d

13 janv. 2017 - SpitFire League of Legends

LCK 2017 - Les prémices d'une guerre

LCK 2017 - Les prémices d'une guerre

Juste après un troisième sacre de SKT, un bon nombre de rumeurs apparurent. Certaines parlaient d’un retour des stars coréennes en retraite en Chine. D’autres de la disparition d’une équipe que l’on chérissait énormément. Il y eut des confirmations quant à ces rumeurs, mais il y eut également de la désinformation. Quoi qu’il en soit, nous sommes aujourd’hui fixés sur la guerre à venir en Corée. Et elle va être l’une des plus sanglantes qu’a connues la ligue depuis longtemps.

SK Telecom T1 – Coup de poker et départs

S’il y a une équipe coréenne qui a marqué l’histoire de League of Legends plus qu’une autre, c’est bien SKT. Triple championne du monde, quintuple championne régionale et d’autres titres viennent accompagner ce palmarès légendaire. Mais l’équipe a bien failli perdre cette bataille du mercato.

Avec l’annonce du départ de Duke et Bengi et les rumeurs quant aux transferts de Faker, Kkoma ou encore Bang, l’avenir pouvait paraître bien moins radieux pour l’ancienne structure de la légende BoxeR. Le renouvellement des contrats de Faker, Bang, Wolf et Kkoma rassura en partie les fans. Mais si le départ de Duke était possiblement à prévoir, qui allait bien pouvoir remplacer le maître stratège dans la jungle ?


Une cacachuète, le regard vers l'avenir - Worlds 2016 / lolesports
 

Les spéculations furent d’assez courte durée, Peanut remplacera Bengi pour la saison 2017. Qui de mieux que l’un des meilleurs prodiges et junglers de la saison précédente pour occuper la place vacante chez SKT ? Si leurs styles s'oppose nettement sur certains points, l’intelligence de jeu et l’agressivité de Peanut pourraient offrir un nouveau rythme à l’équipe, tout en gardant la stratégie qui la démarquait.

Sur la toplane, les prétendants étaient nombreux lors de cette période de mercato. Marin, Smeb, Ssumday… De nombreuses légendes étaient libres. Mais le management de SKT fit un choix qui en surpris plus d’un : Huni, toplaner bien connu des fans occidentaux, fut choisi. Joueur mécaniquement irréprochable, son seul défaut apparent est son faible mental qui a conduit plus d'une fois son équipe à la déroute. Kkoma a le devoir de transformer ce diamant encore brut en toplaner d'exception.


Huni, maître du tilt ou future star SKT ? - NALCS Summer Playoff 2016 / lolesports

Si les deux remplacements sont intéressants et que l’équipe ne perd pas tous ses fers de lance, une chose est particulièrement remarquable à première vue. C’est que le style des deux joueurs choisis s’oppose drastiquement au style historique de l’équipe. Les premières appréciations de l’équipe seront importantes afin de montrer si les triples champions du monde seront toujours la plus grande menace de 2017.

KT Rolster – L’équipe rêvée

Alors que SKT surprend sur la plupart de ses choix pour l’année qui arrive, une structure a décidé de réaliser l’impossible : créer la dream team coréenne que de nombreux analystes s’imaginent à chaque pré-saison. Car oui, KT a balancé le pactole sur la table pour mettre la chance de son côté en 2017.  En l’espace de quelques jours, l’équipe a remercié la quasi-totalité de son roster, qui avait écrit son histoire depuis 2013. Au revoir Ssumday, Fly, Arrow et Hachani. Seul Score a rempilé. Et les spéculations apparurent de plus en plus sur les remplaçants, dues aux nombreux joueurs de légende sans contrat présents sur le mercato.


Ssumday et Score, à jamais séparé - Worlds 2015 / lolesports

C’est dans un court laps de temps que KT annonça son équipe au complet. Et on peut dire que les opposants historiques de SKT ont tous été réunis ici dans un seul but : anéantir les rois de LoL.

On retrouve dans la même équipe : Smeb, meilleur toplaner de l’année passée ; Score, un des trois jungler-rois de l'année 2016 ; Pawn, la plus grande Némésis de Faker sur la midlane ; Deft, l’un des meilleurs ADC du monde depuis 2015 ; Mata, capitaine-support légendaire de par sa compréhension du jeu et son commandement.

Ces cinq joueurs ont tous une histoire à raconter face à SKT. Pawn, Mata et Deft les ont réduits au silence de l'OGN Spring 2014 au MSI 2015. Score parvint à battre les champions du monde lors de la dernière Telecom War, après des années d’échecs. Et Smeb fut l’une des plus grandes menaces à SKT l’année précédente. Il vola même le titre de meilleur joueur du monde à Faker pendant quelques temps.


Mata-Hartman hurlant ses instructions - Worlds 2016 / lolesports

Si nous n’avons aucune idée quant au niveau individuel de certains des joueurs de l’équipe (qui ont quand même quitté la ligue coréenne pendant deux ans), l’équipe montre clairement son ambition rien que par son roster : en finir avec la dynastie SKT et gagner les Worlds.

Longzhu Gaming / Afreeca Freecs – Des prétendants à ne pas négliger

Durant ce mercato, les deux titans présentés au-dessus ont retenu toute l’attention du monde. Seulement, deux autres structures sortirent leur épingle du jeu, et pourraient se révéler comme des équipes à ne pas négliger la saison prochaine.

Du côté de Longzhu, le recrutement fut très productif : l’équipe s’offre l’une des meilleures botlanes de ces deux dernières années en la présence de Pray et GorillA. Joueurs de grand talent, ayant fait partie de Najin et des Tigers lors de leurs carrières, cela fait très longtemps qu’on les connait. GorillA peut également se vanter d’être l'un des meilleurs capitaines de l’histoire de la ligue coréenne, ce qui n’est jamais négligeable quand on l’ajoute à son équipe.


"MF Support FTW" - Worlds 2016 / lolesports

En plus de cette botlane, s’ajoutent Fly et Bdd sur la midlane. Pour les aficionados des compétitions internationales, ces deux noms peuvent vous être inconnus. J’ai mentionné plus haut que Fly était le midlaner pour kt Rolster l’année passée. S’il n’est pas du talent de Faker (qui peut s’en vanter ?), il a su se démarquer par un pool de champions et un style de jeu particuliers qui ont fait son succès avec son équipe. Bdd, lui, est un jeune talent du ladder coréen, recruté l’année dernière par CJ Entus. Son passage, un peu tumultueux – dans une équipe en chute libre – n’a pas été un bon moyen pour se faire remarquer lors de ses débuts en compétition. Mais il suffit de regarder ses statistiques de la saison passée pour comprendre qu’il y a un filon à exploiter en ce jeunot.

Ces quatre joueurs sont accompagnés en Jungle de Crash et du toplaner vétéran Expession. Si nous pouvons avoir des certitudes sur le niveau de la midlane et de la botlane, l’interrogation continue à planer sur ces deux joueurs.

Chez Afreeca Freecs, on a aussi surpris. L’équipe n’a pas gardé son roster de l’année passée - pourtant très prometteur - et s’est offert les services de quelques légendes à la place.


Une résurrection pour MaRin ? - Worlds 2015 / lolesports

MaRin, toplaner de SKT de 2013 à 2015, rejoint l’équipe après une année 2016 tumultueuse en Chine. MVP des Worlds 2015, il est encore un joueur très fiable sur sa lane, malgré un passage très délicat chez LGD. En Jungle, c’est Spirit qui revient en Corée après un exil de deux ans en Chine et en Europe. Jeune talent qui avait fait ses preuves chez Samsung Blue en 2014, ces deux années n’ont certes pas été productives pour lui en termes de résultats, mais le gain en expérience et la stabilité de son niveau individuel pourraient faire de lui l'un des joueurs à surveiller lors de cette prochaine saison.

Du côté de la midlane, c’est Kuro qui a été choisi. Joueur au succès mitigé auprès de la communauté, il ne faut pas oublier qu’outre Faker très peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir gagné leur lane face à l’ex-midlaner de ROX Tigers. C’est un choix définitivement solide, peu importe ce que peuvent en dire ses détracteurs. Sur la botlane, Kramer occupe le poste d'ADC après un passage chez CJ l’année précédente et TuSin, un ancien joueur de Incredible Miracle (le nom précédent de Longzhu) prend la place de Support.

Ces deux équipes peuvent bouleverser le classement final avec les capacités affichées par chacun de leur roster.

Maintenant que les quatre équipes les plus importantes du mercato coréen ont été présentées, la guerre peut démarrer. SKT peut-elle garder sa place de roi ? KT Rolster parviendra-t-elle à détrôner la dynastie en place ? Afreeca et Longzhu feront-elles la différence ? Ou faudra-t-il compter sur Samsung qui n’a pas touché à son roster 2016 ? Ou sur ROX qui a recruté la quasi-totalité des ex-Afreeca ?

Ces questions restent ouvertes, mais une chose est sûre : la guerre est déclarée et elle commence le 17 Janvier.

1 commentaire

CrazyClown
CrazyClown - 22/01/2017 15h51

Bonjour,
Je souhaiterais savoir pour quelle date vous comptez poster les premières game?

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.