d

12 août 2017 - Hatnuz League of Legends

LCS NA : Playoffs, mon amour !

LCS NA : Playoffs, mon amour !

Alors que l'Europe finissait d'en découdre ce weekend, l’Amérique du Nord avait déjà désigné ses six combattants pour les Playoffs qui débuteront cette semaine. La fin de Split en Amérique du Nord a dégagé quatre sérieux prétendants au titre et soulevé une fois de plus quelques questions de calcul de points.

Toujours la même valse

Eh oui ! Vous le savez maintenant, le calendrier compétitif est désormais rôdé et ce mois d’août est depuis longtemps synonyme de Playoffs sur la planète League of Legends. Les prochaines semaines seront décisives notamment dans ce cher système à points qui distribue deux tickets mondiaux avant la dernière chance via le Regional Qualifier. Des Playoffs pour sauver une saison, des Playoffs pour se rassurer, ou pour tenter un hold-up improbable, chacune des six équipes qualifiées abordera ce tournoi apprécié des uns et raillé par d’autres dans un état d’esprit différent.

Echo Fox et FlyQuest se sont sauvées des relégations dans les dernières semaines. Crédits : Lolesport.

Historiquement, les jeunes équipes ont toujours eu plus de mal à s’imposer et à accomplir des performances en Playoffs (en quatre ans de compétition, seule LMQ avec XiaoWeixiao avait atteint un podium lors de son premier Split). Et ce n’est pas forcément faute de nouveaux talents. On a souvent eu droit à des saisons régulières impeccables de la part d’équipes pas forcément attendues à ce niveau-là. Team Liquid au Summer Split 2015 et Immortals au Spring Split 2016, ont toutes deux viré en tête après la saison régulière avant de de s'incliner dès les demi-finales des Playoffs.

Le club des quatre

Il ressort donc de ces dernières saisons une domination globale des mêmes équipes qui se retrouvent souvent aux quatre premières places. Évidemment on pense immédiatement à Team Solomid et à Cloud9, dont la régularité respective est en passe de devenir indétrônable. Après un petit passage à vide, Counter Logic Gaming s’est également taillé une place sur le podium. Reste les Immortals, qui malgré des très bons résultats généraux tentent toujours de se défaire de la malédiction des Playoffs. Voilà grosso-modo les quatre locomotives d’une région souvent pointée du doigt pour un jeu insipide, irrégulier et chaotique. En dehors de ce quatuor performant, bien peu de formations et de joueurs peuvent prétendre à un upset.

Autrefois côte à côte chez KT, Arrow et Ssumday ne parviennent pas à s'imposer autant qu'ils le voudraient en Amérique... Crédits : Riot Games.

Triste constat que de devoir faire un effort pour se rappeler de toutes les pépites qui jouent actuellement en LCS NA et en Challenger Series NA, comme le faisait d’ailleurs remarquer l’analyste et coach Misfits Empyre.

« Et si je vous avais dit il y a deux ans que Piglet, Dandy, Madlife, Ryu, Arrow, et bien d'autres joueurs joueraient en 2017 le Promotion Tournament en LCS NA ». Crédits : Twitter/NaserAlNaqi.

Quatre grosses équipes pour trois tickets mondiaux, et donc forcément le principal enjeu de ces Playoffs sera de sécuriser la plus rapidement possible un spot. Avec sa victoire et ses 90 points acquis au printemps, TSM est pratiquement assurée de décrocher au minimum la place obtenue grâce aux points. D’autant plus que la formation de Bjergsen semble toujours imperturbable. Cloud9 reste à l’affût avec 70 points de circuit. Ces derniers pourraient se révéler importants en cas de victoire finale des TSM puisque pour rappel c’est alors le deuxième aux points qui est envoyé aux Worlds.

Phoenix1 complique le schmilblick

Si vous n’êtes pas familier du système de points, cela peut vite devenir au mieux flou au pire incompréhensible. Mais là où ça devient plus cocasse, c’est lorsque les équipes se mettent à perdre leurs points de championnat obtenus au Spring Split. C’est le cas de Phoenix1, 3e des derniers Playoffs. On se retrouve donc avec un réel déséquilibre au regard des points effectifs engrangés aujourd’hui.

FlyQuest ayant terminé 7e, elle restera donc quoi qu’il arrive à 30 points. Pour rappel si deux équipes se retrouvent à égalité de points, celle qui en a gagné le plus durant l’été prévaut.

De leur côté, CLG et Immortals n’ont pas spécialement brillé et viseront plutôt la victoire finale comme chemin de qualification le plus rapide.

Au final, quelle est la conséquence indirecte de tout cela ? Eh bien c’est la qualification automatique de Dignitas pour le Regional Qualifier au minimum, quel que soit leur parcours ici. Pas de panique, nous aurons donc encore une chance de voir Shrimp à l’œuvre.

Des quarts déséquilibrés

Nous en venons donc aux premiers affrontement qui, soyons honnête, ne déborderont pas de hype. Les deux matchs se présentent en effet comme un combat de type « David contre Goliath », mais à la sauce NA. Et quand un match se déguste à la sauce NA, vous savez que tout est possible.

Cloud9 vs Dignitas

Outre un duel entre Impact et Ssumday à la toplane, le match sera surtout l’occasion de voir si la formation emmenée par le coach Cop est à la hauteur d’un tel adversaire. Après un début de saison sulfureux, Altec et ses coéquipiers ont diminué le tempo et ne se sont pas rassurés dernièrement. Portée par ses machines à tuer Contractz et Jensen, Cloud9 ne devrait pas tergiverser dans ce quart.

La botlane est supérieure, la jungle est supérieure, les calls sont meilleurs et plus incisifs. Difficile de voir Dignitas prendre trois parties sur cinq dans ce BO. Crédits : Riot Games.

Counter Logic Gaming vs Team Envy

Avant toute chose, saluons le parcours des joueurs de Team Envy durant l’été, eux qui ont accusé un changement de midlaner avec l’arrivée du Belge Nisqy.

Nisqy, en voyant les 82% de winrate de Jensen sur Orianna (17 picks). Crédits : Riot Games.

Une honorable 6e place pour une équipe sans véritable star. Cela dit, passer CLG tient pratiquement de l’impossible pour Seraph et cie. On a d’un côté une formation pour qui tout autre chose que des Worlds serait une déception, de l’autre une formation déjà contente d’échapper aux relégations et qui doit faire au minimum une demi-finale pour espérer continuer l’aventure en Regional Qualifier. Les joueurs Envy joueront sans doute leur va-tout en essayant d’éviter une sévère défaite. Et puis qui sait, sur un malentendu...

Avec les changements annoncés par Riot pour la saison 2018, personne ne sait si la formule actuelle de Playoffs va rester telle quelle. Des Playoffs qui devraient largement s’accélérer à partir des demi-finales où TSM fait une fois de plus figure de favorite.
Rendez-vous à partir du 19 août sur Ogaming.tv pour suivre C9 contre Dignitas ! 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.