d

22 févr. 2015 - j0kAir League of Legends

LCS EU Récap de la semaine 4 : Sk, en patron

LCS EU Récap de la semaine 4 : Sk, en patron

Bienvenue pour cette review de la semaine 4 des LCS EU (un peu en retard, il est vrai). C'est l'heure de faire le point sur les matchs de cette quatrième week.

Jour 1

Giants Gaming vs Gambit Gaming : duel des mal-classés

La game commence par un swap lane, ce qui devient de plus en plus classique, en Europe en tout cas. Les GMB s’octroient le First Blood grâce à ce move et grâce à la bonne pression de sa duolane. Après avoir remporté un fight au top, les coéquipiers de Cabochard récupèrent un premier Drake, sans trop de difficulté. Les Gambits bien lancés vont ensuite enchaîner les Drakes, et ce ne sont pas les petites escarmouches des Giants qui vont les faire sortir de leur rythme. Cependant, lors d'une tentative de base race, les Giants réussissent à récupérer plus de tourelles que les Gambits, ainsi qu'un Nashor. Il ne leur servira cependant à rien, puisqu'au contraire, les Gambits vont récupérer un cinquième Drake, ainsi qu'un Baron. Suite à un dernier fight bien géré, les Gambit rentrent dans la base des Giants, et terminent la game par la même occasion.

H2k Gaming vs Elements : le mini choc

Les H2k, qui ne partent pas favoris, récupèrent le First Blood. Ce premier kill va mettre la botlane H2k dans une super forme pour le reste de la game. En effet, ils vont dominer leurs vis-à-vis sans souci dans cette game. À chaque fois que les Elements tentent quelque chose, les H2k leur répondent par le même mouvement, mais avec une meilleure exécution. La partie ne va pas s’éterniser, les H2k sont en avance sur tous les objectifs, ils remportent donc facilement la partie. Les Elements ont clairement été décevant sur cette game.

Meet Your Makers vs Fnatic : pour relancer la machine !

Un swap lane est engagé, mais cela ne pose pas de problème aux Fnatic. En effet, Huni est monstrueux, il réussi à prendre au moins un kill à chaque gank qu'il subit. On assiste, dès le début de la partie, à une démonstration stratégique de la part des deux équipes qui vont s'affronter dans une course aux tourelles et à la bonne rotation. À ce petit jeu, ce sont les Fnatic qui s'en tirent le mieux. Après un sneaky Nashor, les Fnatic repartent à l'assaut des bâtiments des MyM. À vrai dire, les coéquipiers de Kori n'apportent pas de réelle résistance, les Fnatic s'imposent donc sans trop de souci dans une partie peu disputée.

Unicorns of Love vs ROCCAT : le pouvoir du serpent

Comme souvent dans les games de LCS EU, le rythme en début de partie n'est pas très rapide. Cependant, les UoL prennent un petit avantage notamment grâce à PowerOfEvil. Les ROCCAT sont vraiment en retard, enchaînent les mauvaises décisions et s'éloignent peu à peu de la victoire. En effet, leur tentative de Baron échouera, le laissant aux UoL, qui prendront un inhibiteur et reviendront terminer la game après un ultime back.

Copenhagen Wolves vs Sk Gaming : encore un stomp !

La dernière game de la journée est, elle aussi, placée sous le signe du stomp. Les Sk sont juste trop forts pour les CW. Après un départ « classique », sans invade, sans swap lane, les CW commencent cependant plutôt bien. Ils récupèrent le First Blood, sur un 1v1 ente les junglers. Plus tard, les CW empocheront même un kill sur Forgiven, mais c'est à partir de là que les choses se corsent pour eux. Les Sk prennent l'avantage dans tous les fights, et ils enchaînent les bons objectifs. Les CW sont dépassés par le niveau imposé par les Sk Gaming.

Jour 2

H2k Gaming vs ROCCAT : vous avez dit snowball ?

La partie commence sur un petit rythme, les Roccat enclenchent un swap lane, mais rien ne se passera dans les premières minutes. Le premier dragon sera disputé, mais personne ne mourra. Après avoir sécurisé ce premier drake, les H2k commencent doucement à prendre la partie à leur compte. Ils récupèrent le premier sang sur un joli move collectif, et cette petite avance va leur permettre de sécuriser les objectif les uns après les autres, notamment un early Nashor, qui leur permettra de mettre la base des Roccat à nue, puis de s'imposer lors d'un dernier fight facilement remporté.

Sk Gaming vs Giants Gaming : et de 8 !

Les Sk sont en passe de réussir une série de 8 victoires consécutives, ce qui les placerait à une seule win du record des Fnatic. Et ce ne sont, malheureusement pour eux, pas les Giants qui vont être en mesure de les stopper. Les Sk vont gérer de main de maître la partie. Ils prendront l'avantage dans les premiers instants et ne le lâcheront plus jamais. Forgiven va s'illustrer comme à son habitude, notamment au niveau du farm. Les seules chances de revenir pour les Giants sont les petites erreurs des Sk, mais qui, malgré leur nombre, ne seront pas suffisantes pour que les Espagnols puissent rattraper leur retard. Les Sk écrasent les Giants, sans pour autant montrer leur meilleur visage.

Gambit Gaming vs Elements : Diamondprox version 2.0 (game de la semaine)

Les choses commencent calmement mais on sent une certaine tension sur la carte, les deux équipes se doivent de gagner, et, paradoxalement, les Elements, et en particulier Rekkles, vont peu à peu sortir de leur style de jeu passif. En effet, ils vont vite prendre l'avantage. Cependant, les GMB ne sont pas si loin, leur late game leur permettrait de gagner, si toutefois ils parvenaient à ce stade de la partie. Et c'est ce que les coéquipiers de Diamond vont faire, ils vont attendre, patiemment leur heure, prenant les Elements à leur propre piège. Ils retournent la game en fin de partie grâce à la mobilité de leur Kalista, et aux gros dégâts de leur Nidalee. Après avoir détruit tous les inhibiteurs, ainsi que les joueurs Elements, les Gambits s'imposent au terme d'une longue game, rondement menée de leur part.

Copenhagen Wolves vs Fnatic : le reveil de Youngbuck

Les Wolves montrent enfin leur vrai visage. Sur une bonne lancée depuis quelque temps, les voilà confrontés aux Fnatic. La game tourne vite à l'avantage de Freeze et des siens. Ils prennent l’ascendant sur tous les fronts. Les Fnatic sont retranchés dans leur camp à l'image de Reignover, qui peine à s'exprimer, alors que son homologue Suisse des CW n'hésite pas à invade. Les Fnatic tentent une contre-offensive, mais elle se solde par un échec. Les dégâts infligés par la Cassio de Soren sont tout bonnement énormes, cela se voit lors d'un fight engagé par les Wolves, mais qui ne semble pas être à leur avantage. Leur midlaner arrive alors tel un seigneur, pour récupérer un triple kill, ce qui permet aux CW de calmer le tempo. Lors d'une ultime défense de dragon, les Fnatic vont se faire massacrer par les CW, qui profitent d'un ace pour clôturer la partie, confirmant ainsi leur bonne état de forme du moment.

Meet Your Makers vs Unicorns of Love : PowerOfEvil pour vous servir

Les UoL surprennent en sortant un Kog'Maw AP mid, mais nous voilà maintenant habitués aux frasques de cette équipe. Mais en plus de sortir des compos fantasques, les UoL nous montrent qu'ils peuvent aussi bien jouer le mind game ailleurs que dans la phase de picks et bans. En effet, leur maîtrise des rotations vont leur permettre de mener les MyM à la baguette. Seule réponse des MyM, un Nashor après un bon fight, mais pas suffisant pour empêcher les UoL de remporter la victoire lors de cette game.

Le classement

Les Tops

Sk Gaming : toujours leaders, les Sk étaient alors sur une série de 8 victoires consécutives, à une game du record des FNC.

PowerOfEvil : le MVP de la semaine s'est vraiment bien illustré cette semaine avec de très bonnes games, dont une avec un Kog mid rafraîchissant.

YoungBuck : sa game contre les Fnatic est sûrement la meilleure parmi ses matchs de LCS. Il nous montre qu'il ne mérite pas forcément toutes les critiques qu'il reçoit, il faut qu'il continue dans cette voie.

Les Flops

Elements : ils ont perdu les deux matchs qu'ils avaient au programme, ils sont loin du niveau qu'ils devraient présenter.

On vous donne rendez-vous très vite pour la suite des LCS EU sur O'Gaming !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.