d

17 janv. 2016 - Kyoomei League of Legends

LCK : Récap de la Week 1

LCK : Récap de la Week 1

La LCK reprend ! Au menu : beau jeu, tactique, et surprise...

 


Les résultats de cette première semaine
 

1ère journée

Cette première journée de LCK nous a permis de retrouver deux des trois représentants coréens aux Worlds du mois d'octobre, à savoir KT Rolster et l'ogre SKT. Malgré le départ de Marin, les champions du monde ont commencé leur saison en fanfare face à des CJ Entus en pleine reconstruction. Coco, Ambition et Space partis, seuls les légendaires Madlife et Shy restent dans l'équipe, et seront accompagnés par de jeunes talents, notamment Bdd ; n'ayant pas encore 17 ans, le jeune prodige devra attendre le mois de mars pour faire ses débuts pro.

Une équipe en friche donc, qui aura subi la dure loi de Faker dans ce premier Bo3. Les SKT ont survolé la première game, et malgré une bonne résistance des CJ dans la deuxième, un seul gros teamfight des doubles champions du monde et l'affaire était entendue. Un 2-0 propre et attendu de la part de la meilleure équipe du monde.


La nouvelle line-up CJ Entus, qui va tenter de trouver un équilibre en ce Spring Split
 

Le deuxième match de cette journée opposait les KT aux Afreeca Freecs, anciennement Rebels Anarchy, dont l'intersaison a été surtout marquée par la quête d'un sponsor, qui sera donc AfreecaTV.
KT a subi le départ Piccaboo, considéré comme un des tout meilleurs supports du monde, et dont l'apport en terme de shotcalling l'an passé avait grandement contribué à la qualification de l'équipe pour les Worlds. Nagne, leur midlaner très décrié, a lui aussi quitté la structure, remplacé par Fly, revenu de Chine.

Les Freecs, eux, se reposaient sur leur star Mickey, pour dominer le mid et snowball. Toutefois, après deux games assez lentes mais globalement maîtrisées, KT a remporté le match, profitant du midgame très pauvre de leurs adversaires pour récupérer des kills et des objectifs assez facilement.

 

À retenir : Le combo Lux-Lucian des KT lors de leur première game. Un pick astucieux pour Fly, qui synergise parfaitement avec le désormais très répandu Croc de la Reine de Givre. Une excellente capacité de catch à distance, un depush très confortable, le midlaner KT a rendu fou la LeBlanc de Mickey.

MVP du jour : Faker. Aucune mort sur les deux games, il a martyrisé Sky avec son Corki et son Viktor, et débloqué les SKT dans la seconde game de manière très autoritaire. Mais après tout, c'est Faker !

 

2ème journée

L'attraction du jour s'appelle Longzhu Gaming ! Les anciens Incredible Miracle, pas franchement des foudres de guerre, ont fait peau neuve avec un recrutement qui a attiré l'œil de tous les analystes : Flame, remplaçant chez LGD, et l'un des meilleurs toplaners-carry du monde ; Chaser, ancien jungler des Jin Air Green Wings ; Coco, qui tenait la midlane des CJ Entus. La line-up est complétée par Cpt Jack et Pure. En somme, il s'agit d'une équipe regroupant des joueurs extrêmement talentueux, mais dont les coéquipiers ne leur ont jusque-là pas permis d'exprimer leur plein potentiel.

Face à des Jin Air assez apathiques, les Longzhu ont pu se mettre en place tranquillement, malgré la non-titularisation de Flame au profit d'Expession. Une première game assez lente et serrée, mais le trio Lux-Miss Fortune-Bard aura permis aux LZ de remporter deux teamfights tardifs, tandis que Coco a marché sur l'eau lors de la deuxième game avec son Jayce. Une prestation convaincante, notamment au niveau stratégique, de la part des Longzhu, sur qui il faudra sans doute compter dans le haut du tableau.


Un des nombreux tirs de Coco ayant fait mouche... Adieu Kuzan !

Si en comparaison, le match entre Samsung et E-mFire semblait bien moins excitant, il fallait au moins regarder pour assister au retour en Corée de… CoreJJ ! Oui, le CoreJJ, qui évoluait chez Dignitas l'an passé. Si l'arrivée d'un joueur considéré comme médiocre chez l'une des lineups les plus faibles de Corée (ah, qu'elle est loin la saison 4 des Blue et des White…) n'avait pas de quoi soulever les foules, les Samsung ont proposé un jeu très intéressant. L'arrivée d'Ambition dans la jungle a beaucoup apporté en terme d'impact global par rapport à Eve, Crown a été très bon au mid, et Cuvee a largement dominé sa toplane – et son flanking dévastateur avec Lissandra a instantanément plié la seconde game.

Pour les E-mFire, la saison risque d'être longue ; rappelons qu'il s'agit de l'ancienne lineup Najin, dissoute, qui repart de zéro. Edge, ancien mid remplaçant chez KT, n'a pas pu compenser toutes les erreurs de son équipe. Mais comme on dit, ça ne peut qu'aller mieux.

 

À retenir : Samsung. Même si les Longhzu ont bien joué, c'est ce qu'on attendait d'eux. Samsung a proposé un visage séduisant, un jeu tactique intéressant, et vraisemblablement une bonne communication. Par ailleurs, les individualités de l'équipe semblent au point, même s'il faudra attendre un vrai test pour juger de la véritable valeur de cette lineup.

MVP du jour : CoreJJ ! Eh oui, rendons-lui hommage. À l'instar de Faker la veille, aucune mort en deux games (bon, la comparaison s'arrêtera là…) ; son Lucian aura réalisé d'excellentes phases de lane et placé des ultimes déterminants. Mention honorable à Coco et Chaser qui ont mené le bateau Longhzu à bon port pour leur première sortie.

 

3ème journée

C'est aujourd'hui aux Sbenu de rentrer en scène, face aux KT Rolster. Rappelons que la lanterne rouge du dernier split (un Bo3 remporté pour 17 perdus) a dû se requalifier cette saison, en éliminant Ever, vainqueurs par la suite de la Kespa Cup et des IEM Cologne. Un motif d'espoir confirmé par des prestations assez convaincantes, qui témoignent en tout cas d'une nette amélioration par rapport à l'an passé. Soar et Sasin ont tenu leurs matchups face à Ssumday et Fly, la botlane a quelque peu souffert mais Nuclear a réussi à rester au contact d'Arrow.

Hélas, Flawless s'est fait manger dans la jungle par un Score déchaîné. On ne cessera de louer les performances de l'ancien ADC des KT Bullets, surnommé « L'immortel », reconverti l'an passé et dont la vision du jeu, la versatilité et l'impact sur le jeu des KT sont absolument bluffants. De plus, les futurs adversaires de Ssumday devraient envisager de lui interdire sa Fiora qui, malgré plusieurs morts auparavant, a complètement retourné le teamfight décisif de la première game. Et son splitpush a également été un facteur déterminant dans chacune des deux rencontres.

CJ Entus a vraiment dû apprécier le tirage au sort de cette première semaine : après un match d'ouverture face à SKT, il s'agit désormais d'affronter les ROX Tigers (anciennement Koo), finalistes des Worlds. Dans une série marquée par les compositions agressives des Tigers, il n'y aura en vérité pas eu match. Pray, qui a remonté tout le ladder coréen en quelques semaines (72 % de win rate, ce qui est proprement aberrant), a logiquement tenu son rang ; Kuro, impressionnant sur Leblanc, démontre qu'il a véritablement franchi un palier depuis les Worlds ; Smeb est toujours le meilleur toplaner du monde ; Gorilla le meilleur support.



Les Tigers tout sourires après leur démonstration

 

Finalement, la seule interrogation tournait autour de Peanut, qui a pris la place de Hojin dans la jungle. Malgré quelques incursions douteuses en territoire ennemi, il a globalement bien utilisé le kit de Kindred, et apporté une présence intéressante sur l'ensemble de la map. La game 2 s'achève en moins de 22 minutes, et CJ, malgré un Madlife toujours aussi fabuleux mécaniquement, rentre bredouille.

 

À retenir : L'agressivité des ROX Tigers. Face à une équipe que l'on savait fébrile de par sa jeunesse, Smeb et son équipe sont partis pour des picks très forts en escarmouche (Quinn, Leblanc, Kalista) pour complètement dépasser les CJ et sécuriser deux victoires assez simples.

MVP du jour : Score. 100 % de participation aux kills lors de la première game, un early qui gagne pratiquement la seconde game ; le jungler des KT s'impose comme un des tout meilleurs à son poste. Malgré un style moins explosif qu'il y a quelques mois, l'équipe sera très difficile à manœuvrer cette saison, et cela est dû en grande partie à l'impact et au shotcalling de Score.

 

4ème journée

Le premier pentakill de la saison est pour… Stitch ! Le deuxième carry AD des Samsung, qui remplaçait CoreJJ, a nettoyé le teamfight de la remontée face à des Afreeca Freecs qui, une fois de plus, n'ont pas su capitaliser sur leur bon early game. Deux games assez lentes où les compositions ont parlé, le Olaf de Cuvee s'avérant être un facteur très gênant pour les Freecs.
Si le spectacle proposé n'avait rien de transcendant, il s'agit tout de même de la deuxième victoire des Samsung, qui rejoignent KT en tête du classement, ce qui n'a rien d'anodin ; face à deux équipes relativement faibles, Ambition a apporté son expérience et a permis à son équipe d'être plus tranchante au moment crucial (que l'on a quand même un peu attendu).

Pour les Afreeca, il serait grand temps de trouver une solution pour profiter au mieux des bonnes performances de Mickey et Sangyoon, dont le travail semble à chaque fois gâché par une passivité totale en midgame. Cela permet à leurs adversaires de revenir à niveau et de prendre un avantage sans être inquiétés, alors que cette lineup possède un véritable potentiel.



Stitch achève SnowFlower et s'offre le premier pentakill de la saison !
 

Après leur domination écrasante des CJ et face à des Jin Air n'ayant pas franchement inquiété les Longzhu, SKT est bien sûr l'immense favori de cette rencontre. À tel point que kkOma décide d'aligner Blank et Scout, à la place de bengi et Faker ; histoire de donner un peu d'expérience aux petits jeunes de l'équipe. Seulement, avec Duke sur Tahm Kench, Scout sur Lulu, et un Blank finalement transparent dans la jungle, Bang manquait cruellement d'un allié pour faire la différence, ou d'une engage suffisante pour déstabiliser l'équipe triple-carry AD des Jin Air. L'ADC des champions du monde aura beau se démener, il ne pourra éviter la défaite de son équipe au terme d'une game longue, pauvre en kills, et à mille lieux de ce à quoi SKT nous a habitués. Pour autant, Kuzan et compagnie n'ont pas du tout impressionné, et la rentrée de bengi et Faker pour la deuxième game annonce une égalisation rapide. Quand soudain, l'absurde se produit…

 

Game de la semaine

 

En plus d'aligner son équipe type, les SKT obtiennent une draft absolument scandaleuse. Gankplank, Tahm Kench et Miss Fortune pris sur les deux premières rotations, la célèbre Evelynn de bengi et pour finir une Quinn pour Duke, on se demande bien ce que les Jin Air ont derrière la tête. TrAce repart sur son Graves top, Pilot décide de jouer Ezreal et Kuzan opte pour une Cassiopeia afin de gêner Faker.

Mais la véritable star de cet early game s'appelle Winged. Une ward astucieusement placée près du gromp de Bengi, et ce dernier concède le first blood et son double buff à Elise, alors que Graves avait décalé pour apporter un supplément de dégâts. Quelques instants plus tard, Winged décide de dive Faker (!) et permet à la Cassio de Kuzan de sécuriser un kill sur la menace principale des SKT. Le jungler des Jin Air ne s'arrête pas en si bon chemin, et va cette fois-ci tuer Duke au top.



                                     Voici Bengi à 15 minutes de jeu...                                  

                 


Et le revoilà, toujours à 15 minutes... Ah, en fait non.

Trois kills en quatre minutes, cela semble absurde à dire mais SKT ne s'en relèvera pas. La première mort de Bengi, couplée à un choix douteux pour le RuneGlaive, en font un simple sac de frappe sans aucun impact sur la game, en témoigne cette mort hilarante au top sur la marque des 15 minutes de jeu. Malgré quelques fights très serrés, poussés par l'excellent farming de Faker et Bang, les SKT ne parviendront pas à remonter. Tous les objectifs, dragons et tours, sont pour Jin Air, et les dégâts colossaux de TrAce sont trop à encaisser pour les champions du monde.

Si l'on excepte la défaite en Kespa Cup face à Ever, les SKT n'avaient plus concédé un Bo3 2-0 depuis la 4e semaine du Spring Split de l'an passé, face à… Jin Air. S'il n'y a évidemment aucune conclusion à tirer de ce faux pas, surtout lorsqu'on parle de SKT, cela démontre que l'équipe aura sûrement besoin de quelques matches pour s'habituer à la perte de leur capitaine et shotcaller Marin.

À retenir : La défaite de SKT, forcément.

MVP du jour : TrAce. Même si Winged a été déterminant dans la game 2, TrAce a été la principale source de dégâts de son équipe. Son Graves top a fait très mal à Duke sur la lane, et sa force de push a permis de forcer la décision dans cette série au dénouement surprenant.


                                       

Récap' de la semaine

Si l'on voyait déjà se dessiner un Top 4 (ROX Tigers, SKT, KT, Longzhu) avant le début de la saison, la défaite de SKT a mis en évidence quelques points faibles que leurs concurrents directs tenteront sûrement d'exploiter. Samsung réussit sa première semaine et devra justement se frotter aux champions du monde vendredi prochain ; un vrai test pour juger de leur aptitude à aller gêner le haut du classement. Sbenu a également proposé des bonnes choses, mais devra sûrement améliorer sa draft pour viser plus haut, alors que Jin Air a alterné le mauvais et le très bon. En bas de classement, E-mFire, CJ Entus et les Freecs ont une grosse marge de progression mais sont partis pour une saison un peu compliquée.

MVP de la semaine : Score



Le classement après cette première semaine

 

C'est tout pour cette reprise de la LCK, on se retrouve dès mercredi sur O'Gaming avec Samsung contre Longzhu. À ne pas rater cette semaine : KT et Longzhu contre les ROX Tigers, qui ont un programme chargé en perspective !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.