d

02 mars 2013 - Kere StarCraft 2

L’Autriche, l’autre pays de Starcraft II

L’Autriche, l’autre pays de Starcraft II

La grande finale mondiale de l’leSF, jouée en Corée, a rendu son verdict hier, et c’est un Autrichien, monchi qui s’assoit sur le toit du monde. Grand champion ou petit tournoi ? A votre avis ?

L’International e-Sports Federation a organisé ses quatrièmes championnats du monde, avec pour jeu d’accueil Starcraft II, comme l'année dernière. Ce tournoi fort peu médiatisé se veut ambitieux. Mais parlons sans détour, soyons fou, l’IeSF World Championship, c'est un peu les WCS du pauvre.

Rassemblant des champions de tous les pays, la phase finale s’est déroulée en Corée du Sud, le pays de l’eSport. Petits problèmes, le cash prize et l’organisation. 2 000 dollars pour le vainqueur qui a traversé la planète, alors que les frais pour faire venir les joueurs sont très au-dessus, ça n’est pas très sexy. Ajoutons à cela un système de Bo1 dans les groupes, avec maps imposées et vous comprendrez pourquoi les plus grands joueurs du monde ont boudé le show. Les inscrits l’ont plutôt fait pour le prestige de jouer un tournoi en Corée et l’occasion rêvée de visiter le pays. Ainsi pas de Stephano pour la France, AlaStOr pour l’Espagne au détriment de VortiX ou Lucifron, Verdi pour la Russie…


monchi, le vainqueur

Il y avait bien un énorme favori, le seul joueur de classe mondiale aligné dans le tournoi, le Protoss de chez StarTale, Squirtle, mais visiblement, il n’avait que faire de l’événement, préférant surement rentrer dans la Gaming House pour s’entrainer. Dommage pour lui, il a raté l’occasion de gagner un premier titre international. Il a en effet très vite perdu contre monchi, un Autrichien peu connu, et futur vainqueur. Dayshi, notre représentant, n’est pas sorti des groupes, s’inclinant malheureusement contre le Kazakh Masterok, l’Australien PiG et l’Allemand Socke.


L’édition 2010 sur Warcraft III avec Grubby, Soccer, ThorZaIN. Une autre époque.

Au final, c’est donc un Autrichien qui s’impose dans ce tournoi boudé par les joueurs et la presse. Peu médiatisé, cette IeSF peut remercier en plus NightEnD, le Roumain finaliste. Mais pourquoi cela ? Tout simplement, car si ce bon et sympathique joueur est très discret, son équipe ne l’est pas. Fnatic, car il s’agit d’elle, a largement fait la pub de son joueur en finale hier, essentiellement sur Twitter avec un bon relai de la communauté. Sans cela, on aurait encore moins entendu parler du sacre de monchi, Mid Europe (un joueur correct de ZOTAC, GM chez nous).

Concernant l’organisation, ne leur jetons pas la pierre, Pierre, car il est bien difficile de monter un tournoi, d’autant plus ambitieux et logistiquement compliqué que celui-ci. Mais le constat c'est que ce tournoi ne changera rien à la scène eSport. Il aura au moins eu la gentillesse d’offrir un titre en Corée à monchi (dont la carrière avait été compromise par un accident de motocross il y a un an) et une place sur un podium au douteux Verdi, et c’est aussi ça, le bel esprit des jeux.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

chakaa
chakaa - 06/10/2012 19h43
oh vous saver l'esport c'est comme le hand la pas de triche ^^
KloKlo
KloKlo - 06/10/2012 22h00
j'aime bien monchi, gg :)
achi
achi - 08/10/2012 11h41
gg a monchi, il n'y a pas l'arbre final dans la news par contre c'est dommage :s
même si les joueurs n'ont pas la même renommé que les top inter je pense qu'ils ont quand même le droit à leur quart d'heure non ? ^^
Crasher
Crasher - 08/10/2012 11h43
Les sujets auto c'est pas encore ça... Modification du titre parceque "L" ça veut rien dire :D
KloKlo
KloKlo - 08/10/2012 14h25
[quote name='Crasher' timestamp='1349689422' post='14380']
Les sujets auto c'est pas encore ça... Modification du titre parceque "L" ça veut rien dire :D
[/quote]
SQL injection ! :D

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.