d

02 janv. 2015 - Axddict Hearthstone

Hearthstone Economy : Des cendres aux cendres

Hearthstone Economy : Des cendres aux cendres

Bonjour bonjour ! Pour la nouvelle année, nous allons parler de la ressource ultime de Hearthstone : la poussière. En effet, dans Hearthstone, tout est poussière. Ou, plus prosaïquement, tout (ou presque) peut être transformé en poussière (or, €, cartes).

Alchimie des cartes : faire de la poudre

La poussière permet de fabriquer toutes les cartes non liées, à des coûts variés. La source principale de poussière sera la destruction (le désenchantement) de cartes. Le truc, c’est qu’on gagne moins de poussière en désenchantant une carte qu’on en perd en fabriquant la même. On ne s’amusera donc pas à désenchanter une légendaire pour une autre et faire l’échange inverse la semaine d’après. Dans le tableau suivant, vous pouvez voir ce que j’ai appelé le « Reste », ce que vous récupérez quand vous désenchantez une carte, et le coût en poussière.

Pour estimer la valeur d’une carte, on la rangera parmi les cartes utiles ou les cartes inutiles. Si une carte surnuméraire sera toujours inutile, c’est à vous de déterminer l’utilité de vos autres cartes. Quelques exemples : si vous voulez une collection complète, toutes les cartes non-surnuméraires seront « utiles ». Si vous êtes sûr de ne vouloir jouer que Paladin pour toujours, les cartes des autres classes sont inutiles. Si vous jouez compétitif, les cartes les plus nulles sont inutiles... mais difficile de dire d'une carte qu'elle sera toujours nulle dans le futur.

Si vous désenchantez une carte inutile, vous ne perdez rien (à une exception, voir deux paragraphes plus bas). Par contre, si vous désenchantez une carte utile, vous perdez autant de poussière que la différence entre son coût et son « Reste ». Pour savoir si désenchanter une carte utile vaut le coup, comparez la perte estimée au gain attendu. Je vous donne ma stratégie en exemple : je garde mon Kidnapper (alors que cette carte est vraiment nulle) car je n’en retirerai que 100 poussières. C’est peu pour crafter des épiques ou des légendaires, et même si je pourrai crafter avec la rare de mon choix, j’estime que j’aurais toutes les rares en achetant des packs. J’ai par contre désenchanté mon Malygos doré (après une semaine pour me faire plaisir avec) pour obtenir Ragnaros, car même si la perte était importante (je n’ai pas de Malygos normal), le gain était beaucoup plus important.

Un petit truc utile pour finir : Quand une carte est modifiée par Blizzard, elle peut être désenchantée pendant quelques jours pour son coût complet. Si vous êtes patient, il est intéressant de garder les cartes surnuméraires en attente d’une modification. Surtout si ces cartes sont très fortes, car les équipes Blizzard nerferont encore des cartes, mais ont déclaré qu’elles n’en amélioreront plus. Dans tous les cas, cela signifie qu’il ne faut jamais désenchanter des cartes non surnuméraires si vous n’utilisez pas immédiatement la poussière.

« J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé »

Bon maintenant qu’on sait comment gagner, comment dépenser? Ici, la bonne stratégie sera encore plus dépendante de vos objectifs. Si vous voulez avoir la collection la plus complète possible sur le long terme, il vaut mieux être rigoureux. Vous ne devez dépenser de la poussière que pour fabriquer des cartes qui sont dans un set dont vous n’achèterez plus jamais de packs. Sinon, vous pourriez fabriquer une carte que vous obtiendrez ensuite à nouveau, et vous perdez la différence entre son coût (de fabrication) et sa valeur (de désenchantement).

Si vous voulez la possibilité de maintenir en permanence quelques decks compétitifs, vous ne pourrez pas vous permettre d’attendre autant. Quand une carte fumée sort, il vous la faut. Il est donc utile d’épargner avant la sortie d’un nouveau set, pour minimiser la dépense à ce moment. Avec cette pratique, vous vous exposez à récupérer des doublons plus tard, ce qui correspond à des pertes de poussière.

Evidemment, vous pouvez adopter une attitude entre les deux. Dans ce cas-là, tant que vous achetez des packs d’un set, ces quelques règles (sans ordre d’importance particulier) vous aideront à optimiser votre poussière :

- Achetez un maximum de packs avant de dépenser de la poussière.
- Evitez de crafter des communes et des rares.
- Evitez de crafter une épique si vous en avez déjà un exemplaire.
Le plus rentable sera de crafter des légendaires. Amasser la poussière nécessaire demandera juste un peu plus de patience. Encore une fois, un exemple tiré de ma stratégie : j’ai crafté Ragnaros et Cairne dès que je pouvais, pour pouvoir avoir de meilleurs decks et me faire plaisir. Ensuite j’ai attendu. Maintenant que je ne pense plus acheter de cartes du set Classique, j’ai fabriqué Sylvanas et je vais même me faire des épiques que j’ai déjà en un exemplaire (comme cette indispensable deuxième Prêtresse de la Cabale !).

Les cartes à fabriquer en ce moment

Vous voulez vous faire plaisir pendant les fêtes? Voici pour finir mon classement des meilleures cartes à crafter en ce moment :

10. Mage de sang Thalnos. Pas très flamboyant, mais utile. La légendaire qui le fait quand on a déjà les meilleures.

7 ex aequo. Tirion Fordring, Archmage Antonidas, Jaraxxus. Moins utiles car limités à une classe, ces trois patrons sont indispensables dans certains decks (paladin contrôle, freeze mage, handlock).

6. Cairne Sabot-de-Sang. Un cauchemar à gérer s'il n'y a pas de silence ou assimilé. Métamorphose s'est faite plus rare dans les decks ces derniers temps, ce qui fait bien plaisir à Cairne aussi.

5. Le Chevalier Noir. Pas la plus impressionnante des légendaires, mais elle a l’avantage de moins plomber la main grâce à son coût modéré. Et son effet est souvent décisif.

4. Alexstrasza, seulement si vous avez de quoi lui fournir un environnement favorable. En effet, La lieuse de vie sera surtout jouée en control warrior, handlock et freeze mage.

3. Ragnaros, Seigneur du Feu. Il est cher, il est fort, il est flamboyant. Je le trouve plus plaisant à jouer que Sylvanas, mais il rentre dans moins de decks.

2. Sylvanas Coursevent. Rentre facilement dans beaucoup de decks et pose toujours un problème à vôtre adversaire.

1. Dr. Boom rentre dans énormément de decks et est très très fort. Normalement, je conseille d’acheter des packs GvG et du coup de ne pas crafter de cartes de ce set, mais il est tellement fort que je mise sur un nerf d’ici quelques mois maximum. On pourra donc toujours récupérer la poussière.

Si vous voulez crafter des légendaires GvG, je vous conseille, après Dr. Boom, Troggzor le Terreminator et Vol'jin. Ensuite, Vieux déchiqueteur de Sneed et Prince Marchand Gallywix semblent bien placés, mais sans certitude sur leur avenir compétitif.

Au prochain épisode...

Dans les prochains articles, nous parlerons de l'optimisation de la dernière ressource de Hearthstone : le temps de jeu. Nous verrons aussi comment gérer sa collection le plus finement possible, dans un module « Optimisation Avancée »  qui répondra à toutes vos questions et plus encore. En attendant et pour en apprendre plus, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Chtulu
Chtulu - 06/01/2015 20h18

[quote]7 ex aequo. Tirion Fordring, Archmage Antonidas, Jaraxxus. Moins utiles car limités à une classe, ces trois patrons sont indispensables dans certains decks (paladin contrôle, freeze mage, handlock).[/quote]

Pourquoi ne pas citer Al'Akir et Cenarius qui sont de très bonnes légendaires de classe? A noter que Neptulon est actuellement beaucoup joué dans les decks chaman pro.

Le Vieux déchiqueteur de Sneed a l'air fort mais son râle d'agonie peut invoquer sur le plateau n'importe quelle légendaire dont des inutiles comme le chroniqueur Cho ou Nat Pagle, des pas terribles comme Thalnos (Thalnos est bien si joué en combo avec un sort), ou des légendaires op comme Ragnaros, de ce fait son efficacité n'est pas garantie à cause de la RNG.

Axddict
Axddict - 07/01/2015 15h05

Je pense que les cartes que tu cites sont fortes, mais elles me semblent moins prioritaires car ce sont des cartes de classe non indispensables. On voit de nombreux decks druides et chamans sans Cenarius et Al'Akir, et les meilleurs ne les utilisent pas forcément. Je n'ai pas cité Grommash non plus, qui pourtant est très bon en war control, car il me semble pas indispensable non plus. Je suis plus d'accord avec Neptulon, qui me semble plus utilisé. Il pourrait peut-être se faire une place dans le top 10, vers le fond.

Et tant qu'on y est, il me semble que la méta actuelle ne favorise pas Cairne, qui recule donc un peu par rapport au classement de l'article.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.