d

20 mars 2018 - Biggy, Hatnuz & Maginn League of Legends

Le récap', semaine 9 : Le jour le plus long, dernier acte

Le récap', semaine 9 : Le jour le plus long, dernier acte

Soirées trop arrosées ? Des rapports à terminer ? En bref, vous n’avez pas pu suivre la neuvième semaine de compétition ? Rassurez-vous, O’Gaming est là pour vous. Les matches à revoir, les chiffres à retenir et le joueur clé de la semaine : avec ça, vous serez à jour !

Les matches de la semaine

H2K – Roccat

Avant le début de la saison, cette affiche n'aurait pas fait rêver, mais en cette dernière semaine... non, c'est toujours le cas en fait. Pourtant, malgré des bilans respectifs de 7-10 et 8-9, H2K et Roccat nous livrent ici une très bonne partie de League of Legends, et font mentir les pronostics en se qualifiant pour les playoffs (contrairement à des équipes plus attendues comme Misfits ou Schalke04). Si Shook démarre les hostilités en midlane, il va très vite déchanter puisque Blanc survivra jusqu'à l'arrivée de ses coéquipiers. Memento continuera son début de partie sur cette lancée, avec deux ultimes conduisant à un kill, grâce à l’assistance de son toplaner et son ulti Sion. On retrouvera justement Profit sur un engage mid qui amène un kill et la T2.

À 25 minutes de jeu, Roccat est en très bonne position avec 6k golds d'avance. Et là, c'est le drame. Memento trouve encore un bon remorquage sur Shook mais Blanc coupe la route de son coéquipier, qui ne peut ramener sa proie entre les griffes de ses alliés, Shook va survivre et donner du temps à Sheriff, qui va trouver un reset, puis deux avec l'aide de promisq. L'erreur de Blanc offre un baron - et surtout de l'espoir - aux H2K qui reviennent devant à l'économie et se savent supérieurs en fin de partie, grâce à Sheriff et sa Jinx. Ce dernier ne va d'ailleurs pas attendre et faire parler la poudre avant les 40 minutes de jeu, dans un teamfight parfaitement maîtrisé, qui offre un nouveau nashor à son équipe. Il sera tout de même attrapé par Memento lors du combat suivant mais pour mieux se rattraper sur les trois suivants, dans lesquels il reste intouchable, tout en faisant parler les dégâts de son champion. Sheriff ne fera d'ailleurs qu'une bouchée de ses adversaires lors du push final. Il envoie son équipe aux playoffs.

 


100 Thieves – Echo Fox

Nous avons presque eu le droit à un best of 2 entre les deux formations ce dimanche, puisqu'elles se sont affrontées deux fois dans la même soirée, avec pour seul intermède la partie entre Team Liquid et OpTic Gaming. La raison ? Une première victoire des voleurs dans la dernière partie de leur saison, leur valant de rejoindre les Echo Fox au score de 12-6. La première partie, très serrée, se joue principalement sur les teamfights, exercice dans lequel les Thieves sont impériaux, à l'image de Meteos et aphromoo, dont les contrôles sont de véritables plaies pour leurs adversaires. C'est au bout de 52 minutes d'une partie relevée que les voleurs viennent au bout du nexus de leurs adversaires, égalisent et forcent le tie-break. Cette revanche commence à l'image de la précédente, puisque les deux équipes ont déjà deux kills chacune au bout de trois minutes.

Les 100 Thieves prennent le premier avantage significatif dans la partie au quart d'heure de jeu dans un affrontement pourtant très mal engagé, mais dont la contre-attaque est menée d'une main de maître par Ryu. Ils concrétisent ensuite sur les deux teamfights suivants, grâce aux engagements redoutables de Ssumday et à une coordination parfaite. Dès lors, c'est un rouleau compresseur aux rouages très bien huilés auquel ont affaire les Echo Fox, qui s'inclinent en 27 petites minutes, concédant ainsi une première place qu'ils auront pourtant tenue pendant la quasi-totalité de la saison. Du jeu nord-américain aussi propre, c'est rare et cela fait d'autant plus plaisir à voir qu'il s'agit des deux meilleures équipes actuelles de la ligue.

 


KingZone DragonX – ROX Tigers

On garde le meilleur pour la fin, avec cette confrontation quasiment au sommet de la LCK (donc du monde) entre les KingZone DragonX, d'ores et déjà vainqueurs de la saison régulière et les ROX Tigers, montant en puissance depuis le début de la saison. La rencontre est explosive d'entrée de jeu, avec 10 kills cumulés à 6 minutes de jeu, statistique rarissime pour une partie de LCK. Autre fait rarissime : Khan perd son duel toplane, il se fait solokill, gank et outfarm. Capitalisant sur une erreur de Bdd, les Tigers passent la vitesse supérieure en récupérant 3 joueurs, mais il est encore trop tôt pour le nashor ! En revanche, le baron est bel est bien présent sur la faille lorsque les Tigers éliminent 4 joueurs 10 minutes plus tard. Pourtant, des erreurs successives de Lava, puis de Sangyoon empêchent les ROX de capitaliser sur leur avantage, et ils n'ont toujours pas assez creusé l'écart lorsque, à 35 minutes de jeu, ils tentent de forcer le baron en cinq contre quatre. Cela laisse l'opportunité à Bdd et PraY de réaliser un superbe teamfight dans lequel ils réalisent un ace. Les KingZone repassent devant et ne lâcheront que difficilement leur avantage, à l'image d'un PraY impeccable en teamfight. Le sort de la partie est toujours indécis au bout d'une heure. C'est alors que PraY et GorillA vont entamer le nashor seuls, profitant du fait que leurs adversaires viennent de terminer le dragon ancestral. Ils parviennent à sécuriser le buff de justesse, au prix d'une mort de GorillA, mais les Tigers ne veulent pas en rester là, et ils tentent de poursuivre le reste des KingZone avec le portail dimensionnel de Lava. Ce sera un échec total, puisque Lava entraîne son support dans la mort, tous deux surpris par les dégâts des deux carrys adverses. En avantage numérique, les leaders de la LCK vont aller terminer la partie, non sans difficulté.

Nous ne sommes qu'à la première game et c'est déjà un très beau BO, et la deuxième n'est pas en reste. Encore une partie plutôt sanglante (12 kills à 20 minutes). les Tigers font le break en se débarrassant de Peanut esseulé, puis en tuant ses coéquipiers venus défendre le baron. Cette fois-ci, ils ne laisseront pas passer leur chance et, malgré les exploits individuels de PraY, ils s'emparent de l'inhibiteur botlane. En réaction, les KingZone prennent un très bon fight, enchaînant les ultimes de Sion, puis de Gnar. Ils s'offrent le baron et un moment de répit, puis sonnent de nouveau la charge suite à un raté de SeongHwan. Leurs espoirs de comeback ne tiendront pas, puisque Peanut se fait de nouveau attraper dans la rivière, ce qui va permettre aux ROX de trouver ensuite GorillA, et de remporter un 5 contre 4 pour, enfin, battre les ogres de la LCK.

Les ogres ont dû être enragés par cette défaite, puisqu'ils reviennent plus déterminés que jamais dans la partie finale, surtout en ce qui concerne un certain Bdd. Certainement le joueur maîtrisant le mieux Sion à la midlane, Bdd va littéralement tout faire sur cette partie : les engagements, le zoning, les cc, les catchs, les dégâts, et même sûrement le café une fois de retour à la gaming house. Ses statistiques parlent d'elles mêmes : 6/0/10 pour une participation aux kills de 16/17, l'ancienne doublure de Faker montre qu'il n'a absolument rien à lui envier en ce moment, bien au contraire. Les Tigers sont impuissants face à une telle performance, et s'inclinent dans un BO où ils se seront tout de même très bien battus. Décidément, le niveau coréen est encore incroyable cette année, il nous tarde d'être aux playoffs.

 


Les chiffres de la semaine

5

Cinq, c’est le nombre de tiebreak qui ont été nécessaires pour départager les équipes de LCS NA. Alors qu’en LCS EU, le destin a été favorable à nos casters, avec une seule rencontre supplémentaire, nos spécialistes d'outre-Atlantique ont perdu quelques heures de sommeil. À l’issue de ces 5 matchs, c’est 100 Thieves qui sort grand gagnant de ce spring split en battant EchoFox. Les deux équipes ont validé leurs tickets pour les demi-finales. L’équipe perdante de cette dernière semaine est C9 qui, après avoir joué les deux premières places pendant 8 semaines, dégringole en... cinquième position !

13,54

C’est le KDA monstrueux de Rekkles à la fin de ce spring split. Aucun joueur ne fait mieux dans les grosses ligues. Profitant de la stratégie « AD centrique » mise en place depuis maintenant une saison et demi par Fnatic, le prodige suédois semble être à son apogée. Ce week-end encore, Rekkles a été costaud. Face à Schalke 04, qui a fait l’erreur de lui laisser jouer sa Tristana, il s’est empressé de les punir avec un 6/0/3. On pourra mettre au crédit de Giants de l'avoir tué deux fois, portant le total du nordique sur le spring split à 13, même si cela ne l’a pas empêché de finir la partie sur le score de 8/2/9.

3

3, c’est le nombre d’équipes coréennes qualifiées pour les playoffs avant même la dernière semaine. Kingzone DragonX, Afreeca Freecs et KT Rolster joueront donc sans pression avant la dernière ligne droite. En bas de tableau, cinq équipes peuvent encore espérer accrocher une des deux dernières places qualificatives. Et même si KSV Esports et Rox Tigers partent avec un avantage certain (respectivement deux et une victoires d’avance sur SKT, le premier non qualifiable), les triples champions du monde bénéficieront d’un calendrier relativement clément. À eux de nous prouver que les légendes ne meutrent jamais. Jin Air et MVP n’ont pas leur destin en main, puisqu’une seule victoire de Rox signifiera leur élimination.
 


Le joueur de la semaine : Sheriff

Que les choses soient claires : Si l’on ne parle pas d’ « H2K’tada », c’est uniquement parce que cela sonne bizarre, car la remontée effectuée par l’équipe est tout simplement phénoménale. Après un split rocambolesque (1-7 après la 4ème semaine) et un remaniement de l’effectif, H2K décroche in extremis son ticket pour les playoffs, dans un sprint final homérique.
 


Y a un nouveau Sheriff en ville, pied-tendre !


Jeune ADC, Sheriff est le grand architecte de cette remontée - particulièrement sur ces derniers matchs -  avec deux victoires contre autant d’adversaires directs. Il a démontré sa supériorité sur ses vis-à-vis et son placement en teamfight fut irréprochable. Symbole de sa la confiance du joueur, les spectateurs même eu droit à une Jinx, champion aussi exigeant que dévastateur en combat. Avec un score cumulé de 9/1/9 cette semaine, Sheriff termine en force la saison régulière et meurt de moins en moins, au fur et à mesure que les automatismes semblent se rôder avec ses coéquipiers (il est le deuxième ADC au classement du plus faible nombre de morts durant la saison régulière, loin derrière l’indétrônable Rekkles toutefois). Avec un tel finish, Sheriff s’est peut-être bien positionné pour être récompensé du « Rookie du Split ».

Toute la question est désormais de savoir si le jeune prodige pourra continuer sa montée en puissance durant les BO5 des playoffs. Les joueurs H2K affronteront un gros morceau dès les quarts de finale (Splyce ou Vitality), avec l’envie d’enfin montrer à l’Europe leur vrai style de jeu.


Voilà pour cette semaine ! La rédac' espère que cette session de rattrapage vous aura été profitable. On se retrouve au prochain split. D'ici là, continuez de nous suivre pour tout comprendre des playoffs et des tournois internationaux.  

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.