d

04 mars 2013 - Kere StarCraft 2

Iron Blog #5 : l'incroyable sacre de Life

Iron Blog #5 : l'incroyable sacre de Life

Dans mes posts "Iron Blog" et "Iron Zoom", je reviens sur les évènements ou personnalités qui ont fait d'Iron Squid II un grand moment d'eSport. Cette fois, nous allons parler du héros de la journée : Life, qui nous nous a offert une finale incroyable.

On se remet dans le bain : Iron Squid II touche à sa fin, la journée a déjà mis nos nerfs à rude épreuve. NesTea a fait tomber le pauvre MarineKing et la grande finale de l'évènement se profile alors à l'horizon. DRG va défier Life.

Après les qualifications de Life et DRG pour la finale, les deux perdants ont eu le plaisir de jouer devant le public parisien une dernière fois, l’occasion de sauver l’honneur, de partir la tête haute.

Après le passage hilarant des comiques Yassine, Kyan Khojandi et Dedo sur scène, c’est donc au tour de NesTea et MarineKing de faire le spectacle.

Sacrez dilemme pour vous, ce sont les deux joueurs qui ont récolté la plus vive acclamation. C’est donc dans le jeu que ce duel de popularité va se régler. NesTea est décidément sur un petit nuage.

Le Grand Zerg déroule et assomme MarineKing sur trois parties expéditives. NesTea n’a pas de temps à perdre dans un box, il veut profiter de la foule, vous retrouver.

MarineKing n’a rien pu faire et encaisse très mal cette défaite, partant rapidement dans son hôtel, les larmes aux yeux.

Pour le Zerg, c’est une seconde troisième place qui atterrit dans sa poche de doudoune LG-IM. Personne ne pensait cet exploit possible, il l’a pourtant fait.

La finale approche à grands pas, la fin de cette aventure qui, pour nous, vous vous en doutez, a quelque chose de très particulier. Nous sommes conscients de toucher du bout du doigt l’épilogue de plusieurs mois de travail, et comme tout se passe à merveille, nous sommes comblés.

Je me balade dans les allées du Palais des Congrès en attendant le choc entre DRG et Life. Vous craignez de vous ennuyer dans ce ZvZ. C’est vrai, nous aurions préféré une autre affiche, avoir un peu moins de Zergs.

Je croise alors 3Beu, un des personnages de l’ombre les plus importants d’O’Gaming et d’Iron Squid. Il déambule, comme souvent, mais tient à me donner ses impressions constructives sur le tournoi tout en caressant de manière frénétique sa magnifique barbe multicolore : « Je viens de comprendre ce qu’était un Brood Lord. Une carpe qui vole, je comprends que ça peut foutre les boules. »

Chips n’a pas bougé du stand goodies à l’entrée du Palais des Congrès. C’est lui qui supervise l’emballage de vos tee-shirts et l’arrivée des petites pièces dans la caisse.

« Le hall d’entrée est très beau. Il est quand même un peu blanc. Les ventes se passent bien, les gens kiffent les nouveaux tee-shirts. Il reste du stock, mais j’ai foi en cette pause juste avant la finale, probablement le dernier gros rush de cette épuisante journée. »

Yassine est là aussi, fidèle au poste.

Non loin, je retrouve Noi « On a eu un très très gros rush lors des entrées, ça n’était pas aussi fluide que voulu, parce que 3500 personnes qui rentrent dans un couloir, ça n’est pas aussi simple. Certains s’étaient trompés de queue, mais globalement les gens sont entrés assez vite. Moi j’ai passé la journée à l’accueil, je n’ai pas vu grand-chose, mais les mecs qui sortent semblent vraiment contents. Sinon, j’ai une petite remarque : premier Zerg, second Zerg, troisième Zerg, Starcraft II, jeu équilibré ? Je me suis amusé un peu à troller toutes les personnes venues me demander une petite signature en glissant une petite saloperie sur SC2. »

Je regarde alors à gauche, à droite, Pomf et Thud, nos patrons, ne sont pas là. Je peux alors poser des questions à Maman P&T :

« Je suis très très impressionné par l’organisation, c’est très professionnel. J’ai beaucoup apprécié le côté spectacle, avec l’orchestre notamment. Le public est formidable. Une communauté s’est développée et avance autour de cette passion, ça fait chaud au cœur. D’autant qu’on peut ajouter une ouverture internationale. Je suis très fière de mes fils, mais surtout de la team O’Gaming. C’est vraiment un groupe de personnes qui malgré toutes les difficultés qu’ils rencontrent, contribuent à développer l’esport en France. »

Je vérifie une seconde fois si aucun patron n’arrive dans mon dos pour m’assommer. Je passe alors le micro à Papa P&T :

« J’aime beaucoup la créativité autour de ce spectacle, panacher le sport avec la musique, l’humour. Tout ça contribue à un rythme qui était très soutenu pendant l’évènement. Le niveau des joueurs était formidable aussi. Les gens prennent du plaisir à regarder, à jouer, à organiser. »

Je ne tarde pas trop néanmoins, il faut aller se poser au premier rang et prendre du ZvZ dans les narines. DRG contre Life peut s’avérer être un match ennuyeux au possible, comme sait si bien le faire ce match-up, mais cela peut être tout l’inverse. Alors je me pose non loin de Caféine, Plax, Titan and co. et je croise les doigts.

Pendant ce temps, BigB nous balance la cinématique de Heart of the Swarm. La regarder sur un écran géant avec 3500 mecs qui hurlent, ça donne une tout autre saveur à ce petit bijou. 

In Uchronia joue alors des morceaux de Brood War. Une superbe chorale introduit l’arrivée du trophée sur scène et les champions. Life et DRG nous font face ensuite. La journée est bien avancée. Il est plus de 20 heures et vous n’êtes pas encore fatigués. On fait quelques pronostics entre nous. Pour être franc, je ne vois pas du tout Life perdre cette finale et je sens que la correction va être assez rapide même si DRG est un monstre.

C’est parti !

Game 1 : Abyssal City

Le duel commence. Pomf explique que notre Yassine, figure d’O’Gaming, également manager Eu des MVP, va se déguiser en lapin pendant une semaine si DRG gagne. Je commence à me demander si ça ne vaut pas le coup de perdre mon pronostic du coup.

Les deux joueurs se chatouillent alors un bon moment, mais Life prend un petit avantage. On voit la victoire se profiler tranquillement, mais lors d’un move douteux, il perd bêtement 4-5 infestateurs et DRG retourne la situation. Il finit par s’imposer à la surprise générale. Mais la route est encore longue.

Game 2 : Daybreak

Cette partie fut expéditive. On est loin de la partie macro précédemment vue. Life part 10 pool pour piéger son adversaire avec quelques zerglings tout en prenant gaz et hatch. DRG pose la sienne à 15. Life prépare un push avant l’arrivée des speedlings de son adversaire. La défense du joueur MVP est très solide et sa contre-attaque fait très mal. Les Banelings font le ménage. Life est étouffé. DRG s’impose de nouveau. Les choses se compliquent pour le petit joueur de StarTale.

Game 3 : Whirlwind

Life est menacé. Il doit réagir très vite. Cette partie sera aussi rapide que la précédente. DRG pose sa pool très vite ainsi qu’une B2. Il envoie alors des Zerglings chez Life dont les défenses sont bien trop légères. Le GG est lâché.

La finale est expéditive pour le moment. DRG n’est qu’à une petite map de la victoire. Nous sommes tous déçus de voir Life tomber si vite. On veut une finale qui dure, une finale à suspense. Je continue de dire que le petit va gagner. Il ne peut sortir de ce tournoi sur un 4-0, lui qui vient de gagner la Blizzard Cup et la MLG. Impensable. Life a-t-il lu dans nos pensées ?

Game 4 : Ohana

Après être allé vider les cuves pleines de RedBull, Life retrouve son box. Il a la corde au cou. C’est aussi ce qu’il préfère. Il n’a jamais gagné de tournoi sans avoir été mené. Pas aussi lourdement, mais s’est-on jamais.

Thud se lance dans l’historique du jeu, je confirme ses propos. Pomf fait alors une bien sage remarque : « Kere, il n'a pas toujours raison non plus. ». LeLfe arrive alors pour m’épauler. Team PodCraft UNITE ! Un moment assez émouvant pour les humbles mortels amoureux du jeu que nous sommes.

La partie se lance alors. Life décide de passer aux choses sérieuses. Il attaque très vite avec des Zerglings et met en difficulté DRG sur sa B2, mais sans prendre de réel avantage. DRG effectue alors un énorme "run by" mais la défense de Life est spectaculaire. Il n’utilise même pas de banelings et part alors à l’attaque. C’est une réussite. Il réduit le score à 3-1.

Game 5 : Cloud Kingdom

DRG reste stoïque dans son box. Perdre une map quand on mène 3-0, ça n’est pas grave. Le public réclame encore le corps de nos commentateurs. Pomf est grand prince, il lève légèrement le tee-shirt pour votre plus grand bonheur. Life pose sa pool à 9, mais la bataille de Zerglings ne donne la victoire à personne. DRG rate l’occasion de faire tomber tous les drones de la B2 avec un baneling malheureux. Life a tout de même un meilleur income.

La partie part en macro avec des infests, des roaches, des banelings et des hydras partout. Avec de meilleurs placements, Life accentue son avantage. Il sort beaucoup de corrupteurs pour annihiler la menace BroodLords. Les joueurs se tapent dessus avec 200 de pop chacun, mais Life gère mieux et prend le dessus sur l’armée de son adversaire. Il revient à 3-2.

Game 6 : Grand Lagoon

Une nouvelle fois les deux joueurs font sensiblement la même chose. On se retrouve donc avec une invasion de cafards sur la carte. Life a néanmoins un petit avantage, car il possède des infestateurs alors que DRG n’en sort pas. Pourquoi ? Mystère ! Le joueur MVP a de meilleurs upgrades mais les fungels font la différence.

Life s’impose et réalise l’exploit ! Il revient à 3-3 et relance complètement l’intérêt de cette finale. La salle est en délire. Quel incroyable contrôle de soi pour tenir et remonter un tel handicap. Le doute gagne forcément DRG.

On arrive alors à l’ultime map d’Iron Squid II.

Game 7 : Antiga Shipyard

La fin de l’aventure Iron Squid II va s’écrire sur Antiga Shipyard. La fatigue se fait sentir chez le duo infernal. Pomf et Thud commentent depuis douze heures maintenant, ils font donc appel à Uncle, LeLfe et moi, histoire de vous secouer un peu avant le happy end. Avions-nous besoin ? Vous êtes très chaud.

Sur scène, Uncle évoque avec émotion un épisode chaleureux de sa vie intime, je me lance dans un discours pro-Life et LeLfe me suit dans le pronostic. Life ne peut pas être revenu des enfers pour chuter aux portes du paradis. Vous êtes plus de 60 000 sur le stream et la salle reste bouillante.

La partie est lancée. DRG part sur un 10 pool puis un gaz. Il prend de gros risques, mais veut piéger son adversaire. Le spectacle va être assuré !

Life n’a même pas posé sa pool que les Zerglings de DRG arrivent. Life défend alors de manière tout à fait exceptionnelle. Avions nous déjà vu cela ? Pas certain ! Les banelings arrivent, des drones tombent. Life n’a toujours pas sorti ses Zerglings. Une Queen arrive. Il ne reste qu’un seul baneling à DRG qui fuit. C’est la défaite du génie de MVP !

Life l’a fait. Il remporte cette incroyable partie et devient le second champion d’Iron Squid !

Life sort de sa cabine avec LeLfe et Shiba. Il attrape le drapeau coréen et avance vers une salle debout. Vous l’acclamez. Il semble un peu gêné, soulagé aussi. Le petit ne se rend pas compte. Personne n’avait fait une telle remontée.

Dans son box, DRG est effondré. Les larmes sur le visage, il essaye de se reprendre avec le soutien de Yassine. C’est très dur pour lui. Il avait déjà perdu l’OSL d’une bien triste manière.

Life, lui, est heureux. Il reste calme, sur son nuage. Il répond alors aux questions. DRG arrive alors et semble très touché par votre incroyable ovation. Il la mérite ! La douce Soe tend alors le trophée au champion qui ne comprend pas qu’il doit le lever.

Tous les acteurs de la journée viennent sur scène, les deux autres joueurs, les commentateurs, puis tout le staff d’Iron Squid. L’émotion est très forte, je ne vais pas vous le cacher. Cette finale complètement dingue marque la fin d’un épisode très marquant pour nous tous. Un truc que les petites gens que nous sommes pensions ne jamais pouvoir vivre. Mais si ce tournoi a été aussi marquant, c’est avant tout, car vous étiez là du début à la fin, aussi fous que nous ! Chapeau bas.

Vous pouvez retrouver l'article de Caféine rédigé peu de temps après la victoire pour voir la réaction à chaud sur l'incroyable retour de Life, une habitude chez lui.

L’Iron Blog revient très vite pour vous présenter ce que vous n’avez pas vu ! L’après-Squid, un samedi soir de fête et un dimanche de visites parisiennes avec les joueurs.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Wicey
Wicey - 04/03/2013 20h30

Merci pour cette piqure de rappel !

Au fur et à mesure de l'article, j'ai revécu tellement de chose, même si je n'étais que derrière mon écran cette journée là. Tellement d'émotion et c'est si bien raconté ! Franchement chapeau !

Encore merci à vous pour tout !

Upcios
Upcios - 04/03/2013 20h46

C'était tellement fort quand on était sur place... un grand moment !

Yunyuns
Yunyuns - 05/03/2013 10h40
J'ai relevé une petite faute : "Après le passage hilarant des comiques...". Tu peux enlever "hilarant" personne ne riait dans la salle.
Mais sinon très bon résumé de la finale.
Tharqua
Tharqua - 05/03/2013 12h49

Génial ! A quand le stade de France ?^^

NB : c'est vrai que la partie avec les deux "comiques" était franchement pas drôle, on aurait pu garder seulement Kyan pour les répliques marrantes et ainsi faire des économies....

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.