d

11 mars 2014 - ReiVon & Uppsala Hearthstone

Hearthstone : Retour sur la SeatStory Cup

Hearthstone : Retour sur la SeatStory Cup

Ça y est, le marathon de 3 jours de la SeatStory cup #1 est terminé. Ce fut l’occasion de voir s'affronter de grands joueurs dans une compétition avec, à la clé, une dotation de 15.000 $. Alors, quel bilan pour ce premier gros tournoi ?

Ils étaient huit. Huit joueurs, parmi les (rares) professionnels de l’eSport à jouer à Hearthstone, invités à prendre leurs decks les plus travaillés, voire les plus fourbes, et à se livrer un combat sans merci en Allemagne. Et du beau jeu, il y en a eu. Du deck mage inattendu de Trump, aux murlocs de Savjz, les sorties étaient belles et les joueurs ont su rivaliser d’ingéniosité pour venir à bout des decks adverses. La seule vraie déception du week-end fut sans doute Ek0p qui n’a pas réussi à prendre une game que ce soit face à savjz ou Artosis.

A l’inverse, StrifeCro, grand gagnant de la compétition a su montrer un jeu très propre et des actions réfléchies. On a également pu découvrir Lucifer, ancien champion de Warcraft 3, essayant de revenir sur le devant de la scène avec HearthStone. Et malgré une volonté certaine, il n’a pas réussi à s’imposer face à des joueurs plus aguerris.

Une compétition de qualité

Du point de vue organisation, Take sait y faire. A l’exception de quelques rares problèmes techniques, la production était de très bonne facture. Pour palier à l’absence du mode observateur qui se fait malheureusement sentir lors des gros tournois, nous avons eu droit à un changement d’écran en gardant la main adverse visible.

On peut toutefois reprocher l’alternance des matchs Hearthstone et Starcraft 2 laissant des trous assez conséquents entre les matchs ainsi qu’un problème de respect des horaires de diffusion des matchs (en avance). Si l’on ne voulait rien manquer, il valait donc mieux éviter de bouger de sa chaise ! Une gestion simultanée des flux aurait peut-être pu apporter une amélioration.

Mais, reconnaissons-le, les matchs étaient d’une intensité rare. Participant à une compétition avec un gros enjeu, les joueurs étaient sur le qui-vive. De plus, le placement des joueurs l’un face à l’autre a produit son petit effet. Les réactions, comme pour une partie de poker, faisaient partie de la stratégie : les sourires en coin, les "provocations" ajoutaient du piment dans les parties. Et pour le spectateur, c’est du velours.

On a notamment pu voir Ek0p s'énerver face au déchaînement du jeu murloc d'Artosis et un Trump follement amusé qui a fait le show en dansant la macarena.

Un florilège de decks sans surprise

Malgré le format BO7 et la possibilité d'avoir un deck secret, ce tournoi n'aura réservé que peu de surprises quant aux decks utilisés.

Tous les joueurs ont en effet opté pour le trio gagnant :

  • Druide mid : Assez équivalent entre les joueurs, basé sur les cartes Force de la nature et Rugissement sauvage. Monk était le seul à jouer la version token avec notamment l’Enseignante pourpre.

  • Shaman mid : Quasi identique à la carte près, avec la présence notable d'Al'Akir, très à la mode en ce moment, qui a su montrer son efficacité.

  • Guerrier contrôle late : la seule différence entre les joueurs était sur l'inclusion ou non d'Ysera.

Le choix du 4ème deck s'est généralement porté sur un type agressif. On a ainsi pu voir du voleur, du démoniste agressif, mais surtout du démoniste Murloc.

Lucifer a créé la surprise et opté pour un Paladin là où Strifecro a tout misé sur le contrôle en choisissant un deck démoniste géant.

Au niveau des decks secrets, seul Trump a décidé de  jouer la carte de l'originalité en sortant un deck anti-murlocs préparé pour l’occasion. Bien lui en prit étant donné que cette contre-offensive lui a sauvé la mise face à Artosis.

Joueurs

Deck 1

V

Deck 2

V

Deck 3

V

Deck 4

V

Deck secret

V

Trump

mid

6

mid

0

 late

4

mid

1

anti murloc

1

Gnimsh

mid

1

mid

1

 late

3

aggro

8

géant

0

Strifecro

mid

7

mid

1

 late

2

géant

5

?

 

 

Savjz

mid

2

mid

2

 late

1

murloc

4

miracle

0

Ek0p

mid

0

mid

0

 late

0

murloc

0

 

0

Lucifer

mid

1

mid

0

 late

1

 

0

mid

0

Artosis

mid

1

mid

4

 late

2

murloc

6

aggro

1

Monk

mid token

3

mid

1

 late

2

aggro

1

mid

1

Listes des decks des joueurs

 

Les classes Mage, Paladin, mais surtout Prêtre, étaient donc les mal-aimées. Elles sont en effet difficiles à jouer dans la meta actuelle étant donné leurs nombreuses faiblesses..

Le grand gagnant est clairement le démoniste agressif, que ce soit en version classique (avec des Gardes funestes et Commandant d’argent pour terminer l’adversaire) ou en version Murloc. La capacité de faire beaucoup de dégâts rapidement est très importante. Et certaines pioches heureuses ont profité aux joueurs tout le long du tournoi. On a ainsi pu voir Artosis piocher constamment ses Chefs de guerre Murloc, indispensables au tour 3. Il en va de même pour Gnimsh ayant obtenu ses Gardes funestes au bon moment (sans parler des Feux de l’âme).

Il est toutefois surprenant de voir une telle sous-représentation des decks Chasseurs. La classe étant très jouée sur les parties classées, s’avérant particulièrement efficace pour faire beaucoup de dégâts en début de partie (et forçant l’adversaire à devoir limiter son nombre de créatures sur le plateau en raison du Lâcher les chiens). On est en droit de se demander si la connaissance des decks des adversaires (les joueurs se connaissent bien pour la plupart et jouent régulièrement les uns contre les autres comme lors des Fight Night) et du style de jeu n’auraient pas influencé les choix de decks.

Du beau jeu

Voici donc le podium de ce tournoi :


Gold.png1st $8,000 USAStrifeCro

Silver.png2nd $4,000 PolandGnimsh

Bronze.png*3rd $2,000 USA Trump

Copper.png4th $1,000 USA Artosis

 

StrifeCro a réalisé le grand chelem. Malgré des adversaires farouches,  il n’aura jamais perdu plus de 2 parties dans un même match.

Vous pouvez retrouver l’arbre complet de la compétition sur le wiki de teamliquid : http://wiki.teamliquid.net/hearthstone/SeatStory_Cup

Best of

Loser bracket, round 3 - Artosis VS Trump

Probablement l’une des meilleures rencontres. Chaque partie nous a tenu en haleine et  les  retournements de situations furent nombreux.

La sortie du deck secret de Trump dans la troisième game nous a provoqué quelques vives émotions. Le joueur américain avait en effet anticipé des difficultés contre le jeu murloc et préparé un deck mage spécialement prévu à cet effet. Sa botte secrète ? Le Crabe affamé.

Où ça un murloc ?


La sixième partie était également très prenante. Trump ayant fait quelques choix contestables. Il arrachera pourtant la victoire à Artosis grâce à la fatigue et reviendra ainsi au score (3 - 3).

Winner bracket, finale - Gnimsh VS Strifecro

Partie numéro 3 :  Gnimsh, ayant perdu la 2ème, décide de sortir son deck secret contre le druide mid range de StrifeCro. Jouant sur la confusion quant au deck employé (Gnimsh étant connu pour son deck démoniste agressif a décidé de prendre un deck démoniste géant), il brouille les pistes. Forçant ainsi son adversaire à se forger une main initiale inappropriée.

Gnimsh réalise donc un bon départ et baisse rapidement les points de vie adverses. StrifeCro réagit en prenant l’avantage sur le plateau en préparant son attaque finale. Malheureusement le rugissement sauvage arrivera un tour trop tard, laissant Gnimsh à seulement 2 points de vie et ses solutions s’épuisent face à une perte de contrôle. Mais c’était sans compter sur le gardien du bosquet qui assure finalement la victoire à StrifeCro !

Hearthstone finale LB - Trump VS Gnimsh

Partie numéro 1 : On démarre sur les chapeaux de roues, avec un Gnimsh qui veut imposer sa présence sur le champ de bataille. Au premier tour, il joue un Porte bouclier accompagné d’une Jeune prêtresse et s’offre ainsi un minion 0/5 avec provocation pour seulement 2 manas.

Malgré la forte défense de trump, Gnimsh inflige de lourds dégâts et descend son adversaire à 3 points de vie. Mais l’américain se rebiffe et reprend le contrôle du plateau grâce à un défenseur d’Argus suivi d’un Rugissement sauvage. Gnimsh est dans les cordes et ne peut compter que sur sa pioche pendant plusieurs tours. Il passe d’ailleurs près de la défaite. Pris à la gorge, son salut réside dans sa prochaine carte… et c’est un Feu de l’âme libérateur qui lui assure finalement la première victoire.

Partie numéro 2 : à l’instar de la première, Gnimsh se montre très agressif et Trump peine à limiter le nombre de serviteurs adverses. Le joueur américain n’a aucun recours et rit de nervosité devant la pioche du polonais qui pose deux Garde Funeste à la suite et écrase son opposant.

Bilan

Cette première édition de la SeatStory Cup nous a offert du spectacle et les joueurs invités ne nous ont pas déçu. On reste toutefois un peu sur sa faim quant à la faible diversité des decks employés. D’autant que la règle, plutôt originale, du deck secret ne nous a pas semblé avoir été utilisée à son plein potentiel. Espérons que le nombre de joueurs internationaux présents sur la scène Hearthstone grossisse et que les futurs changements apportés aux cartes nous permettent d’observer des decks différents et des parties plus variées. En attendant, nous, on retourne se prendre quelques baffes en arène et en partie classée avant la sortie du jeu en version officielle qui devrait arriver sous peu selon les dires de Blizzard.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Nearl
Nearl - 16/03/2014 20h01

Est-ce que les VOD de la SeatStory Cup ont été record ? Et verront-elle le jours sur la chaîne O'gaming ? 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.