d

18 juil. 2018 - Flemm' League of Legends

LCK : Griffin s'envole

LCK : Griffin s'envole

Au Pays du matin frais, le Summer Split bat son plein. Alors que les équipes sont à mi-parcours, le moment est venu de déblayer un peu le champ de bataille de sa poussière et dresser un bilan de cette première moitié de saison.

Des griffons d'or

En 2016, le Summer Split a été remporté par les ROX Tigers. En 2017, c'est Longzhu Gaming (aujourd'hui King-Zone DragonX) qui s'est emparée du trophée estival. Et cet été, après le tigre et le dragon, c'est au tour du griffon d'asseoir sa domination sur la Corée.

 

 

Fraîchement débarquée en LCK suite à une promotion acquise aux dépens de Kongdoo Monsters, Griffin ne perd pas de temps et détruit tout sur son passage. Avec huit victoires pour deux défaites, les Griffin caracolent en tête du classement et, à l'image de KZ au printemps, personne ne semble pouvoir rivaliser avec eux.

Cette performance est d'autant plus impressionnante que cette équipe découvre à peine le plus haut niveau ; tous les joueurs sont de jeunes rookies (Rather, le plus âgé, n'a que 21 ans) qui n'avaient jamais mis les pieds en LCK jusqu'à maintenant. Faire preuve d'autant d'aplomb et montrer un tel niveau de jeu dans la ligue la plus relevée du monde, c'est un exploit.

 

Ceci est une révolution. Crédits : Inven Global

 

Derrière le griffon, la bataille pour les Playoffs fait rage, et cinq équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Parmi ces équipes, King-Zone est sûrement celle qui aborde cette fin de saison avec le plus de sérénité. Forts de leur victoire au Spring Split, Bdd et ses partenaires sont pour l'instant premiers aux points pour les championnats du monde, et un simple podium devrait leur permettre de représenter leur pays en octobre prochain. En revanche, des structures comme HLE ou Gen.G (qui sont respectivement les ex-ROX Tigers et les ex-Samsung Galaxy / KSV) ont impérativement besoin d'une place dans le top cinq si elles souhaitent avoir ne serait-ce qu'une chance de participer au gauntlet qui déterminera la dernière envoyée aux Worlds.

Enfin, cela semble bien compliqué pour les quatre équipes du bas de tableau. SKT paye son début de saison catastrophique et a malheureusement beaucoup de mal à régler les innombrables soucis qui affectent l'équipe. Avec seulement quatre petites victoires au compteur, Faker devra se montrer stratosphérique s'il souhaite rattraper le peloton de tête et avoir une chance de disputer les Playoffs. Quant à MVP, Jin Air et BBQ, ils n'ont tout simplement pas les armes pour jouer les premiers rôles dans cette ligue ultra-compétitive. Les BBQ Olivers, en particulier, ont été incapables de présenter un quelconque niveau de jeu. Ils ont été balayés déjà dix fois, et le spectre de la Team Coast 2015 plane au dessus de leurs têtes...

 

La saison s'annonce très longue pour IgNar...

Crédits : Inven Global

 

Une jungle plongée dans le noir

En ces temps troublés où la meta part dans tous les sens, les junglers coréens ont trouvé réconfort dans les ténèbres. Avec plus de 94% de présence, Nocturne est le champion le plus disputé sur la faille. L'augmentation de la durée de son ultime couplée à sa capacité à foncer sur n'importe quelle cible et ses dégâts colossaux en font un pick de choix dans cette meta où l'effet boule de neige est exacerbé. Malheureusement, rares sont les chanceux à pouvoir mettre la main dessus ; avec un taux absolument ridicule de 85% de victoires, le Cauchemar Éternel sème la terreur en LCK, ce qui donne lieu à un ban quasi obligatoire du champion par l'équipe red side.

Encore plus que Nocturne, Taliyah est le champion le plus banni par les équipes en Corée. Là aussi, on peut aisément comprendre pourquoi : en plus d'être un des picks les plus flexibles du moment (elle a été jouée partout sauf sur la toplane), elle est également l'un des personnages les plus mobiles du jeu, ce qui en fait un champion idéal pour participer aux escarmouches de début de partie, et celles-ci sont légion ces dernières semaines.

 

Si vous croisez ces deux là du coté de Séoul, fuyez. C'est la meilleure option.

 

Cependant, l'arrivée du patch 8.13 pourrait bien chambouler l'ordre de priorité des champions. Le retour de Sejuani et de Kindred dans la jungle ou la suppression presque systématique du nouveau Aatrox durant la phase de draft sont les premiers changements qui ont pu être observés, mais nul doute que les écuries coréennes n'ont pas fini de nous surprendre.

 

La LCK la plus compétitive de l'histoire ?

Si la Corée connaît ses premières déboires à l'international, la LCK, elle, n'a jamais semblé aussi relevée. De 2013 à 2015, on avait une équipe qui était au dessus de toutes les autres. Puis petit à petit, la concurrence se fit de plus en plus forte. En 2016, on assistait à un duel au sommet entre SKT et les ROX Tigers, puis 2017 a vu quatre équipes se disputer le titre de champion d'été, une première depuis la création de la ligue. Mais un an plus tard, avec l'arrivée des Griffin et la montée en puissance d'Afreeca Freecs, ce ne sont pas moins de cinq formations qui sont en mesure de disputer le titre et un ticket pour le mondial. Pour certains, ce chiffre peut même monter jusqu'à sept en comptant Hanwha Life Esports qui ne cesse de progresser, et SKT, qui a le potentiel de remonter la pente malgré sa moitié de saison difficile. Du jamais vu.

Comment expliquer un niveau aussi élevé et resserré entre tant d'équipes ? L'une des exégèses possibles vient du fait que beaucoup d'écuries sont passées à un roster de dix joueurs. Cette politique, instaurée pour la première fois par Afreeca Freecs au printemps dernier, permet aux équipes de travailler des stratégies secrètes en interne mais aussi d'augmenter considérablement le temps de jeu en équipe des joueurs. Voyant le succès des Freecs au Spring Split, SKT, KT Rolster, Gen.G et HLE emboîtent le pas et doublent tous leurs postes dès le début du Summer Split. Les King-Zone, quant à eux, ont publié un tweet la semaine dernière pour lancer une campagne de recrutement, là aussi dans le but de passer à dix joueurs. Finalement, parmi les équipes du top, seuls les Griffin n'ont pas encore agi dans ce sens et conservent pour l'instant leur effectif restreint. Au vu des performances de l'équipe, on ne va pas leur jeter la pierre.

 

À l'aube des championnats du monde, la Corée déclenche le branle-bas de combat. Pendant que la Chine poursuit sa montée en puissance, les meilleurs gladiateurs de la LCK s'affrontent dans un combat à mort pour savoir qui aura l'honneur de représenter la péninsule aux Worlds, devant leur public, qui ne pardonnera pas un nouvel échec face à l'Empire du Milieu.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.