d

17 nov. 2014 - MMC StarCraft 2

Home Story Cup X : un cadeau de Noël fait maison

Home Story Cup X : un cadeau de Noël fait maison

Cette fois encore, Take organisait la Home Story Cup pour la dixième fois, dans cette ambiance de « bon trip » si propre à cette compétition, et si appréciée chez O'Gaming TV en tant que valeur partagée. Et pour ce week-end, du lourd nous est promis, et du lourd nous a été donné.

Mi-novembre mais déjà une odeur  de fin décembre

Nous voici donc avec quatre jours de plaisir, avec d'assez gros joueurs puisque si plusieurs top Europe comme Snute ou Mana étaient présents, il y avait aussi nombre de Coréens et pas des moindres. Jaedong, HyuN, TaeJa et même Flash se sont ainsi rendus en Allemagne pour une édition annoncée comme disputée.

Et pour Noël, rien dans les chaussettes françaises. Dayshi, Lilbow, Stephano et ToD rentrent bredouilles, tous éliminés dès le premier tour, joué en groupes de quatre joueurs au format GSL jeudi et vendredi. Les favoris passent presque tous, Jjakji représentant la seule surprise avec un échec au profit de Mana et Losira. Surprise donc, mais pas au point d'en renverser sa bière.

Samedi, deuxième tour du tournoi, et un groupe de la mort. TaeJa, Yoda, Jaedong et MC se retrouvent à se disputer, à quatre, deux places qualificatives dans le groupe B. MC commence par envoyer en match des perdants un Jaedong fébrile et surpris, tandis que TaeJa explique le b.a.-ba du TvT à un Yoda écrasé. Pendant que MC ne parvient pas à abattre un TaeJa impérial, malgré une game gagnée, et que ce dernier se qualifie, Jaedong bat Yoda et se prépare pour une revanche. Dans ce deuxième Bo3 entre MC et Jaedong ont lieu des parties serrées et vraiment impressionnantes, avec une victoire finale du Tyran sur le Président. Dans les autres groupes, pas de réelles surprises. Les huit joueurs qualifiés pour le tableau final sont donc Flash, Losira, TaeJa, Jaedong, PartinG, HyuN, TY, et Snute.

Snute fait de la Résistance, mais pas longtemps

Oui, un seul Protoss, mais pas le moindre, car PartinG est en forme, et malgré la concurrence, c'est sa Home Story Cup à lui. Il commence ainsi par écraser un Jaedong complètement hors de son match, et continue avec un Losira qui avait pourtant su montrer un très beau niveau de jeu contre TY, dans le match des petits poucets. Voilà en quelques lignes l'arbre inférieur du tournoi résumé, qui n'aura pas été bien plus long en vrai.

De l'autre côté, Dieu rencontre le champion foreigner du moment. Une première game laisse espérer le meilleur quand Snute parvient à tenir tête à Flash pendant un moment, finissant par s'incliner à cause du manque d'upgrades et de l'absence de transition. Mais la deuxième game vient remettre les pendules à l'heure, et Snute est écrasé par un push Marines-Hellbats auquel il n'était pas préparé, perdant instantanément. Par mépris pour ce non-Coréen qui le ralentit, ou par respect pour Snute qui pourrait l'inquiéter en late game, Flash finit par un bunker rush légendaire où il aligne pas moins de sept bunkers en bas de la rampe de la base de Snute pour l’empêcher de reposer sa B2.

Flash rencontre ensuite un TaeJa sorti vainqueur d'une confrontation avec HyuN moins serrée que le score de 3 à 1 le laisserait imaginer. Beaucoup s'attendent à voir TaeJa sortir vainqueur de ce duel des titans, mais Imre, commentateur pour le week-end, fait intelligemment le bon pronostic sur le vainqueur. Peut-être repensant à la défaite de TaeJa face à MMA à la BlizzCon, il voit Flash passer devant. Et en effet, Dieu s'impose presque facilement avec un 3 à 0 sec.

« Here comes a new Challenger »

Nous voilà en finale, avec une affiche pas forcément attendue, entre un Flash (attendu lui) semblant au top de sa forme, et un PartinG (lui, c'est la surprise du chef) qui monte tranquillement en puissance. Et la puissance, il la montre, raflant deux parties à Dieu avant même que celui-ci ait le temps de réagir. Sur un Bo7, le doute devient permis, Flash va-t-il se faire coiffer au poteau par le roi du 7-gates ? Non, répond-il, venant reprendre une victoire avec brio au terme d'une partie menée de main de maître. Mais PartinG n'a pas dit son dernier mot et, avec une défense héroïque puis une contre-attaque dévastatrice, vient arracher la 4e partie. Nous sommes à 3-1, les Terrans tremblent, Dieu est au bord du gouffre. En tout cas, au bord de perdre face à un challenger.

Mais on n'abat pas Flash si facilement, l'homme a les reins solides et vient de nouveau réclamer son dû dans la 5e partie, prenant la victoire et remontant à 3-2. Une fois de plus, la Home Story Cup nous offre un beau niveau de jeu et une finale d'anthologie (et c'est un Zerg qui vous parle, d'habitude le PvT n'est pas ma tasse de thé). Mais ce bras de fer est prenant, comme le montre à nouveau la 6e partie où Flash vient défier PartinG sur sa B2, encore et encore, venant pilonner ses défenses jusqu'à ce que le Protoss capitule.

3-3 au lancement de cette 7e et donc dernière partie, et cette fois PartinG prend l'initiative et choisit le proxy Stargate pour faire un Oracle. Scouté habilement par Flash, il n'aura le temps d'en sortir qu'un avant de devoir repenser sa stratégie. Ce sera un push à base de Blink Stalkers. Flash surréagit, croit au all-in, et ne sanctionne pas l'expansion que prend le Protoss sur une gold. Au lieu de cela, il se place dans une situation de défenseur et encaisse l'assaut de PartinG. Mais les Force Fields du nouveau joueur de chez Yoe Flash Wolves ont été parfaits tout le week-end, et ils le sont encore au moment critique. Le Terran est impuissant face à la maîtrise impressionnante des Blink Stalkers de son adversaire et finit par s'incliner après un dernier baroud d'honneur avec les VCS.

Aiur rafle la mise

PartinG remporte ainsi cette Home Story Cup X devant Flash, un tournoi qui aura été marqué par un très haut niveau de jeu, même si la plupart des matchs de l'arbre final ont été moins disputés que ce qu'on pouvait espérer, Flash et PartinG notamment se montrant au-dessus des autres ce week-end. Ce qui est surprenant, venant d'un PartinG qui a eu une saison 2014 en dents de scie et qui vient de quitter SK Telecom T1 pour entrer chez Yoe Flash Wolves. Mais c'est la Home Story Cup, tout y est possible.

On notera aussi la mauvaise performance des Français, alors que globalement les foreigners n'étaient pas en reste. Les Coréens n'étaient que douze, ce qui rend la présence de cinq foreigners au second tour moins impressionnante, mais Snute a su porter les couleurs de son pays jusqu'en quart de finale sans démériter. Une fois de plus, une compétition très plaisante à suivre, d'autant qu'elle était castée en français par le crew SC2 d'O'Gaming TV au complet.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.