d

20 janv. 2013 - Kere StarCraft 2

IS J-7 : BoxeR, une page d'Iron Squid

IS J-7 : BoxeR, une page d'Iron Squid

Alors que les 16 joueurs participants à Iron Squid – Chapitre 1 avaient été révélés, Pomf et Thud nous avaient réservé une grosse surprise. Le 13 février 2012, ils annoncèrent que MMA, Mvp, NesTea et BoxeR allaient être de la fête. Pour ce dernier, plus encore que sa participation, ça allait surtout être sa dernière grosse sortie. Iron Squid allait dire au revoir à une véritable légende.

Retour sur une annonce pas comme les autres

Avec MKP, MC, Stephano, Leenock ou encore Jjakji, Iron Squid I avait un sacré casting. Mais reconnaissons-le, pas forcément le meilleur, derrière les MLG et autres IPL. Néanmoins, nous étions tous emballés par ce tournoi emmené par Pomf et Thud et leur volonté de voir toujours plus gros, toujours plus loin. Le passage O’Gaming#2 à Iron Squid était déjà un sacré bond en avant. Mais un soir de février, Iron Squid est rentré dans une tout autre dimension.

Lors d’une de leurs émissions, le duo a en effet annoncé la participation de quatre autres joueurs dans leur tournoi, passant le nombre de joueurs de 16 à 20. Et pas n’importe quels joueurs : les deux stars d’Incredible Miracle, NesTea et Mvp, et leurs jumeaux de chez SlayerS, MMA et BoxeR. À cette époque, je n’écrivais que sur ma page Facebook de fan d’eSport, et voici ce que j’avais lâché sur le coup.

Cette annonce a fait l’effet d’une bombe. Il faut bien comprendre qu’à l’époque, il n’y avait pas mieux et plus bandant que ces quatre joueurs pour le fana de SC2. Ils étaient perçus comme les plus grands, les plus forts et étaient très rares en dehors de la GSL. MMA venait de gagner la Blizzard Cup et un Code S, Mvp venait de remporter la Blizzcon et NesTea n’avait pas de rival sérieux chez les Zergs à l’exception de DRG.

Quant à BoxeR, il pouvait perdre contre n’importe qui, il garderait un statut de Dieu vivant après son parcours sur Brood War. Sa présence en dehors de la GSL était exceptionnelle aussi. En dehors de deux MLG, on ne le voyait jamais dans des tournois internationaux.

Comment cette participation fut-elle possible ? Grâce à l’ami Kaoru, comme vous allez le découvrir.

Les équipes coréennes avaient été contactées avant le tournoi afin que leurs joueurs puissent y participer. Incredible Miracle n’avait pas répondu dans les temps et a donné une réponse positive une fois les inscriptions closes et les 16 joueurs sélectionnés et confirmés.

Dans l’équipe Iron Squid, cette réponse a posé un sérieux problème. Avoir Mvp et NesTea était forcément un gros plus, mais augmenter le nombre de joueurs n’était pas simple. Après une longue et difficile discussion, une décision a été prise : si les deux administrateurs Kaoru et Shiba pouvaient obtenir la présence de BoxeR en plus, sous un délai de 48 heures, alors le nombre de joueurs serait augmenté.

Kaoru étant occupé à passer son code, c’est Shiba qui a fait du forcing avec talent, envoyant le dossier de présentation d'IS à SlayerS et discutant avec eux. Ce fut rapidement dans la poche, avec en prime, le petit MMA qui est venu s’ajouter au monument BoxeR.

C’est ainsi que nous avons pu regarder jouer ces quatre icônes lors du premier Iron Squid. Deux d’entre eux, MMA et NesTea, sont allés à Paris. Mvp et Boxer n’ont pas passé les poules. Dans l’ultime match de son groupe, perdu d’un rien contre MarineKing 2-1, BoxeR fit ses adieux à la compétition de P&T. Ce que nous ne savions pas, c’est que c’était aussi sa dernière grosse compétition.

Iron Squid, ou les adieux de BoxeR

Quatre jours après son élimination dans son groupe à Iron Squid, BoxeR a rejoué, diminué, en Up&Down de la GSL et dans un relatif anonymat lors de Bo1. Vainqueur de Happy, il s’incline contre SuperNoVa, Creator et July (qui jouait encore !). Tombé en Code A, ZeNEX Line l’attendait au premier tour, mais début avril l’information tombe : BoxeR est forfait.

L’Empereur souffre grandement du dos. De nombreuses années de pro-gaming ont détruit son organisme et il ne peut guère jouer plus de 5 petites parties par jour sans souffrir le martyre. Dans ces conditions, il ne peut qu’arrêter et se soigner. Mais BoxeR nous promet son retour. Peu de temps encore avant son départ chez SK Telecom T1, il annonçait son retour pour Heart of the Swarm. Il n’en sera rien.

Depuis, BoxeR a quitté SlayerS pour prendre le costume de coach dans une équipe KeSPA où il a eu l’audace de faire signer PartinG, ainsi que deux anciens rejetons SlayerS, Brown et Dark. 

C’est donc avec une immense fierté qu’Iron Squid peut être considéré comme la dernière grande compétition effectuée par BoxeR, si on considère les Up&Down comme une phase transitoire d’un tournoi GSL où il a dû déclarer forfait.

Le dernier match de BoxeR dans Iron Squid, contre MarineKing

C’est aussi une réalité pesante, car la fin de carrière de BoxeR en tant que joueur est une grosse perte pour StarCraft II. Même si BoxeR n’y était pas aussi bon que sur Brood War, le Terran avait ses nombreux fans et un style de jeu unique qu’on adorait ou détestait, mais qui ne laissait pas indifférent.

Sur Brood War, BoxeR fut le premier des bonjwa, le plus célèbre de tous les joueurs de jeux vidéo en Corée, une vedette reconnue dans la rue comme un Zizou en France, un champion titré de nombreuses fois, craint de tous et admiré tout autant.

Néanmois nous n’oublierons pas que BoxeR s’est battu pour le Squid ni les circonstances de son arrivée dans la compétition. On a de quoi raconter de belles histoires à nos gamins devant la cheminée, car ça fait clairement partie des plus belles histoires du tournoi.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

3 commentaires

Umaril
Umaril - 20/01/2013 07h07
Un grand merci pour ces articles de qualités, qui même pour quelqu'un qui est plus spectateur que joueur de Starcraft 2 comme moi, sont très agréable à lire. :)
M0L0K0
M0L0K0 - 20/01/2013 18h22
MMA l'inscrit de dernière minute qui finit par remporter le tournoi... ce mec ne peut pas être maudis, il FAUT qu'il revienne au top !
Kipikk
Kipikk - 20/01/2013 18h48
Ça mérite un GG ; GG !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.