d

08 mai 2015 - Mandark Divers

Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel : un jeu stylet !

Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel : un jeu stylet !

Bien connu des amateurs de la firme à moustache pour être un personnage important de son écurie maison, Kirby n'avait jusqu'ici pas encore eu droit à son opus sur Wii U. Comme c'est désormais chose faite, voyons z'y donc voir si une fois dans la console il est plutôt Magnus ou plutôt minus, cet opus.

Dans Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel, et comme souvent dans tout bon jeu signé Big N, un gros méchant (une méchante en fait) fait rien qu'a embêter les gentils, en l'occurrence en leur volant toutes les couleurs du monde, ce qui a pour fâcheuse conséquence de laisser tous les gentils bêtement figés au sein d'un paysage devenu soudain incroyablement déprimant de monochromie tellement on dirait paname un matin de février ! Heureusement Elline, une déesse issue de la machine car dotée par chance du pouvoir de restaurer un peu de couleur, ramène à la vie Kirby et son pote Waddle Dee afin d'aller tanner le cuir à la malotrue qui les a spolié et récupérer au passage ce qui leur a été volé (un peu comme dans Payback, mais en moins violent tout de même).
Et c'est parti pour la traversée de 28 niveaux dans la plus pure tradition du savoir faire de Nintendo : ça commence sagement puis la courbe de progression augmente rapidement tout au long de levels terrestres, aquatiques ou aériens où il s'agira de bien manier le stylet.

Tout n'est pas si facile, tout ne tient qu'à un fil...

Pour commencer, précisons que la jouabilité de cette épisode est dans la droite ligne de celle du jeu Kirby : Le Pinceau du Pouvoir, sorti il y a maintenant 10 ans sur DS et qui a pour particularité de se jouer uniquement au stylet. Donc oui, autant le préciser tout de suite, c'est sur la mablette que tu auras en permanence le regard vissé, amie lectrice, ami lecteur, l'écran télé ne bénéficiant en fait qu'aux extra-players - jusqu'à trois - qui viendraient te prêter main-forte (je reviendrai là-dessus plus loin).

Trace la route !

Concrètement, pour ce qui est du gameplay ça se passe comme ça : on fait avancer Kirby en tapotant sur sa petite bouille rose, ce qui a pour effet de le propulser dans la direction à laquelle font face ses mirettes trop kawaii et, en tenant compte de son inertie, on trace ensuite sur l'écran de la mablette des fils de couleurs, qui serviront à le faire avancer, changer de direction et même à le protéger puisqu'ils peuvent aussi faire office de bouclier.

Bien évidemment la jauge de color-powa n'est pas infinie et il faudra faire attention dans certains cas de ne pas se retrouver à sec, même si ça et là on peut rouler sur une bombe de recharge instantanée (les traits tirés sur l'écran disparaissent eux au bout de cinq secondes), le mieux étant toujours de prendre son temps...sauf quand le soft se met à forcer un peu la cadence, ce qui donne parfois lieu à quelques séquences bien chaudasses, notamment dans certains levels in the sky où, faute de terre ferme où laisser à la jauge de couleur le temps de se remplir, il faut doser avec précision la quantité de couleur utilisée, tout en évitant une pluie de bad-guys.

Bad to the ball !

Et puisqu'on cause de vilains pas bô, si dans cet opus Kirby ne peut pas boulotter et copier les ennemis présents sur sa route il peut néanmoins les charger et même se transformer en « kirbynator » (sa corpulence augmente sensiblement et il détruit tout ce qui est destructible sur son passage) à chaque fois qu'il a récupéré 100 étoiles.
Dans un registre plus distrayant et à l'instar de l'épisode Kirby : Au Fil de l'Aventure, certains niveaux verront la petite terreur rose se changer en sous-marin, en missile ou en blindé, formes bien pratiques pour ouvrir la voie à coup de gros calibre !
Et bien sûr il y a des patrons qu'il faudra de temps à autre calmer en tapant trois fois sur leur point faible. Du classique oui, mais toujours inventif et motivant, même s'il est un peu dommage que chaque boss revienne plusieurs fois, un artifice dont votre serviteur n'est généralement pas fana, pour tout dire.

J'suis vert !

Finalement on ne regrettera vraiment qu'une chose avec ce Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel, c'est que l'obligation de jouer au stylet empêche de profiter du jeu sur grand écran, puisque qu'il faut avoir constamment les yeux rivés sur la mablette. Il n'y a que lors de parties multijoueurs – où de un à trois Waddle Dees viendront en aide à Kirby en l'aidant à collecter des étoiles – que le ou les extra-players pourront pleinement profiter du magnifique rendu façon pâte à modeler et des superbes couleurs qui contribuent à mettre en valeur un level-design taillé au cordeau. Non bien sûr, c'est très beau et très éclatant sur la mablette aussi, mais c'est néanmoins frustrant quand on se dit que le grand écran est juste au dessus et que la seule raison pour laquelle le jeu n'est pas plutôt sorti sur 2 ou 3DS, c'est le jeu asymétrique en multi.

Ça et les patrons qui reviennent en deuxième semaine.

Over the rainbow ! 710Points positifs
  • Level-design beau, inspiré et inventif, jouabilité ultra-précise...le talent de Big N et HAL Laboratory en matière de jeux de plates-formes (et baston) n'est plus à démontrer.
  • Une courbe de progression et une vraie maitrise du rythme qui rendent vite le jeu addictif.
  • Pas forcément très long (comptez cinq à sept heures) il offre néanmoins le plaisir de revenir, que ce soit pour explorer les zones secrètes ou en cas de crise de cenpourcentite aiguë.
  • Pas forcément très difficile mais toujours plaisant et parfois bien velu !
Points négatifs
  • L'obligation de manœuvrer Kirby au stylet ; une bonne chose pour le gameplay, une mauvaise pour le spectacle sur grand écran !

S'il est vrai que Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel n'est ni très long ni très difficile, on ne peut pour autant pas bouder son plaisir devant un jeu aussi kawaii, bien fini et accrocheur (enfin, si on aime l'esprit Nintendo), donc si jouer sur un écran plus intime ne vous gène pas, voilà un titre parfait pour décompresser un coup entre deux parties de Bloodborne !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

morir
morir - 08/05/2015 19h12

Jolie jeux de mots pour le titre :)
je vais lire le reste de l'article plus tard du coup

Mandark
Mandark - 11/05/2015 11h41

Ah ça, les calembours comme seul Orphée ose en faire, je kiffe ! Merci en tout cas.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.