d

14 juin 2018 - Maginn League of Legends

LCS EU : On prend les mêmes...

LCS EU : On prend les mêmes...

Après deux mois de pause et un Mid-Season Invitationnal mouvementé, les LCS font leur retour ! Quelques changements ont été effectués à l'inter-saison et si vous n'êtes pas à la page, cet article est fait pour vous !

Un mercato bien calme...

Une fois n'est pas coutume, le mercato de mi-saison en LCS Europe a été peu mouvementé, comptabilisant seulement deux changements de roster principaux, contre neuf pour la même période l'année dernière. Côté Giants, le support Targamas est évincé au profit de l'Estonien SirNukesAlot, un changement incompréhensible pour beaucoup, au vu de la saison très correcte du rookie belge, qui avait démontré un bon potentiel. Et pour Schalke04, Pride est remplacé par l'ex-retraité Amazing, le jeune Néerlandais ayant pourtant réalisé une très bonne saison. La raison invoquée pour ce changement est un manque de synergie entre le jungler et le reste de l'équipe. On verra ce que donne le retour de Amazing, qui était devenu analyste et commentateur des LCS après sa retraite annoncée fin 2017.

Targamas Giants hug

Targamas est évincé malgré une bonne saison de rookie, retournera-t-il sur la scène française ?
Crédits : Riot Games

On peut aussi noter quelques nouvelles têtes du côté des remplaçants avec l'arrivée de Shemek en doublure de Cabochard chez Vitality ; on espère pour les deux Français que leur mise en concurrence leur sera bénéfique. Suite à des problèmes de santé du côté de Samux, qui risque de ne pas pouvoir disputer certaines rencontres, les Unicorns Of Love se sont dotés d'un AD Carry remplaçant en la personne de Neon. L'ancien joueur Millenium aura peut-être l'occasion de faire ses preuves sur la grande scène.

Côté staff, on peut noter le départ de Jesiz de Fnatic pour Misfits, où il officiera officiellement en tant que support remplaçant, mais le vétéran devrait également apporter son expérience en tant qu'assistant coach. Le coach des Giants Naruterador cède quant à lui sa place à Kubz, ancien coach notamment de Cloud 9 et de Fnatic, pour retrouver sa précédente place d'assistant coach. Enfin, afin que vous ne soyez pas perdus, il est important de rappeler que Minitroupax change de nom et s'appellera désormais « Attila », espérons pour le Carry AD de Vitality que ce nouveau nom soit prémonitoire !

Quels enjeux pour ce Summer Split ?

Logo Fnatic png   Fnatic : retrouver les sommets après un MSI en demi-teinte

Après avoir écrasé les finales du Spring Split en affichant un niveau de jeu impressionnant, les Fnatic se sont retrouvés en difficulté face aux meilleures équipes internationales au MSI et certains joueurs, notamment Rekkles, ont réalisé une contre-performance de manière assez flagrante. Mais nul doute qu'ils sortiront grandis de cette expérience et reviendront prêts à défendre leur titre.

Logo G2 standard   G2 : reconquérir le trône

Les anciens rois de l'Europe sont tombés de leur trône en avril dernier, mais ils sont loin d'avoir dit leur dernier mot. On voit mal un roster aussi expérimenté ne pas corriger ce qui lui faisait défaut et revenir encore plus fort dans ce Summer Split. Affaire à suivre...

Logo Splyce png   Splyce : les Worlds en ligne de mire

Les joueurs de Peter Dun ont montré de belles choses en fin de saison dernière, avec une montée en puissance de l'intégralité de l'effectif pour aller décrocher une troisième place méritée, et les points qui vont avec. Car oui, l'objectif de cette formation Splyce est clairement une participation aux championnats du monde.

Logo Vitality png   Vitality : retrouver l'explosivité du début d'année

Après quatre semaines de compétition, la Team Vitality trônait seule en tête du classement des LCS dans le Spring Split, avant une chute drastique jusqu'à la quatrième place. La formation française se reposait notamment sur un Jiizuké en état de grâce, mais cela n'a plus suffi une fois ses adversaires aptes à contrer son style de jeu. L'enjeu pour Vitality lors de ce Summer Split sera donc de retrouver l'explosivité qui faisait sa réussite en ce début d'année.

Logo H2K png   H2K : continuer sur la lancée de la fin de saison

1-7. C'était le score de H2K avant le double changement de line-up en cinquième semaine, remplaçant Santorin et Caedrel par Shook et Selfie. À partir de là, l'équipe s'est retrouvée transformée et a réalisé une très bonne fin de saison, arrachant une qualification inespérée en playoffs. Peuvent-ils continuer sur cette lancée ?

Logo Roccat png   Roccat : vers une nouvelle Roccatada ?

Équipe de bas de tableau durant la majorité de la saison, les Roccat sont parvenus à accrocher une sixième place synonyme de playoffs durant le Spring Split. Mais Memento, qui avait été leur joueur phare de la saison régulière, n'est pas parvenu à exister face à Xerxe en quarts de finale. Les Roccat n'ont cependant pas dit leur dernier mot et ont à leur avantage une marge de progression très large, avec une botlane inexpérimentée qui n'a pas encore montré son plein potentiel. Attention à la Roccatada !

Logo Misfits png   Misfits : retrouver le Misfits d'antan

Avec seulement deux changements à leur roster suite à des Worlds 2017 réussis, personne ne prédisait une telle chute de niveau côté Misfits. Et pourtant, malgré un Hans Sama toujours aussi impressionnant, ils échouent aux portes des playoffs. Espérons pour les lapins qu'ils aient un sursaut d'orgueil leur permettant de retrouver les sommets.

Logo Schalke04 png   Schalke04 : trouver la synergie

Sur le papier, Schalke04 édition Spring 2018 faisait peur, très peur. À tel point que de nombreux observateurs les plaçaient sans hésitation parmi les favoris. Mais la réalité fut tout autre et les Allemands n'ont pas su trouver leur synergie, échouant à une très décevante septième place. Le retour d'Amazing à la compétition les aidera-t-il à être à la hauteur de leurs prétentions ? C'est ce que nous verrons cet été !

   Giants : objectif playoffs

Solidement installés dans le top 4 durant le Spring Split, les Giants ont malheureusement dégringolé lors des dernières semaines, ce qui les a privés de playoffs. Portés par un Ruin excellent et un Djoko au meilleur de sa forme, les Giants n'ont pourtant pas su s'imposer dans la durée. Reste à voir si le changement de support parviendra à faire retrouver la route des playoffs à cette équipe.

Logo UOL png   UOL : survivre avant les franchises

Les Unicorns Of Love ont terminé derniers du Spring Split et pourtant ils n'effectuent aucun changement majeur. Est-ce la faute à un budget trop serré ou bien le staff a-t-il confiance en ses joueurs ? Ce qui est sûr, c'est que les UOL, plus petit budget des LCS (et de loin), devront batailler pour se maintenir et assurer l'avenir de la structure emblématique à l'aube de l'arrivée des franchises. En tout cas leur manager DieuPoney y croit. Et nous aussi, on veut y croire. U-NI-CORNS !

En somme, malgré le peu de changements effectués, il y a fort à parier que nous assisterons à une nouvelle saison de LCS mouvementée. On espère que vous serez au rendez-vous, puisque la reprise, c'est vendredi. Rendez vous à 17h pour le preshow sur O'Gaming !

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.