestes. Côté foreigner, Reynor ne sera pas à priori à la BlizzCon, car le jeune Zerg italien ne fête ses 16 ans (âge minimum pour les tournois WCS) que le 1er juillet. Il ne lui reste donc que deux tournois WCS pour obtenir suffisamment de points. Se qualifier pour la GSL avant de pouvoir jouer en WCS est impressionnant, même si Reynor est loin d'être le plus précoce en GSL. Pour rappel, Maru gagnait son premier match de GSL alors qu'il avait 13 ans. Souvent excellent lors de ses apparitions, comme lorsqu'il a gagné 4-0 la France aux Nation Wars, Reynor aura beaucoup à prouver dans un groupe très relevé, avec notamment Classic, sOs et Ryung. 
 


Reynor, lors des WESG 2017.
 

Deux autres foreigners se sont joints à la fête : SpeCial et Neeb, dont c'est la première qualification. Neeb a hérité d'un groupe abordable, alors que la mission sera compliquée pour Special face aux deux Zergs soO et Rogue. L'objectif pour eux est surtout d'acquérir de l'expérience et d'aller le plus loin possible. Leur qualification pour la BlizzCon ne se jouera pas dans ce tournoi de toute façon et passer le premier tour serait une performance que peu ont réalisé.

Parmi les underdogs Coréens on retrouve Hurricane, aLive, Cure, Forte, Bunny, KeeN, Ryung, herO, Impact, Leenock, Losira, Ragnarok, ainsi que les revenants Parting et MMA. Pour eux, à moins d'un exploit, la BlizzCon est déjà hors de portée, mais ils peuvent toujours bien figurer dans cette GSL. Passer le cap des Ro16 devraient déjà être très compliqué pour la plupart d'entre eux. 
 


For old times sake. INnoVation et soO, anciens co-équipiers chez SK Telecom, réalisent tous deux une timide entame de saison.
 

... pour tous les autres

Enfin les derniers joueurs : TY, Zest, Dear, sOs, Trap, ByuN, GuMiho, INnoVation, Dark, Solar et soO ont tout à gagner, ou tout à perdre. Zest est arrivé en finale de la dernière édition, mais devra élever son niveau de jeu pour espérer gagner les points WCS qu'il lui manque. sOs, est très bon cette saison, mais il a trop souvent trouvé Maru sur sa route dès le début des matchs à élimination directe. INnoVation, même s'il ne domine plus la scène comme c'était le cas en 2017, a largement la place de se qualifier. Il n'a pas eu de chance la saison passée et a été éliminé par Rogue, qui l'a battu deux fois en Ro16 ; un sort que beaucoup aurait connu dans le même cas. C'est en tout cas l'une des dernières chances pour le joueur O'Gaming TV de se qualifier pour la BlizzCon, il n'a plus le droit à l'erreur. ByuN et GuMiho devront montrer encore plus que la saison précédente pour espérer participer à la BlizzCon. Les Zergs Dark et soO sont bien partis, mais doivent tenir ce rythme pour conserver leur place dans le top 8, tout comme TY.

C'est en tous cas parmi ces joueurs que se jouera la bataille pour accéder à la BlizzCon. Dans ce tournoi, la contre-performance de l'un fera le bonheur des autres.

Cette GSL est à suivre en intégralité sur O'Gaming TV.

1 commentaire

Plutonsc2
Plutonsc2 - 03/07/2018 17h52

Très intéressant, merci Zehir

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.