d

11 juin 2015 - j0kAir League of Legends

LCS EU : Picks et Bans #2

LCS EU : Picks et Bans #2

On se retrouve pour l'analyse des picks et bans de la deuxième semaine des LCS EU. Et cette semaine, nous nous penchons sur les bans spécifiques à un joueur : les « target bans ».

Les Bans : The sun won't Ryze !

#1 Kalista & Ryze : Ryze et Kalista sont sans conteste les deux champions les plus en vue aux LCS EU cette semaine. Avec 100% de présence et seulement une défaite chacun, il semble donc que ce soient les champions à surveiller. La puissance de Ryze démontrée la semaine dernière a donc fait peur aux équipes pour cette semaine 2. Pour Kalista, rien de surprenant non plus, personne ne veut affronter un AD Carry qui dispose d'un flash à toutes les auto-attaques. Il reste à voir ce que donneront les prochains patchs, mais pour l'instant Ryze et Kalista devraient continuer de truster le top des bans.

#2 Alistar & Rek'sai : Alistar continue d'être présent dans les picks et bans. La semaine dernière, il était notre « pick de la semaine », et cette semaine les équipes LCS ont décidé de le ban, comme quoi nous avions eu le nez creux (et les 83% de winrate ont dû aider aussi...). Toujours est-il qu'Alistar est en perdition puisque présent « seulement » dans 8 parties (3 picks, 0 win). Rek'sai était déjà parmi les champions les plus bans la semaine dernière, et c’est toujours le cas avec cependant un ban en moins. Cela dit, ce n'est pas une surprise tant le champion a un impact énorme sur les parties, Rek'sai est d'ailleurs présente dans 9 games sur 10 cette semaine (4 picks, 3 wins).

Les Picks : Tout roule pour l'homme au tonneau !

#1 Gragas : Et voilà, au top des bans la semaine passée, Gragas se retrouve au top des picks cette semaine, présent dans toutes les games de la semaine (7picks, 3 bans, 3 wins). On a cependant vu du changement. Dans la game H2k vs Gambit, lors de laquelle Cabochard nous a sorti un petit Graggy toplane des familles (sans trop de réussite d'ailleurs), ce pick est venu après une tentative d'outpick dans la phase de draft de la part des Gambit. Ce n'est cependant pas au top qu'on devrait le retrouver puisque son poste de prédilection du moment reste la jungle. Son winrate est toutefois mauvais cette semaine, mais notons que les matchs ont eu lieu sur le 5.10 qui attribue un léger nerf à Gragas. Attendons-nous peut-être à plus de diversité pour les semaines à venir.

#2 Evelynn, Sivir, Maokai, Morgana : Assez intéressant tir groupé sur cette deuxième position avec quatre champions et surtout quatre postes différents. Si Evelynn n'a toujours pas beaucoup de réussite aux LCS (33% de winrate), on voit que Sivir et Morgana (associées seulement deux fois sur une botlane cette semaine, pour 2 victoires) ont un bon winrate (supérieur à 60%) alors que ces persos ne semblent pas les plus forts à leur poste. Pour Maokai, c'est la bérézina, une seule victoire, et donc rien de transcendant, alors qu'il était numéro 1 des picks (avec un winrate supérieur à 50%) la semaine dernière.

On peut noter cette semaine qu'il n'y a, ni dans les picks ni dans les bans, de champions destinés à la midlane, ce qui voudrait dire que la diversité du poste commence à revenir ou que les midlaners ne sont plus assez forts pour faire basculer la partie à eux seuls.


Voilà à quoi ressemble « l'équipe type de la semaine » vis à vis des picks

Le pick de la semaine : Parlons des « target bans ».

On entend par « target ban » un ban dirigé spécialement contre un joueur auquel on retire son ou ses champions de prédilection. L'un des meilleurs exemples est Freeze : depuis sa première partie du Summer Split (Draven en 8/0/5), les Copenhagen Wolves ont subi 100% de bans Draven. Autre exemple bien flagrant, Huni à qui on a toujours ban Rumble lors de ce split. Dernier exemple, les Giants ont toujours subi un ban Jax, jusqu'à ce que les SK le laissent à Werlyb qui les a punis avec un joli 8/1/1.

Le problème majeur du « target ban » est que vous utilisez un ban pour un joueur, et non pour un champion. Je m'explique : les bans Ryze de cette semaine sont justifiés car tous les toplaners semblent en mesure de faire briller le champion, cependant un ban Draven par exemple n'a de sens que contre Freeze qui paraît être le seul joueur LCS à pouvoir en tirer toute la force. Et bannir Draven contre Gambit ou Fnatic, même s'ils possèdent des Carry AD de très bon niveau, ne semble donc pas judicieux. Pour l'instant, les équipes qui n'ont pas « target ban » quand il le fallait s'en sont mordu les doigts. C'est donc un choix très compliqué à prendre, et c'est là que la présence d'un coach pour cette saison 2015 apporte du changement.

C'est tout pour cette semaine, on se donne rendez-vous dès jeudi pour suivre l'évolution de la méta lors d'une nouvelle semaine de compétition de haut niveau en Europe, avec au programme les chocs Origen vs UoL et UoL vs H2K.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.