d

27 févr. 2018 - Biggy, Hatnuz & Strift League of Legends

Le récap, semaine 6 : le retour des héros

Le récap, semaine 6 : le retour des héros

Soirées trop arrosées ? Des rapports à terminer ? En bref, vous n’avez pas pu suivre la sixième semaine de compétition ? Rassurez-vous, O’Gaming est là pour vous. Les matches à revoir, les chiffres à retenir et le joueur clé de la semaine : avec ça, vous serez à jour !

Les matches de la semaine 

G2 – Fnatic

Après un début de saison en demi-teinte, les deux équipes les plus titrées des LCS EU semblent avoir trouvé leur rythme de croisière. Avant ce match, G2 restait sur une série de 7 victoires, la dernière défaite des champions en titre remontant à la semaine 2 face à … Fnatic. Autant vous dire que la structure espagnole avait soif de revanche.

Connaissez-vous l’expression « dominer n’est pas gagner » ? En tout cas, vous pouvez être sûrs que G2 l’a apprise à ses dépens. PerkZ et ses coéquipiers ont en effet tenu l’avantage aux golds dès la 10ème minute de jeu, et ce jusqu’à la fin de la partie, avec un pic à plus de 10 000 pièces d'or d'avance. Et pourtant, cela ne les a pas empêchés de perdre cette game.

La plus grosse erreur commise par G2 est d’avoir laissé libres les deux carrys de Fnatic. Alors que Caps a mis, tel un bon diesel, un peu de temps à démarrer, Rekkles a rapidement marqué son territoire sur la botlane et n’a laissé aucune chance à ses deux opposants. Grâce à leur midlaner et leur ADC, qui ont récupéré la totalité des kills de l'équipe, les Fnatic ont plié durant 36 minutes mais n’ont jamais rompu.

Et c’est peut-être le plus impressionnant chez cette équipe Fnatic. Oui, sOAZ peut faire des choix douteux ; certes, Broxah n’est pas encore le meilleur jungler d’Europe ; et sans doute que Hylissang ne vaut pas un Yellowstar au sommet de son art. Mais malgré cela, les joueurs se font confiance, n’hésitent pas à se reposer les uns sur les autres, et à s’appuyer sur une synergie bien rodée même dans les moments difficiles.
 


Crédits : Riot Games
 

TSM - Echo Fox

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour TSM, qui alterne les bons et les mauvais résultats. L’équipe stagne en milieu de tableau, tout le contraire de son adversaire lors de cette rencontre, qui domine outrageusement les LCS NA depuis janvier, se débarrassant même de Cloud9 la semaine passée. Ce match devait donc être une formalité pour Echo Fox, mais 37 minutes plus tard, les renards devaient nourrir quelques regrets.

Plus qu’une victoire pour TSM, c’est un match référence. Dardoch, impressionnant depuis le début de la saison, s’est fait surprendre par le Kha’Zix du jeune MikeYeung, tandis que la Fiora choisie par Fenix pour contrer le Galio de Bjergsen a vu son utilité réduite à néant. En ce qui concerne le match-up sur la botlane, les Echo Fox ont opté pour une surprenante combinaison Kalista/Zilean, qui n’a pas du tout fonctionné face au duo OP du moment Ezreal/Braum. Seul Huni a réussi à malmener un tant soit peu les TSM.

À travers cette défaite, les Fox payent un probable excès de confiance et une draft bâclée. Ce résultat n’aura sans doute pas d’influence sur la qualification de l’équipe en Playoffs - et probablement en demi-finales sans passer par les quarts - mais il faudra se méfier de ce genre de prestations durant les phases finales, qui ne laissent que peu de place à des erreurs aussi grossières.
 


Crédits : Riot Games
 

bbq Olivers - Kingzone DragonX

Plus qu’une game, c’est un Bo3 complet qui a marqué le début de cette semaine de LCK. Quand le 8ème de Corée fait tomber le leader de la ligue (et par extension, l’une des toutes meilleures équipes du monde), on ne peut pas passer à côté. 

Lors de la première partie, BBQ a pu compter sur le Skarner décisif de Trick. Grâce à des ganks précis, il a permis à sa botlane d'étouffer complètement le redoutable duo Pray - Gorilla. Toutefois, la prise de cet ascendant sur le bas de la carte s’est faite au détriment de Crazy, qui n’a rien pu faire face au Gangplank de Khan. Malgré une large avance au nombre de kills, la formation de IgNar n’a jamais réussi à creuser l'écart aux golds, se faisant même rattraper au bout de 40 minutes de jeu. Ce sont finalement les 3 dragons récupérés, puis bonifiés tardivement grâce à l’Ancestral et un catch sur Khan, qui ont permis aux BBQ de venir à bout des Kingzone au bout de 57 minutes.

La deuxième partie s’est soldée par un non-match : les vainqueurs du dernier Summer Split n’ont pas perdu de temps, puisqu’ils ont plié la rencontre en moins de 30 minutes. Lors de cette partie, les poulets n’ont pas réussi à sécuriser un seul objectif, que ce soit un kill, une tour ou un buff. La belle s’annonçait dès lors sanglante.

Pour cette troisième et ultime manche, les BBQ sont revenus avec de bien meilleures intentions. Très tôt dans la partie, Tempt parvient à prendre deux kills avec son Corki, tandis que IgNar sécurise le premier dragon ainsi que le Héraut de la Faille. La réponse des Kingzone ne se fait pas attendre puisqu’ils enchaînent coup sur coup 4 kills puis deux drakes. La rencontre s’emballe de plus en plus, loin des batailles rangées des deux premières parties ; les escarmouches se font plus agressives avec des prises de risques permanentes. Finalement, BBQ parvient à calmer le jeu, et détruit peu à peu la base des Dragons tout en refusant les teamfights autant que possible. La libération viendra d’un Nashor sécurisé à 60 minutes de jeu, tandis que les Kingzone repoussent les vagues de méga-sbires. Les BBQ vont totalement ignorer le combat pour se jeter à l’assaut du Nexus qui ne pourra pas être défendu par Bdd et les siens.
 


 

Les chiffres de la semaine

3,5

C’est le nombre moyen de bans dirigés contre le carry AD de Fnatic, Martin « Rekkles » Larsson, cette semaine. En dépit d’un ban permanent de Tristana et Xayah, le capitaine de l’équipe a réussi à s’imposer à deux reprises : 5/0/4 sur Sivir face à G2, et 5/0/6 sur Ezreal face à H2K. Grâce à leurs deux victoires cette semaine, Rekkles et Fnatic continuent leur remontée dans le classement des LCS EU, et sécurisent la première place à six matches du terme de la saison régulière.
 

Pour Martin “Deficio” Lynge, Rekkles est le seul à vraiment mériter le titre de “carry” AD.

100%

C’est le taux de participation aux kills de Zaqueri « aphromoo » Black dans sa partie contre Cloud 9. Le support vétéran des LCS NA a simplement réalisé une excellente partie sur Thresh, terminant celle-ci avec un KDA de 1/1/15. Avec la précision de ses Peines Capitales, on en vient à se demander si cette capacité est réellement un skillshot, tant il semblait ne pas en rater. « Support is so easy dude! »

22:45

C’est le temps qu’il a fallu à Echo Fox pour détruire le Nexus de Team Liquid. Malgré un pick Yasuo de Seung-hoon “Huni” Heo qui n’a pas vraiment brillé en phase de lane ou en escarmouche, ses coéquipiers ont su gérer la partie grâce à des teamfights parfaitement réalisés. Avec seulement 3000 golds d’avance, l’équipe a réussi à infliger un Ace à ses adversaires ; et grâce au Baron récupéré quelques minutes plus tôt suite à kill sur le jungler adverse, les Fox ont pu clôturer la partie une trentaine de secondes plus tard.

Le joueur de la semaine : Mithy
 


Une semaine à 2-0 pour TSM, et enfin des prestations convaincantes pour Mithy.
Crédits : Riot Games

 

Du beau monde se bouscule cette semaine pour s'adjuger le titre du Joueur de la semaine. Mais que Deft, Hylissang ou Cuzz nous pardonnent : c'est au support espagnol de TSM que reviendra le sésame.

Décrié en début de saison pour les pauvres résultats de l'ex-botlane G2, Alfonso Rodriguez n'a pas seulement répondu aux critiques, il a largement survolé les débats lors des deux matches de son équipe cette semaine. Deux victoires précieuses qui pourraient redonner aux TSM la confiance qui leur manque depuis le début de l'année. Face aux implacables joueurs Echo Fox, Mithy a livré sa meilleure prestation de la saison sur Braum, alliant un jeu intelligent et millimétré pour répondre aux incessantes agressions du duo Huni/Dardoch. En confiance sur le champion, il garde le cap contre OpTic et se permet même ce petit bijou : un flash-ultime "à la Madlife" pour réceptionner deux joueurs adverses pendant leur retraite.
 


Crédits : Riot Games
 

Quel plaisir de revoir le support européen à ce niveau-là ! Plus qu'un joueur, c'est toute l'équipe qui a semblé au point cette semaine. On a rarement eu l'occasion de voir un Braum aussi parfaitement utilisé. Une performance d'autant plus remarquable qu'elle survient à un moment décisif de la saison de TSM. Merci Mithy.

 

Voilà pour cette semaine ! La rédac' espère que cette session de rattrapage vous aura été profitable. On se retrouve mardi prochain pour un nouveau récap' !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.