d

13 sept. 2016 - Nepou StarCraft 2

KeSPA Cup : Des chiffres et des (grands) maîtres

KeSPA Cup : Des chiffres et des (grands) maîtres

La saison WCS en Corée n'est plus seulement limitée à la GSL et SSL. La KeSPA Cup vient compléter un paysage un peu vide avec son lot de Wons et de points WCS. Inutile de dire que chez les coréens c'est l'affrontement.

Avec seulement deux GSL, deux Starleagues et deux Cross Final la Corée est, depuis le début de l'année, la grande perdante de ce nouveau système WCS en terme de nombre de tournois. L'absence d'événement extérieur aux saisons, pour se procurer des points WCS et des récompenses financières était inquiétante puisqu'elle n'inspirait pas confiance pour le futur. Si la Proleague assurait une continuité dans la saison pour les joueurs n'étant dans aucune des deux compétitions, ou éliminés dès les premiers stades, elle semblait bien mince pour permettre la survie de la scène la plus relevée de la planète. Heureusement, une lueur d'espoir est apparue avec la KeSPA Cup. De l'argent et des points WCS y sont offerts aux joueurs ayant la chance d'y participer. Ils seront peu nombreux et les places sont chères à quelques semaines de la BlizzCon.

 

 

La récompense des joueurs réguliers en Proleague

Quatre joueurs sont assurés de participer à cette KeSPA Cup. Ils n'ont pas été sélectionnés sur leurs seuls beaux yeux, mais surtout sur leurs performances en Proleague. En effet, ils sont les meilleurs joueurs à titre individuel au classement des victoires. Dans cette compétition, leurs objectifs sont divers. Certains ne viennent que pour l'argent alors que pour d'autres, c'est une place à la BlizzCon qui est en jeu.

Stats est le premier joueur au classement Proleague. Il est troisième ex-æquo du classement WCS Corée avec une deuxième place lors de la Starleague saison 1 et victoire en Cross Finals. Il est d'ores et déjà qualifié pour la BlizzCon au vu de son nombre élevé de points. Pour lui l'enjeu de ce tournoi n'est que la possible amélioration de son classement et l'argent.

Maru est le paradoxal deuxième du classement individuel de la Proleague. En effet, il n'atteint que la 28e place du classement WCS Corée. Ce tournoi est pour lui l'occasion de sauver son l'honneur et de gagner quelques wons après une saison catastrophique dans les grandes compétitions individuelles.

« La victoire sinon rien », telle devrait être la devise d'herO, 11e ex-æquo du classement WCS Corée. Il est dans une situation difficile puisque seuls les 1500 points WCS du titre lui permettraient d'espérer se trouver à la BlizzCon.

Encore plus confortablement installé que Stats, Zest est deuxième du classement WCS Corée. Sa victoire en GSL saison 1 lui assure depuis déjà plusieurs mois sa place aux Global Finals. Il ne vient donc à l'événement que pour remplir son compte bancaire et tenter d'obtenir un nouveau titre en individuel afin de parachever une saison de haut vol.

 


La succession de soO est ouverte et elle sera disputée. ©Kenzi pour Fomôs

 

Les Coréens pour qui cela peut changer quelque chose

Du fait du nombre important de points WCS en jeux, jusqu'à 1500 pour la première place, ce tournoi peut rebattre considérablement les cartes à l'échelle de la scène coréenne. À l'aide d'une victoire ou d'une bonne performance, cinq joueurs sont encore en mesure d'intégrer le top 8 et deux peuvent en sortir. Les possibilités de qualification sont cependant réduites. Un seul tournoi qualificatif est organisé le 13 septembre. Les huit meilleurs joueurs obtiendront leur place pour la KeSPA Cup. Il est à noter que cette qualification n'est pas « region lock ». Les candidats ne seront donc pas uniquement Coréens, mais aussi foreigner. Inutile de dire que les places seront chères.

Dear, qui compte 800 points d'avance sur le premier non qualifié pour les Global Finals et pointe à la septième place du classement des WCS Corée est relativement assuré de conserver sa position, à moins de deux scénarii particuliers. Dans le premier, Patience et Classic devraient atteindre la finale du tournoi alors que Dear ne s'y serait pas qualifié. Le second scénario implique une victoire de sOs lors de la finale de la GSL. Dear serait alors en danger s'il est dépassé par Patience, Classic ou MyuNgSiK.

Deux joueurs sont au coude-à-coude pour l'obtention de la huitième place du classement. Classic ne compte en effet que 100 points d'avance sur son rival direct Patience. La simple qualification de l'un des deux pour la KeSPA Cup lui permettrait de passer devant l'autre. Le duel à distance qu'ils vont mener lors de la qualification devra être suivi de près. Il est pour l'instant à l'avantage du Protoss SKT T1. Avec sa légère avance en point, atteindre le même stade de la compétition que son adversaire lui sera suffisant.

Quelques autres joueurs ont de minces chances de pouvoir se rendre à la BlizzCon. MyuNgSiK à besoin d'une finale et Cure et herO n'auront une chance d'être sauvés qu'en gagnant le tournoi. Évidemment cette possibilité ne leur est ouverte que sous réserve que d'autres n'obtiennent pas les quelques points nécessaires. Il suffirait par exemple que Classic dépasse la phase de groupe de la KeSPA Cup, intégrant le top 8 de la compétition, pour que Cure et herO n'aient plus aucune chance de pouvoir le dépasser au nombre de points.

 


La finale de GSL, match décisif pour sOs et beaucoup d'autres ! ©Kenzi pour Fomôs

 

sOs et la finale de GSL : la grande inconnue

Alors que les dés semblent pour beaucoup jetés et que certains se rattachent au dernier bout d'un espoir pour figurer parmi les heureux élus des Global Finals, un joueur peut encore tout bouleverser. sOs compte, à l'heure actuelle, 1200 points de retard sur le huitième qualifié pour la BlizzCon, Classic. Cependant, et contrairement à tous ses concurrents, il ne lui reste pas que la KeSPA Cup. En effet, il est toujours en lice en GSL et en Cross Finals de la saison 2.

Pour la GSL il ne lui reste qu'à jouer sa finale contre ByuN. Les Cross Finals seront jouées contre ce-dernier ainsi que les finalistes de la Starleague, Dark et Solar. Une victoire de sOs en GSL modifierait toutes les prévisions. Celle-ci garantit une qualification pour la BlizzCon, quel que soit le classement par point. Avec une simple victoire de sOs en GSL , MyuNgSik, Cure et herO ne pourraient plus se qualifier pour la BlizzCon et l'enjeu serait déplacé pour obtenir la septième place au classement, celle de Dear. Il pourrait encore être menacé par Classic et Patience qui ont tous deux définitivement besoin d'une bonne performance.

S'il ne gagne pas la GSL mais remporte les Cross Finals, les 1000 points WCS de récompense remettent également tout en jeu. Une simple qualification à la KeSPA Cup permettrait alors au champion du monde en titre d'atteindre une place qualificative. Plus il irait loin dans la compétition et plus ses adversaires directs seraient contraints à l'exploit.

 

Le premier acte de ce problème de mathématique se jouera donc dès mardi 13 septembre à 19h avec la grande finale de la GSL sur O'Gaming TV. La qualification globale (sans « region lock ») pour la KeSPA Cup se déroulera dans la matinée. Du fait de qualifications dédiées vendredi, castées sur O'Gaming.TV, le classement foreigner pourrait également être bouleversé par cet événement, retrouvez notre preview dans un prochain article.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.