d

12 janv. 2014 - Padmay League of Legends

La finale de l'OGN arrive !

La finale de l'OGN arrive !

La désormais traditionnelle saison hivernale de « OGN Champions » arrive sur sa fin, il est temps de faire rapidement le point sur ce que nous avons pu y observer.

La transition entre les Worlds S3 et la présaison s’est effectuée sans accroc. En effet, la particularité de la saison hiver est de se jouer à la fois sur la fin de la saison actuelle et sur la présaison de la nouvelle. On a pu voir les 16 équipes s’adapter au nouveau patch au milieu des phases de groupe (sans passer par la phase imba du double Targon), la seule déception étant le ban global de Rengar, avec lequel Shy (CJ Frost) a pu terroriser toute la scène coréenne en une seule partie.

Que retirer de cette compétition ?

  • CJ Blaze semble en bonne forme, malgré la défaite contre leur Némésis, KT Bullets en quarts de finale (3-1) qui aurait pu (dû ?) se terminer sur une 5ème game en Blind pick. Ils sont actuellement en finale de la NLB (la ligue dans laquelle tombent les équipes après avoir perdu) contre Najin Black Sword (finale le 18 janvier à 10 heures 30).
  • CJ Frost semble complètement affaibli après une leçon reçue pendant le tie breaker pour la première place de leur groupe contre Xenics Storm et un lourd 3-0 infligé par Samsung Galaxy Ozone en quarts de finale. De nouveaux changements sont à prévoir..
  • La surprise de cette saison est la montée en puissance de deux underdogs : Xenics Storm et Najin White Shield, qui ont montré qu’ils étaient capables de rivaliser avec les plus gros. Leur problème reste d’arriver à le faire de manière constante.
  • Enfin, n’oublions pas SKT T1 S, l’équipe sœur des champions du monde. Leur performance était intéressante pendant les groupes, mais ils ont été rapidement éliminés de la NLB par KT Arrow, à la surprise générale. S reste une équipe à surveiller pour les saisons Spring et Summer de Champions.

 

Le parcours de SAMSUNG Galaxy Ozone

Les Samsung Galaxy Ozone (de gauche à droite) : dade, DanDy, imp, Homme, Looper, Mata.

Après la déroute des Worlds, Ozone avait à cœur de se rattraper et de reconquérir leurs fans. Ils sont extirpés du groupe C composé de Team Dark (qui a été disqualifiée), Alienware Arena et Najin White Shield. Ozone a obtenu la première place de ce groupe après des matchs laissant relativement perplexe, puis une leçon infligée à Najin White Shield dans le tie breaker.

Ozone a ensuite achevé les espoirs de la line-up actuelle de CJ Frost en les dominant presque sans opposition (3-0).

Dans une série assez serrée (au contraire du tie breaker précédent), Ozone s’est défait de Shield sur le score de 3-1. Quelques erreurs inquiétantes ont été commises par Ozone, notamment dans le late-game et sur les premiers drakes.

Le parcours de SKTelecom T1 K

Les SKT T1 K (de gauche à droite) : Piglet, Bengi, PoohManDu, Impact, Faker.

Un parcours parfait, il n’y a pas d’autre mot pour décrire la domination de SKT T1 K à l’heure actuelle. SKT T1 K s’est sorti du groupe A composé de CJ Blaze, leur équipe sœur SKT T1 S et Team NB, en dominant tous leurs matchs (à part une manche très accrochée contre CJ Blaze). 6-0 et neuf points en quittant le groupe.

Faker et ses coéquipiers ont ensuite pris leur revanche contre l’une des deux seules équipes à leur avoir pris une série : Samsung Blue. Après la déroute des qualifiers WCG (2-0 pour Blue), Faker, qui avait été tué plusieurs fois en 1v1 par Pawn (midlaner de Blue), a cette fois été plus que présent, et K a remporté la série 3 à 0.

En demi-finale, le rematch tant attendu, avec une affiche digne d'une finale : SKT T1 K contre KT Bullets. Cette fois-ci, pas de suspens, pas de Zed vs Zed, SKT T1 K est sur un nuage et domine complètement son adversaire malgré une première manche et une troisième manche assez serrée.

Le head-to-head

Nous arrivons maintenant à cette finale : SKT T1 K vs Samsung Galaxy Ozone.

Samsung Galaxy Ozone est la seule équipe au monde à avoir des statistiques positives contre SKT T1 K puisqu’Ozone mène 8-3 en nombre de manches.

Une statistique à ne pas prendre à la légère quand on sait que seules les sœurs Samsung ont réussi à arracher une série à SKT T1 K.

Les picks/bans clés de la rencontre

Quelle stratégie de pick et ban va-t-on voir lors de cette rencontre ? Durant la demi-finale entre KT B et SKT T1 K, les bans se sont concentrés sur les supports (Leona/Thresh/Lulu/Annie), ce qui a permi à PoohManDu de ressortir son champion préféré : Nami.

Top lane : Looper a décimé chaque équipe qui l’a laissé avoir son Dr Mundo, même s’il perd sa lane, son utilisation du Teleport quasi-parfaite à chaque occasion en fait un must-ban. De son côté Impact a fait des merveilles avec Shyvana. Ces deux picks/bans seront fortement contestés, de même que l’indétrônable Renekton. (Rengar sera, malheureusement, toujours banni.)

Jungle : Dandy et Bengi sont deux joueurs qui partagent un champion pool assez similaire, le pick le plus contesté sera certainement Elise. Lee Sin pourrait être ban sachant que Bengi ne l’a pas pick cette saison, Dandy reste une menace omniprésente sur ce champion. Olaf sera un des picks les plus contestés.

Mid lane : chacun sait qu’il est impossible d’outban Faker, le joueur star de SKT T1 K, en revanche, on ne peut pas en dire autant de Dade dont le champion pool relativement restreint a coûté cher à son équipe lors des Worlds. Cela semble s’être arrangé, Dade a joué de nombreux champions tels que Kha’Zix, Ziggs, Nidalee, et son pick favori Zed.

Bot lane support : les supports à bannir sont nombreux, Mata et ManDu sont deux excellents joueurs de Thresh ; Mata a été terrifiant sur sa Leona pendant le quart de final ; Annie reste un pick que peu de lanes souhaitent affronter. Nami pourrait être jouée à nouveau, notamment par ManDu.

Bot lane ADC : comment ne pas parler de Vayne et de Caitlyn ? Piglet et imp sont probablement les deux meilleurs joueurs sur ces champions. Restent bien évidemment Sivir qui sera contestée (surtout si Olaf n’est pas ban) et Ezreal, pick confortable pour imp qui ne joue que peu Lucian. Peut-être que cette finale sera l’occasion pour une équipe coréenne de sortir Jinx de son chapeau ?

Le match-up à suivre : Faker (+ Bengi) vs Dade (+ Dandy)

Si chaque joueur de SKT T1 K est incroyable, le spotlight est toujours sur Faker « the playmaker ». Face à Dade, en manque de confiance depuis les Worlds, Faker partira avec un avantage certain ; mais la mid lane est une lane 2v2, et la menace Dandy plane toujours. La synergie incroyable entre Faker et Bengi sera-t-elle suffisante pour dominer ? On peut certainement penser que oui, et si Faker a un départ canon, il ne lâche jamais son avantage.

La prédiction

S’il semble simple de partir sur un 3-0 en faveur de SKT T1 K, champions du monde en titre, sur une série de 12 victoires d’affilée, l’historique entre ces deux équipes peut faire douter. Rappelons-nous que Samsung Ozone, alors MVP, était prédit à se faire démanteler 3-0 par CJ Blaze, qui restait sur 13 victoires d’affilées, lors de la finale Spring 2013. Ozone a joué contre toutes les statistiques et a remporté la finale 3-0 dans une finale à sens unique.

Néanmoins, SKT T1 K semble réellement être sur une autre planète en terme de niveau depuis la finale Summer et les Worlds. Ozone est en meilleure forme qu’aux Worlds, mais ils ne semblent pas non plus être au niveau, surtout après cette demi-finale aux nombreux choix plus que discutables. Pour beaucoup, le SKT T1 K actuel est même bien plus fort que celui qui a remporté les championnats du monde, et si la chance d’un retournement existe, SKT T1 K devrait remporter cette finale haut la main sur un score de 3-0 ou 3-1.

SKT T1 K sera-t-elle la première équipe à remporter deux fois le trophée de Champions, et ce, d’affilée ? Rendez-vous le Samedi 25 janvier 2014 sur O'Gaming !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

llamah
llamah - 13/01/2014 16h26

À quand la 2eme demi sur votre chaine youtube ?!
Mon onglet abonnement ne me propose que la première :(

Edit: <3

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.