d

15 févr. 2018 - Strift League of Legends

LCS : comment se portent nos frenchies ?

LCS : comment se portent nos frenchies ?

Après un démarrage sur les chapeaux de roues, les LCS EU entament leur cinquième semaine. Il est donc temps de prendre quelques nouvelles de nos joueurs français !

Note : Les statistiques proposées dans cet article tiennent compte des trois premières semaines du Split.

Lucas « Cabochard » Simon-Meslet, l’oublié

S’il paraît impossible pour les fans français d’oublier le vétéran de Team Vitality, le toplaner se fait pourtant bel et bien voler la vedette par son coéquipier Daniele « Jiizuke » di Mauro en ce moment.

Menés par l’étalon italien, Cabochard et son équipe, constituée de l’ancien roster de Giants, sont en tête du classement, avec un score de 7-1. On remarquera son pool de champions varié : il en a déjà utilisé cinq, contre 3,7 en moyenne pour les autres toplaners du top huit.
 


Cabochard commencerait-il à parler comme un Italien, sous l'influence de son midlaner ? 
Crédits : Riot Games

 

On soulignera également que le français est le seul en Europe ayant pick Jax et Lucian sur la voie du haut et ayant gagné avec Jayce. Une versatilité qui avantage donc son équipe dans ce metagame où beaucoup de bans sont dirigés vers le top. Ainsi, même s’il n’est pas sous les feux des projecteurs, Cabochard reste un élément clé du roster de Vitality.

Le prodige Steven « Hans sama » Liv

De son côté, Hans sama a débuté le segment de printemps en pleine forme. Continuant sur sa lancée des Playoffs d’été et des Worlds, le jeune carry AD totalise un KDA de 10.5, deuxième au sein de la ligue. Il semble s’épanouir au sein de ce metagame, sa participation aux dégâts étant passée de 25.2 % en 2017 à 36.1 % cette année.

Privée de Tristan « PowerOfEvil » Schrage, Misfits place à présent toutes ses billes sur le prodige français, qui le leur rend bien en s'imposant lors des moments décisifs. Dans ce qui aurait pu être les derniers instants de leur match contre Fnatic la semaine dernière, Hans sama a su renverser la partie à la soixante-troisième minute, avec un doublé sur Kog’Maw Clutch. Comme le faisait remarquer Martin « Deficio » Lynge, Hans sama semble actuellement être le meilleur ADC d’Europe. Souhaitons-lui que cela dure !


Autre doublé marquant : Hans sama remporte son 1v2 et punit la témérité de la botlane Splyce.
Crédits : Riot Games

Le duo Giants : Charly « Djoko » Guillard et Pierre « Steeelback » Medjaldi

Les deux anciens de Vitality font actuellement partie d’une des équipes les plus compétentes de ce début de saison.

Dans la jungle, Djoko garde la tête haute face au niveau relevé de cette année. Le français contribue grandement à la réussite de son équipe en assumant régulièrement le rôle de tank, ayant déjà pick Sejuani pour la moitié de ses matchs. Sa synergie avec son équipe ne fait par ailleurs aucun doute puisqu’il est premier de la ligue en nombre moyen d’assists par partie, avec un total de huit. Enfin, sa première place – et de loin – au différentiel d’XP à dix minutes, permet à son équipe de sécuriser de nombreux objectifs (dont 75 % des Nashor). On regrettera juste quelques invades douteux en début de partie, comme à la quatorzième minute contre Roccat la semaine dernière.
 


Sous le feu des critiques l'an dernier, Djoko est en train de démontrer aux sceptiques sa véritable valeur.
Crédits : Riot Games

 

De son côté, Steeelback s’en sort plutôt bien, notamment sur les carries late game. Contre Roccat, il a joué la première Jinx du patch 8.2 et a remporté la partie avec un solide KDA de 4/1/6. Le carry AD est en forme en ce début de saison, il faudra que cela continue si Giants souhaite maintenir sa progression.

L’éternel Paul « sOAZ » Boyer

Les temps sont durs pour Fnatic et le vétéran de la voie du haut. Néanmoins, avec déjà deux solos kills depuis le début de la saison, sOAZ nous montre une nouvelle fois que son niveau individuel n’a pas diminué. Avec sensiblement le même pourcentage d’or que son équipe par rapport au segment précédent, il connaît cependant une baisse de 4.7 points (20.9 % à 16.2 %) dans la part des dégâts infligés.

Évidemment, l’importance croissante des ADC au sein du metagame n’a fait que diminuer la part des dégâts des autres rôles. Néanmoins, sOAZ subit aujourd’hui les résultats d’une équipe qui peine parfois à retrouver sa cohésion. En résumé, la retraite ne semble pas être plus proche qu'avant pour notre cher bordelais, mais de meilleurs résultats étaient attendus pour son équipe…
 


Après sa défaite contre Misfits, le toplaner n’a pas pu s’empêcher de verser quelques larmes.
Crédits : Games of Legends
 

Dans l’ensemble, les Français s’en sortent donc très bien ce début de saison. Ce n’est pas sans raison que la France est l’un des pays les plus représentés en LCS EU. Suivez avec nous leurs prochains matchs pour voir s’ils continuent de ravir la communauté européenne !

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.