d

03 mars 2016 - Kyoomei League of Legends

Katowice : La chute annoncée de l'Occident

Katowice : La chute annoncée de l'Occident

Pour la première confrontation internationale de l'année, les IEM Katowice vont opposer Europe, NA, Chine et Corée. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les équipes occidentales n'arrivent pas favorites...

La fessée de Damoclès

Moins létale mais nettement plus humiliante que l'épée, cette claque n'attend que de pouvoir s'abattre vigoureusement sur l'arrière-train des quatre équipes Western engagées. Compte-tenu du tirage, assister à des demi-finales 100 % asiatiques n'aurait rien d'étonnant. Pourquoi un tel pessimisme ? Hélas…

Le problème avec ces IEM World, c'est que certaines équipes se sont qualifiées, d'autres ont été invitées, et à des moments différents. Ainsi donc, si l'absence des ROX Tigers laisse un certain suspense quant au vainqueur du tournoi, les équipes EU et NA sélectionnées ne sont pas franchement dans un état de forme olympique (doux euphémisme).

Et en face ? Les deux leaders chinois. SKT, certes assez loin de leur niveau stratosphérique des Worlds, mais qui semblent toujours intouchables pour toute équipe non-coréenne. Même Ever, qui évolue en Challenger, est largement en mesure de sortir européens et américains.


Vainqueurs des IEM Cologne, les challengers coréens de Ever peuvent-ils rééditer l'exploit ?

CLG, le dernier rempart ?

Parmi les occidentaux, il s'agit de la seule équipe en mesure de gêner (un peu) les chinois et les coréens. Attention ; la victoire face à Immortals est plus une ode à leur Darshan-dépendance qu'à un niveau de jeu suffisant pour battre la meilleure équipe NA, de très loin. Malgré un excellent early game, il aura fallu un splitpush permanent et un backdoor assez abject du toplaner CLG pour arracher une game qui commençait à leur échapper. Tout cela, face à une équipe qui gérait pratiquement sa première situation difficile depuis le début du split.

La bonne nouvelle, c'est que Royal et Qiao Gu ont beau impressionner, la tradition chinoise impose d'énormes ratés au niveau stratégique, une fois de temps en temps. C'est syndical, et même si les deux teams dominent la région à la faveur de leurs talents individuels et de leurs facultés à teamfight, la gestion d'un splitpush permanent n'est pas leur exercice favori.

Ah oui, CLG commence par jouer SKT, mais gagner cette guerre tactique-là, bon courage. Il faudra donc certainement passer par le loser bracket.


Darshan, le joueur qui peut sauver l'honneur de l'Occident

Un tournoi à deux vitesses

Pour simplifier, Katowice sera le théâtre d'un duel sino-coréen pour la victoire finale, et d'un pugilat euro-américain pour être le moins ridicule possible. Fnatic végète en milieu de tableau, entre individualités méconnaissables (Febiven ? Spirit ?), et naïveté aberrante sur certaines phases de jeu. Chez Origen, Soaz est plus instable qu'un funambule alcoolisé, Amazing traverse ses games comme un fantôme, même Zven commet des erreurs de positionnement. Seule satisfaction de ces dernières semaines, PowerOfEvil commence enfin à s'intégrer et à reprendre confiance. C'est déjà insuffisant pour surnager en Europe, alors contre RNG…

Reste TSM ! Ah, TSM. La foule en délire, l'arrivée du grand Yellowstar, une lineup qui fait rêver, et qui devait enfin permettre à Bjergsen de passer sous les 50 % de dégâts infligés pour son équipe. Bon… Doublelift est nul, ce qui bride complètement Yellow dans son roaming ; pire, ses calls sont devenus moins tranchants, plus approximatifs, voire mauvais. Et Svenskeren ne sait toujours pas jouer en étant derrière. Quant à la communication, le TP de Hauntzer face aux Liquid en dit long.


Les TSM vainqueurs de l'édition 2015 ; un autre temps, celui de Dyrus...

L'espoir ? 2015.

Alors dans un contexte aussi compliqué, les raisons d'y croire pour l'Occident sont minces. Très minces. La lueur dans la nuit ? Les IEM Katowice de l'an passé. Les GE Tigers étaient arrivés avec un statut de grandissimes favoris, alors qu'ils dominaient la LCK. Et s'étaient effondrés face aux World Elite, eux-mêmes battus 3-0 en finale par… TSM.

Sauf qu'à l'époque, les Tigers étaient jeunes, inexpérimentés au niveau international. Si Bjergsen avait pu porter son équipe au sommet, c'est avant tout parce que l'opposition n'était pas de très grande envergure. Cette année, même Ever, pourtant plus « petite » structure en lice, devrait sortir les bien-nommés Solomid ; malgré le départ en début de saison de leur midlaner Athena, la botlane et notamment leur support Key pourrait être suffisante pour complètement détruire la team de Yellowstar (et cela est bien triste).

Outre ce match, on voit mal Origen survivre à Royal Never Give Up, ni CLG défaire SKT, ni même Fnatic s'imposer devant QG. Comme mentionné plus haut, c'est le loser bracket qui livrera sa vérité pour savoir si, oui ou non, Europe et NA peuvent se révolter.

L'avis des casters

« Ces IEM sont un peu ceux de l'incertitude, sur le papier, toutes les équipes semblent disposer de solides arguments, mais la réalité des résultats sur ce début de saison 6 permet de nuancer ce propos. Toute la difficulté tient dans la comparaison de niveau entre les quatre régions représentées. On n'a pas de points de comparaison depuis des mois et cela permet d'alimenter les fantasmes. Je mettrais une pièce sur la Corée. ESC Ever ont été excellents aux IEM Cologne qu'ils ont remportés.

Leur qualification à cet événement a été remarquable puisqu'ils ont surpris toute la Corée lors de la Kespa cup, faisant notamment tomber les champions du monde en titre SKT 2-0. Athena, leur midlaner au cours de cette série de campagnes victorieuses a cédé aux sirènes de la Chine et d'Edward Gaming, mais cela ne les a pas empêché de dominer la scène challenger coréenne. L'équipe a gardé le même fond de jeu agrémenté de drafts très intelligentes basées sur les flex pick et représente un candidat de plus en plus crédible pour la montée en LCK. De leur côté, les SKT vivent une première moitié de Spring Split compliquée, alternant des matchs d'un niveau exceptionnel et d'autres particulièrement médiocres. La jungle semble encore une fois en chantier au Spring Split, Bengi est resté en Corée et c'est Blank qui aura la lourde responsabilité de tenir la place du double champion du monde lors de ces IEM Katowice. Blank n'a pas convaincu au cours de ses quelques apparitions, il est très difficile de jauger son potentiel pour ce tournoi.

L'équipe reste cependant SKT, ils sont capables de macro plays d'une rare finesse et de proposer des team fights stratosphériques. Bang est le meilleur carry AD du monde et Faker répond toujours présent dans les confrontations internationales. SKT est une bête blessée mais néanmoins extrêmement dangereuse, d'autant plus que paraitre moyen en Corée, région la plus relevée, n'est absolument pas un gage de médiocrité face aux autres régions. Voilà mon avis sur qui va l'emporter. »

- Chips

 

 « Voilà mon classement pour ces IEM Katowice :

 1 - SKT, parce que je pense que les équipes KR ont quand même un niveau macro qui leur permet de résister à toutes les équipes présentes.

2 - RNG, parce que même si la Chine est au bois tactiquement, RNG semble être la seule team à prendre cela au sérieux et a pas mal d'outplayers.

3 - CLG, parce que je sais que plein de gens vont pouvoir me haïr si CLG se fait étriller en poules, et je trouve ça drôle. »

- Zaboutine

 

1- SKT
2- QG

3- RNG
4- Ever voire Origen

 « Honnêtement, je ne suis vraiment pas sûr, la forme des équipes est tellement difficile à analyser... Entre SKT qui n'est pas en forme, idem pour Fnatic et Origen, et Ever dont on ne voit pas les games, c'est compliqué.
Sans compter les équipes chinoises qui jouent bien pour leur région, mais les games LPL sont tellement sales que je ne suis même pas certain qu'ils soient à la hauteur de la hype. »

- Duke
 

1 commentaire

TheGGFondue
TheGGFondue - 07/03/2016 12h56

Je me réjouis de voir le prochain titre de la news IEM ^^
"Avis des Caster en déroute"
"Dès 7 Sion ,... échec critique des pronostiques"
(Oui je ne compte pas SKT comme valide puisque évident #sel)
XP Merci beaucoup toutes l'équipes pour vos articles de qualité, vivement les prochains !!!

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.