d

04 nov. 2018 - Bobinou League of Legends

Le nouvel empire

Le nouvel empire

Ils n’ont jamais douté. Alors que l’on s’attendait à une confrontation serrée samedi matin à Incheon, les Invictus Gaming ont balayé Fnatic, offrant à la Chine son premier titre mondial.

Il l’attendait depuis si longtemps. À quoi pensait Rookie, capitaine émérite d’Invictus Gaming et meilleur joueur du tournoi, au moment où il a soulevé la Coupe de l'Invocateur en larmes ? Au bonheur de gagner chez lui, en Corée, dans un Incheon Stadium acquis à sa cause ? À ses quatre ans d’exil en Chine sans le moindre trophée ? À la tristesse de Rekkles et de Caps, qu’il respecte tant ? Peut-être s’est-il seulement dit : « Facile ».

Le Ning et le yang

Facile, car IG n’a presque jamais douté durant cette finale. Menée par un Ning étincelant sur Camille et Gragas et logiquement élu MVP de la finale, l’équipe chinoise a écrasé Fnatic dès les dix premières minutes dans les deux premières parties. L’entrée de sOAZ en game 3, à la place d’un Bwipo transparent tout au long de son Bo5, n’a rien changé. Dans un match un poil plus accroché, Invictus Gaming a déroulé, jusqu’à ce que JackeyLove, en 13/0 sur sa Kai’sa, enterre pour de bon les derniers espoirs européens. Après 85 petites minutes de jeu seulement, faisant de cette finale des Worlds la plus rapide de l’histoire.

 



IG rentre dans l'histoire et devient la quatrième organisation à remporter les Worlds. 


Ce sacre est avant tout celui de la LPL. MSI, Asian Games, Rift Rivals et maintenant le titre suprême : en 2018, aucune compétition n’a échappé à la Chine. Et comme un symbole, c’est peut-être l’équipe la plus chinoise d'entre toutes, comprenez la plus agressive, qui a soulevé la Coupe de l'Invocateur. Tout au long de la compétition, elle n’a jamais renié ses racines, dominant tous ses early games et prenant ses adversaires à la gorge. C’est un accomplissement immense pour la structure, qui était encore meurtrie suite à sa défaite en finale du Summer Split contre RNG à la mi-septembre, mais aussi pour sa région, toujours placée mais jamais gagnante. IG pose là la première pierre d'un nouvel empire, où le drapeau de la LPL vole fièrement. 

Rookie sur le toit du monde

Jamais favorite pour gagner le tournoi, IG est même passée à un cheveu de l’élimination en quarts de finale, mais a réussi à terrasser des KT pourtant favoris du tournoi pour entamer sa marche impériale vers le trophée. À domicile, les deux grands artisans de ce triomphe ont été les deux Coréens de l’équipe. D’abord, TheShy, qui n’est timide que dans son pseudonyme au vu du rayonnement qu’il a eu sur la Faille ces dernières semaines, et qui a tout démoli sur sa toplane. Et surtout Rookie, qui lui aussi porte mal son nom, tant il tient désormais plus du vétéran accompli que du débutant, et qui a évolué à un niveau stratosphérique durant ces Worlds. Désormais, le midlaner est tout là-haut, bien au chaud parmi les étoiles, dans des sphères que seule une poignée de joueurs peut fréquenter, en compagnie de Faker et Mata.




Le visage du nouveau meilleur joueur du monde : Rookie. 


Pour les hommes de Rekkles, cette défaite est en revanche dure à avaler. Après avoir battue IG à deux reprises en poules, Fnatic a été méconnaissable durant ce Bo5, à commencer par Caps, son joueur clé. Surclassé par son vis-à-vis, le Danois a commis plusieurs erreurs impardonnables pour qui veut prétendre au titre de meilleur midlaner au monde. Mais ne retenir que cette finale du tournoi des septuples champions européens serait une gigantesque erreur. En Corée, Fnatic a prouvé qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures écuries asiatiques et rêver, un jour, d’un nouveau titre international. Et si ce roster encore jeune décide de rester ensemble une année supplémentaire, qui sait de quoi demain sera fait ?   

 


Pour Fnatic, rendez-vous est pris pour l'année prochaine. 

 

Merci à tous de nous avoir suivis durant ces passionnants championnats du monde ! Nous vous donnons rendez-vous début décembre pour les All-Stars. D'ici là, portez-vous bien ; vous pouvez désormais retourner écouter Pop/Stars !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.