d

28 juin 2014 - Laixpert League of Legends

La patte de Laixpert #3 : MIL-SHC

La patte de Laixpert #3 : MIL-SHC

Encore une petite « Patte de Laixpert » ? Allez, let’s do this! En arpentant les Champs de justice, nous croiserons aujourd’hui le chemin d’un revenant et d’un petit nouveau : Millenium et SupaHotCrew.

Millenium : revenue des enfers !

Après un Spring Split des plus catastrophiques, avec 9 victoires et 19 défaites, la structure française s’est retrouvée dans la situation toujours très délicate des Up & Down. Ces derniers ont été épiques, « la plus grande bataille de notre temps » (pour les connaisseurs ;)) : plus de 6h de jeu d’une intensité exceptionnelle, pour finalement voir s’imposer les Millenium 3-2 contre les Ninjas In Pyjamas.

Ce passage en enfer a fait office d’avertissement. Avertissement bien reçu par les MIL, puisqu’ils montrent un tout autre visage durant cette première partie des Summer Split.

En parlant de nouveau visage, il y en a un chez MIL : Kottenx, nouveau jungler remplaçant d’Aranae. Ce dernier était quelque peu inconstant, et tentait parfois des choses qui coûtaient à elles seules les games des MIL, comme elles pouvaient les faire basculer en leur faveur. Kottenx est beaucoup plus constant mais tout aussi influant, ce qui apporte une certaine stabilité tout au long de la partie pour la structure française.

Par ailleurs, tous les membres disposent d’un pool de champions assez étendu : Kev1n maîtrise tous les must actuels sur la toplane, Kerp excelle sur ses assassins (souvent la cible de bans), Creaton s’est beaucoup entraîné et revient en forme (bien qu’il ne puisse toujours pas jouer son Ezreal) et Jree est solide sur tous ses champions sans que cela soit transcendant. 

Concernant les phases que maîtrisent les MIL, leur agressivité early et midgame leur fait souvent prendre une avance confortable, se traduisant en termes de statistiques par la présence dans le TOP 5 du TOTAL KILLS de ce Split de Kerp et Creaton. De plus, dû à un entraînement poussé, les rotations sont de mieux en mieux réalisées.

Nonobstant cela (oui ce mot est infâme ;)), si on peut les qualifier de revenants, c’est bien parce qu’ils ont certaines faiblesses.

La frilosité pour terminer les games, syndrome des LCS EU, n'épargne pas les Millenium. Alors qu'ils sont très agressifs en early-midgame, une fois arrivé en late, thuram, ils pagaient (ok je sors...). Pour illustrer mon propos, il suffit de regarder cette game des MIL contre les FNC Week 5 Day 2 : doucement mais sûrement, voilà la méthode.

De plus, la phase de draft peut parfois être un élément portant préjudice, notamment pour Kerp : les équipes des LCS ont pris l'habitude de soit ban soit bait les assassins de Kerp. Non pas qu'il soit mauvais sur d'autres sortes de champion (son Ziggs est excellent), mais son Fizz est SO SCARY!

Apprendre à appuyer un peu plus quand ils ont l'avantage pour boucler la game, c'est LE boulet que traîne le revenant MIL et sur lequel doit travailler la structure française. Toutefois, beaucoup de bonnes choses sont à noter du côté de cette line-up, tous ses membres ont les capacités pour survoler la Faille (oui, parce qu'un revenant n'a pas de pieds).

SupaHotCrew : le petit nouveau qui envoie du bois !

Arrivés au Spring Split 2014, où ils ont terminé 7ème à 10-18, les SHC ont depuis remanié leur line-up. SELFIE, qui a remplacé Moopz à la fin du Spring Split, et Migxa, qui s'est retiré de la scène professionnelle pour laisser place à wewillfailer, et le moins qu'on puisse dire, c'est que ces nouveaux membres sont performants.

Les SHC, avec les anciens et les nouveaux, nous montrent de partie en partie qu'ils sont bel et bien là pour poser leur swagness sur ces LCS.

SELFIE, qui a eu quelques difficultés lors de son arrivée, semble désormais bien installé sur sa midlane. Tout le monde craint son Yasuo (qui est pratiquement à chaque fois ban contre les SHC) et sa Leblanc, et ce n'est pas n'importe qui qui peut faire peur aux équipes LCS, c'est bien que le midlaner en impose. Il est d'ailleurs le premier joueur des équipes LCS EU en terme de gold par game, avec 18k gold en moyenne et troisième au gold par minute. 

Mais il n'est pas le seul à faire peser son swagness, MrRalleZ n'est pas à mettre au placard. Il était, durant le Split précédent, le joueur qui tenait la barre du navire SHC (en terme de swagness le navire c'est quand même la classe). Il brille moins durant ce Summer Split, bien qu'il se place deuxième, derrière son compère midlaner, en terme de gold par game (17k) mais c'est tout simplement parce que ses coéquipiers sont désormais au niveau. Mais pour ma part, je trouve que c'est le nouveau support wewillfailer qui a fait monter un ton au dessus les SHC, mais malheureusement, il a quitté la structure pour laisser place à Yerrow (rename récemment kaSing), tout aussi performant. Mais le Thresh de wewillfailer était tellement énorme qu'on ne peut que le regretter.

Une originalité à noter en terme de prise d'objectifs chez les SHC : ce sont des habitués des very early drake à 4-5 minutes de jeu qui permet de prendre un net avantage, compte tenu du récent patch.

Le swagness ne suffit malheureusement pas pour tenir la dragée haute à chaque partie.

Comme pour leurs homologues de milieu de tableau, la transition entre le mid et le late game, qui est trop molle pour clore des games bien menées, et l'inconstance entre chaque game sont une fois de plus comme les principaux défauts de cette line-up. Après tout, ça se saurait si on pouvait gagner toutes les games, non ? La seule véritable faiblesse notable pour les SHC est le pool de champion de Impaler. Son excellente Vi étant désormais mise au rebut, il a du mal à peser sur la partie.

Tryhard d'autres champion pour Impaler et comme pour toutes les équipes du creux du tableau des LCS EU, savoir rester concentré sur l'avantage emmagasiné, voilà la marge de manoeuvre des SHC. Concernant le skill pur de ces joueurs, rien à dire, les mécaniques sont là.

« La patte de Laixpert » est d'ores et déjà terminée (oui déjà je sais je sais), mais ne vous en faites pas, on se retrouve la prochaine fois pour une varappe au sommet des LCS EU.

 

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Melekus
Melekus - 27/06/2014 17h52

Je suis pas sûr que les golds par game soient une statistique pertinente pour mesurer le niveau d'un joueur puisqu'elles dépendent directement de la durée d'une partie. A mon avis les golds par minute sont un indicateur bien plus intéressant et fiable puisqu'elles ne tiennent pas compte de la durée de la partie.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.