d

28 août 2017 - Hatnuz League of Legends

LCK : Longue vie à Longzhu !

LCK : Longue vie à Longzhu !

Inédite à bien des égards, la finale de la LCK opposait ce week-end Floyd « SKT T1 » Mayweather à Conor « Longzhu » McGregor. Un combat du siècle dans la sphère coréenne entre l’invincible armada du roi Faker et l’improbable formation emmenée par Bdd et Pray. Jamais défaite en finale coréenne, SKT a été forcée de s’incliner devant une équipe tout simplement phénoménale.

Duel de dieux

Il est 14h30 en France, nous sommes samedi et le Nexus SKT s’embrase pour la 3e et dernière fois au milieu des cris de la foule du Gymnasium à Séoul. Non, vous ne rêvez pas, Longzhu s’est imposée de la plus belle des manières et inscrit son nom au panthéon de la LCK. Une victoire 3-1 entièrement méritée aux vues des fantastiques performances des joueurs qui n’ont été freinées que par une éphémère réaction des champions du monde en titre. Malgré les très bonnes entrées au jeu de Blank et de Huni (respectivement aux games n°2 et 3), c’était insuffisant pour SKT.


Une fois n'est pas coutume, la production, le montage et l'animation ont été à la hauteur de l'événement.
Crédits : Lolesports.

D’autant plus insuffisant lorsque l’on regarde le BO d’un joueur comme Khan, toplaner rookie et inconnu au début de saison qui a complètement détruit SKT. Trop rarement inquiété par Peanut, puis Blank, il en a profité pour étaler son jeu avec Jax, puis Jayce à deux reprises. Chirurgical, Khan fut sans pitié pour quiconque croisa son chemin. Difficile de dire aussi tôt si Khan s’empare ou non de l’étiquette de meilleur joueur du monde à son poste, mais il en est certainement l’un des plus menaçants. Il s’est finalement emparé du titre de MVP de la finale, titre qui aurait pu également revenir au support Gorilla.


Une équipe forte en lane, qui poke bien, qui engage et désengage facilement, avec un excellent contrôle de l'espace...
La troisième victoire Longzhu ressemblait fort à un échec et mat.
Crédits : Lolesports.

Grâce à des compositions extrêmement dominatrices en phase de lane, Longzhu s’est assuré un contrôle de la carte très précoce sur lequel Gorilla et Bdd pouvaient se reposer lors de leurs innombrables décalages. L’une des caractéristiques de ce BO, c’est la perpétuelle impression que les futurs vainqueurs étaient toujours en surnombre sur la carte, et ce malgré les compositions plus « globales » de SKT à base de Shen-Leblanc et double téléportation.

Au final, les joueurs de kkoma se sont défendus comme ils le pouvaient, mais leurs adversaires semblaient intouchables aujourd’hui. À l’image de la midlane où Faker a tout tenté et a été, de loin, le meilleur joueur de son équipe, mais n’a pas pu renverser son vis-à-vis comme il l’avait fait contre Crown en quarts et Pawn en demies. Son duel contre Bdd avait été énormément hypé, il se terminera sur un ex-æquo global sur la lane (ce qui peut être vu comme une grosse performance du prodige Longzhu de 18 ans).


Bdd vient de faire une entrée fracassante dans le top 3 des meilleurs midlaners du monde, au minimum.
Crédits : TheScore esports.

On terminera avec un petit mot sur Pray, histoire de rendre hommage à ce légendaire ADC imperturbable dans ce BO. Il gagne là son 3e titre régional, avec à chaque fois une équipe différente.

KT reversée dans les Qualifiers

S’il y a bien une équipe qui suivait la finale de près, c’est KT. Défaits au bout d’un BO5 incroyable en demi-finale, Deft et ses coéquipiers comptaient sur une victoire de leur bourreau qui les aurait envoyés aux Worlds via la place aux points. Ce ne sera pas le cas puisque la performance Longzhu leur donne donc le ticket avec le seed n°1, tandis que SKT se retrouve seed n°2. Quant à KT Rolster, il leur faudra passer par le difficile Regional Qualifier où l’on retrouvera Afreeca Freecs, MVP, mais surtout Samsung, finaliste des derniers Worlds.


Mata souhaite retourner en Chine, mais avec une équipe coréenne cette fois-ci.
Lui et son équipe sont à un match de la qualification.
Crédits : Lolesports.

Pour ceux qui souhaitent voir Mata, Score et Smeb distribuer des baffes aux mondiaux, il faudra encore un peu patienter (KT attend pour l'instant son adversaire et jouera le samedi 2 septembre à 10h du matin, très probablement contre Samsung).

Ce qui est certain, c’est que la Corée est sur le point d’envoyer l’un des trio d’équipes les plus effrayants jamais présentés, emmené par une Longzhu survoltée et qui porte en elle le vent du changement. Plus que jamais, on ne peut que souhaiter une longue vie à la line up Longzhu. Aujourd’hui reine de Corée, et demain peut-être reine du monde.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.