d

02 mars 2013 - LeLfe StarCraft 2

La finale de sa Life

La finale de sa Life

L’effet des cinq lexomils avalés en catastrophe pour accepter le résultat commençant à se dissiper, il est temps de revenir sur la finale GSL de samedi matin. Vous avez pu lire l’avant match dans « Samedi matin, pas de câlin », on s’attendait à un match serré avec un petit avantage pour l’expérience de Mvp.

Il est possible de résumer les sept games qu’il aura fallu pour décider du vainqueur de façon assez simple : Mech contre Brood Lords infestors. Les deux joueurs ont joué solidement, et l’issue s’est souvent décidée sur des détails.

Life bille en tête.

Malgré la confiance dégagée par l’ado jusqu’ici, la question était légitime : pourra-t-il tenir la pression d’une scène de grande finale ? Life apporte une réponse rapide et précise en se permettant un départ un peu plus orienté vers l’économie que ce qu’il a montré sur son chemin vers la finale. Malgré la perte de quelques drones, il continue à se développer et surprend Mvp avec ses Brood Lords, le Terran ayant beaucoup trop investi dans ses tanks. Le Zerg continue d’impressionner sur la deuxième map, entombed valley en tenant Mvp avec l’habituelle composition zerlings et infestors, jusqu’à pouvoir sortir des Brood Lords. Cette fois le Terran est prêt et parvient à tenir avec une concave parfaite de ses vikings. C’est en enchaînant avec des ultralisks que Life va clore la partie, Mvp n’ayant plus que de l’aérien.

Mvp à réaction.

Deux games d’analyse et Mvp enclenche la seconde. Sur « SA » map (Antiga Shipyard), il fait d’énormes dégâts et anticipe les mutalisks en préparant des vikings pour épauler ses marines. Life quitte directement la game et recevra l’aval de IdrA via twitter pour son gg rapide. Hellion va continuer le massacre avec les hellions flamme bleue pour égaliser, puis partir sur le build qu’il a rendu célèbre aux IEM pour prendre l’avantage 3-2. C’est le moment que choisit Artosis pour jeter sa traditionnelle malédiction : «  je ne vois pas comment Mvp peut perdre désormais ».

Pas de pression pour Life.

Dos au mur, Life va garder son sang-froid et la sixième manche ressemble beaucoup à la cinquième si ce n’est que le Zerg va bien mieux exploiter la situation, défendant ses drones et retardant au maximum les prises de bases du quadruple champion. Comme souvent, les Brood Lords arrivent et donnent la victoire au Zerg grâce à l’appui des infestors.

Au bout du suspens.

3-3, dernière game sur Daybreak, la tension atteint son paroxysme. Mvp est connu pour n’avoir peur de rien et prendre des risques dans les moments cruciaux. Life ayant été briefé à ce sujet part sur un 10 pool, pas de chance Mvp a fait un départ standard et son mur bloque facilement le Zerg qui commence du mauvais pied. Le Terran repart sur les hellions qui lui ont réussi jusqu’ici tandis que Life retourne sur des mutalisks. Comme sur Antiga Mvp parvient à rentrer et bruler une quinzaine de drones et à stopper le contre des mutalisks avec ses vikings. Concrètement, Life est exactement dans la situation où il avait capitulé, mais cette fois il n’a plus le choix et doit se battre jusqu’au bout. A ce moment, Mvp a gagné la game et doit juste ne pas faire d’erreur majeure pour cueillir son 5e titre. Hélas, trois fois hélas, Mvp va livrer la partie dans un magnifique emballage à $50,000 en donnant la moitié de son armée dans une situation totalement inutile.  A partir de là c’est l’effet domino et Life va prendre le contrôle de la partie et enfoncer les défenses de Mvp à grands coups de boutoir jusqu’à ce que le Terran cède malgré une défense digne d’un Fort Alamo. Life l’a fait.

La route royale

En s’imposant, Life devient le premier joueur à passer par la voie royale, c'est-à-dire à remporter la GSL dès son premier essai.

Code A

Life 2-0 VINES

Life 0-2 Leenock

Life assure son maintient facilement contre VINES, mais chute contre Leenock, il est toutefois assure de jouer les groups de promotions et relégations.

Up&Down

Le Zerg commence mal en perdant contre Ryung, mais ses victoires contre The StC puis Oz lui permettent de s’assurer d’une monter en Code S.

Code S

C’est en Code S que Life commence vraiment à briller, et ce dès le premier tour où il se qualifie en explosant NesTea puis JYP 2-0 sans contestation. Plus impressionnant encore, en deuxième phase de poules, après avoir battu Happy, il prend la première place du groupe en s’offrant le tenant du titre Seed.

Dans l’arbre, Life va simplement faire une démonstration de talent et de sang froid en ZvT en sortant MarineKing 3-1, Taeja 3-0 puis Mvp 4-3 en grande finale.

La GSL couronne ainsi son plus jeune champion, qui n’arrive cependant pas à égaler le record de Flash pour un petit mois.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Derzadi
Derzadi - 21/10/2012 18h01
Je n'aime pas les Zergs d'habitude, mais QUEL grand joueur ! Bravo à lui ! Il est génial.
DandyNiwi
DandyNiwi - 21/10/2012 18h52
Enorme joueur zerg oui, deception de ne pas voir le magnifique MvP gagner, aussi. Voila mon sentiment.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.