d

31 mai 2016 - Hatnuz League of Legends

Huhi, le plus coréen des Français.

Huhi, le plus coréen des Français.

À l’aube d’un Summer Split inédit à bien des égards, il serait judicieux de jeter un coup d’œil sur les joueurs à surveiller cet été. À ce titre, et après les récentes performances de son équipe au MSI, nous ne pouvions passer à côté d’Huhi. Le midlaner coréen né en France est sans aucun doute l’une des révélations de cette moitié de saison en Occident.

Toute une huhistoire !

L’histoire d'Huhi pourrait être le scénario d’un film tant elle est unique. Les débuts compétitifs du Franco-coréen se font en 2014 avec l’équipe Bigfile Miracle, équipe de bas de tableau en OGN qui terminera à 0-6 avant d’être reléguée. On propose alors à Huhi de tenter l’aventure américaine avec la Team Fusion en Challenger Series. Huhi devient donc, en octobre 2014, l’un des premiers Coréens à s’expatrier du pays du matin calme. En élevant son niveau de jeu au cours des quelques mois qui ont suivis, il parvient à se faire remarquer par Counter Logic Gaming et intègre la structure en mai.

Né en France, Huhi a depuis repris la nationalité coréenne. Il ne pourra donc pas être repris en cas d’une future sélection nationale, à supposer qu'il y en ait une !

On pense alors qu'Huhi va pouvoir montrer de quoi il est capable, sauf qu’avec lui, pour partager le poste de midlaner, il y a un certain Pobelter qui est en excellente forme. C’est depuis le banc de touche qu'Huhi assiste à la victoire du Summer Split de son équipe, et le ticket pour les Championnats du monde qui va avec. La série continue pour Huhi qui pense enfin tenir un poste de titulaire lorsque le jungler Xmithie fait face à des problèmes de visa pour l’Europe. Mais quelques jours avant, ce problème est réglé et c’est encore une fois depuis l’arrière-salle qu’il regarde son équipe couler en phase de poule. Cela fait désormais six mois qu'Huhi n’a plus disputé un match sur la scène, une situation qui changera avec le départ de Pobelter pour Immortals. Commence alors la période de rédemption pour le Coréen au sein d’une équipe qui a également perdu Doublelift. CLG enchaîne les bonnes performances, allant jusqu’à briser la série d’invincibilité des Immortals en semaine n°7 où, comme un symbole, Huhi prend le pas sur celui qui était à sa place durant six longs mois : Pobelter.

La suite est connue, portée par un Huhi très solide, Counter Logic Gaming l’emporte 3-2 face au TSM en finale de Spring Split, et effectue au MSI la meilleure performance d’une équipe occidentale depuis cinq ans en se hissant en grande finale contre SKT T1, presque un an jour pour jour après l’arrivée du jeune Franco-coréen chez CLG. À 21 ans, Huhi n’est pas seulement l’un des meilleurs midlaner en Amérique, mais il illustre parfaitement le cas d’un joueur qui doit son statut et ses performances actuelles à la somme de travail et à l’énergie allouées à sa passion là où beaucoup de gens auraient pu baisser les bras.

Lors des victoires de son équipe, Huhi est souvent premier pour aller taper dans la main des fans.

Agressivité… et réactivité

Au fil de ce Spring Split, Huhi a incarné la solidité de CLG à lui tout seul.  Dans la victoire comme dans la défaite, Huhi tient son rang grâce à des picks comme Leblanc ou Corki. D’ailleurs, les points communs à tous ses picks en saison régulière, en Playoffs ou au MSI sont une grande mobilité et une grande capacité d’agression.

Huhi ne s’est pas fait prier pour jouer les champions à l’honneur dans cette méta, à l’image de Corki, Ryze ou Azir avec qui il fait des résultats très positifs.

Même dans les plus gros rendez-vous, Huhi résiste. Contre la Leblanc de Faker au MSI, il tient la midlane avec Azir et punit systématiquement tous les décalages du double champion du monde, permettant à son équipe de prendre position sur la carte, dominer stratégiquement les Coréens et remporter le match. Contre les Flash Wolves en demi-finale, Huhi jettera son dévolu sur le sorcier magique : Ryze. Magique comme la quantité de dégâts qu’il parvient à poser dès les premiers escarmouches, lui qui fut souvent malmené durant le BO mais qui parviendra toujours à se relever.

Durant la saison régulière, Huhi s’est principalement tourné vers des choix très mobiles avec une efficacité déconcertante. Quatre victoires sur son Corki, deux victoires sur son Twisted Fate, le midlaner de CLG est intenable. Ses choix de champions suggèrent un plan de jeu très agressif, pourtant on va voir que c’est loin d’être le cas sur la faille de l’invocateur.

Difficile en effet de trouver des actions de folie de la part du Coréen, et cela tient en deux mots : patience et réactivité.

Huhi, ce n'est pas le genre de gars qui va foncer dans le tas tel un Misaya ou un Lattman. Non Huhi il préfère attendre, observer, analyser depuis sa midlane. Il va attendre l’erreur, le décalage un peu trop présomptueux ou une agression hasardeuse de son adversaire pour réagir de la meilleure manière possible. 

Un exemple de gestion de lane : Immortals contre CLG, semaine 7

Opposé à Pobelter, Huhi aura fort à faire avec sa Leblanc dans ce match qui sera finalement gagné par les CLG. Ce qui est intéressant à suivre ici, c’est la manière dont Huhi a géré sa phase de lane contre une championne en la matière : Lux.

Les premiers affrontements entre l'actuel et l'ancien midlaner CLG sont très tendus…

Dans les premières minutes de jeu, Huhi est agressif mais jamais à l’excès et, pendant que le duel Huni-Darshan tourne à l’avantage du joueur CLG, il empêche Pobelter de venir l’aider en appliquant un push constant. Il attend l’erreur, un détail. Ce détail, c’est la ward qui donne la vision sur la Lux qui back. Réaction immédiate de la Leblanc qui push sa lane et décale subtilement pour venir appuyer un gank sur le malheureux Reignover. Les Immortals cèdent peu à peu du terrain, notamment lorsque, au quart d’heure de jeu, Huhi agresse sérieusement pour la première fois Pobelter et le tue sous sa T2, aidé par le Bard d’Aphromoo.

La suite de la partie n’est qu’une équipe CLG avançant face à une équipe Immortals, les menant inexorablement vers la première et seule défaite de Wildturtle et ses coéquipiers en saison régulière.

Ce qui est particulièrement intéressant à souligner dans le plan de jeu d’Huhi, c’est justement sa capacité à prendre les bonnes décisions au bon moment. En quinze minutes, le midlaner a effectué un décalage en botlane, fait un dive et pris une tour. Chacun de ses mouvements fut décisif pour la suite de la partie. Huhi n’avait pas un rôle de carry dans cette partie, celui-ci est laissé à la Fiora de Darshan et au Udyr d’Xmithie. Mais en appuyant là où ça fait mal et au bon moment, il a suffisamment déstabilisé la formation adverse pour ramener la victoire à son équipe. Et tout cela sans coup d’éclat.

Pour la suite

Dans quelques jours commencera le Summer Split et Huhi compte bien user de son expérience acquise au MSI pour augmenter encore son volume de jeu chez CLG. L’équipe double tenante du titre nord-américain part favorite et entend bien faire une meilleure performance aux Championnats du monde que l’année passée.

Pour Huhi, c’est l’occasion ou jamais de s’affirmer comme un des meilleurs joueurs du continent. Il faudrait pour cela améliorer certains détails. On a en effet l’impression que le joueur manque d’explosivité, d’actions de folie dans sa besace. Beaucoup l’ont comparé à Bjergsen en avançant le fait que ce dernier porte son équipe beaucoup plus souvent. Ce à quoi l’on pourrait simplement répondre que Huhi ne porte pas son équipe car elle n’en a pas besoin. Mais on peut toutefois se demander si, le cas échéant, le Coréen pourra endosser ce rôle habituellement monopolisé par Darshan et prendre l’initiative. C’est en tout cas tout ce qu’on lui souhaite.

Face aux grosses écuries comme Immortals ou TSM, Huhi aura l’occasion de confirmer sa grande forme du moment lors de Bo3 qui s’annoncent palpitants et pourquoi pas viser un titre de MVP à la fin du split.

La barre de mana est pleine, les sorts sont prêts à être lancés et la bataille pour le split est sur le point de commencer… sur Ogaming.TV !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.