d

19 mai 2017 - Nepou StarCraft 2

IdrA : La rage de perdre

IdrA : La rage de perdre

Un instant de folie, une nouvelle stratégie ou tout simplement un raté monumental, certaines parties restent dans les mémoires. Dans « Games de Légende », la rédaction O'Gaming revient sur ces moments qui ont fait l'histoire de StarCraft II. Aujourd'hui nous vous parlons d'une partie jouée par un des joueurs les plus célèbres de l'histoire de StarCraft II, IdrA.

Point de Coréen ici puisque nous allons parler d'une référence nord-américaine. IdrA est un des meilleurs joueurs de ce continent au début de Starcraft II. Au-delà de ses performances, c'est pour son caractère... particulier, qu'il est encore renommé aujourd'hui. 

 

Il n'a peut-être pas l'air enthousiaste, mais ce maillot est le rêve de milliers de jeunes joueurs.

 

IdrA : de CJ Entus à Evil Geniuses

Sorti depuis 6 ans, StarCraft II est un pilier de la scène des RTS compétitifs. Il n'est actuellement pas surprenant de voir un joueur professionnel ayant commencé sa carrière sur le jeu. Pourtant il y avait un avant StarCraft II, et quelques joueurs professionnels existaient. Des Coréens évidemment, mais aussi quelques foreigners. Sur Broodwar, IdrA était l'un d'entre eux. À l'époque, pour être professionnel, les équipes occidentales ne suffisent pas : il faut aller en Corée. C'est là-bas que Greg Fields – son nom à la ville – fait son nid, dans une petite équipe dont vous avez peut-être entendu parler : CJ Entus. Oui, le garçon n'est pas là pour rigoler et son équipe non plus. Alors imaginez la joie des fans occidentaux lorsqu'il annonce qu'il fait la transition sur StarCraft II. Et, comme la KeSPA reste, elle, sur le premier opus, il change d'équipe pour rejoindre un des grands noms de l'esport occidental, Evil Geniuses. Rejoindre une équipe occidentale ne veut pas dire retourner directement aux États-Unis, IdrA participe donc aux trois premières GSL, puis au premier Code S – lors de la quatrième GSL – où il atteint un impressionnant top 8. En 2011, IdrA est au sommet de son art et est considéré par beaucoup comme un des meilleurs Zerg non-coréens. Si les périodes suivantes sont moins fastes, c'est l'homme à son apogée qui nous intéresse et notamment la MLG Dallas 2011

 

"Je vais trucider ta famille, fils de Protoss."

 

Un homme, une rage

La rage, ce feu qui nous empli le cœur et qui embrume notre vision d’un voile rouge, est un élément indissociable de toute activité compétitive. Quand il y a de l’enjeu, il y a de l’investissement, de la passion, de l’émotion. Lorsque la contrariété devient trop grande, que rien ne peut plus contenir la colère, alors l’explosion est inévitable. Certains joueurs sont connus pour leurs moment de rage, c’est le cas par exemple du joueur américain qxc, dont la notoriété s’est notamment construite sur la destruction de claviers. Mais ces pulsions destructrices ne sont qu’une explosion momentanée face au Prince de la Rage, à l’Empereur de la Colère : IdrA. Outre les inévitables commentaires disgracieux dans les canaux de discussion ou en stream, c'est pour son état d'esprit en compétition qu'IdrA est critiqué, et notamment sa tendance à tilt.

Le tilt, c'est ce moment où l'esprit bascule, déséquilibré par une force extérieure trop grande ou trop détestée. Chez IdrA, le tilt c'est la race Protoss, qu'il estime trop forte par rapport aux Zerg. Chez IdrA, le tilt c'est une réaction, souvent irrationnelle : le ragequit. C'est le cas de cette légendaire partie où, alors qu'il est en avance face au Canadien de chez Team Liquid, HuK, qu'IdrA se retrouve face à face avec un important groupe de Voidray hallucinés. Désarçonné par cette unité qu'il abhorre, Greg quitte la partie sans se rendre compte que l'ennemi honni n'inflige aucune dégât. Hilare, HuK lui signale la supercherie au début de la partie suivante, ne recevant pour réponse qu'un sympathique "Fuck Off".

 

La partie est longue, le passage intéressant est, évidemment, à la fin (22:30 et suivant)

 

Retrouvez-nous dans deux semaines pour un nouvel épisode des « Games de Légende ». Une partie professionnelle vous a particulièrement marqué ? N'hésitez pas à nous la recommander. Elle pourrait bien se retrouver dans uns de nos futurs articles.

2 commentaires

Coolback
Coolback - 19/05/2017 17h00

Coucou, y'aurais ptete fallu mettre aussi le début de la game suivante où on voit le FO :)

Nepou
Nepou - 19/05/2017 17h36

Coolback : tu peux voir la partie en question (au bon timer) en cliquant sur le "Fuck Off"

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.