d

18 juin 2019 - Sunday Silence League of Legends

Le retour de « la meilleure ligue du monde »

Le retour de « la meilleure ligue du monde »

Deux mois après la fin du Spring Split, le League of Legends European Championship revient pour un second segment qui s'annonce très prometteur. Après la victoire des G2 Esports aux MSI, tous les regards se tournent vers l'Europe qui pourrait venir revendiquer un titre de meilleure ligue et ainsi prouver au monde entier que la Corée et la Chine ne sont pas les seules régions capables de remporter les Worlds. Retour sur les deux premières semaines du Summer Split !

 

 

Une dyarchie absolue

Grands vainqueurs du LEC Spring Split ainsi que des MSI de cette année, les G2 Esports viennent, dès le début de ce second segment, flirter avec le haut du classement, puisqu’ils terminent ces deux semaines de compétition sur le score parfait de 4-0. Rien d’étonnant à cela, puisqu’ils ont annoncé vouloir dérouler le Summer Split le plus propre possible, et celui-ci commence très bien pour eux. Après n’avoir fait qu’une bouchée des Splyce lors du match d’ouverture de la première semaine, ils ont continué sur leur lancée en écrasant tour à tour leurs adversaires. Même Origen, qui s’offrait pourtant la seconde place du Spring Split il y a tout juste deux mois, n’a rien pu faire contre la puissance pour le moment incontestée de G2. Malgré des débuts de parties très discutables pour nos champions du MSI, il n’aura pas été très difficile pour eux d’aller chercher la victoire dans chacune des parties disputées en ce début de split. Redoublant d’ingéniosité dans leurs drafts et dans leur façon de jouer, les G2 Esports ont prouvé une nouvelle fois qu’ils pouvaient toujours surprendre leurs adversaires ainsi que leur public, et qu’ils étaient bel et bien les maîtres de la faille de l’invocateur. On aura ainsi pu voir un Caps magistral sur son Sylas, évoluant aux côtés d’un Perkz monstrueux sur une Xayah (et même un Pyke !) pour le plus grand bonheur de leurs fans. Les grands favoris de cette compétition ont donc directement annoncé la couleur lors de ces deux premières semaines, et sont bien décidés à dominer la LEC lors des prochaines semaines à venir. En clair, il sera très difficile pour les autres équipes de venir détrôner les rois de l’Europe, qui comptent bien être des challengers de taille lors des Worlds.

La seconde équipe à finir sur un score parfait n’est autre que Fnatic ! Après un début de Spring Split catastrophique, une remontada fulgurante qui leur offre l’accès aux playoffs, et une troisième place lors du premier segment de l’année, nos vice-champions du monde reviennent plus motivés que jamais et prêts à en découdre. Si tous les regards étaient tournés vers la jungle sur ce début de Summer Split, Broxah a su prouver qu’il méritait son rôle de titulaire. Très actif sur la map, il a su se rendre disponible aux bons moments pour ses coéquipiers, enchaînant les ganks et réalisant de très bons engagements, permettant à son équipe de prendre l’avantage sur les quatre matchs disputés. Ainsi, les Fnatic ont pu prendre leur revanche sur SK Gaming, qu’ils n’étaient pas parvenus à battre lors du segment de printemps. Malgré quelques parties qui n’étaient pas aussi dynamiques que prévu, les joueurs ont prouvé qu’ils avaient su rebondir après cette demi-finale de Spring Split désastreuse contre Origen et ils sont désormais déterminés à montrer qu’ils n’ont pas obtenu leur titre de vice-champions du monde par hasard.

Une chose est cependant sûre, l’une de ces deux équipes devra s’incliner devant la suprématie de l’autre, puisque G2 Esports affrontera Fnatic la semaine prochaine ! Du côté de la rédac’, on a déjà une petite idée de l’issue du match… Et vous ?

 

GrabbZ (head coach G2) très fier de ses joueurs !
(Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

Combat en terre du milieu

Allons maintenant voir un peu ce qui se passe en milieu de tableau, où six équipes sont à égalité, ce qui n’a rien d’étonnant pour un début de split. Il est pourtant difficile pour le moment de déterminer quelles équipes réussiront à prendre l’ascendant sur les autres et à se hisser en haut du classement pour aller chercher une place en playoffs.

Tout au long de ces quatre jours de compétitions, nous avons cependant eu droit à du beau spectacle et des matchs très explosifs ! La surprise est notamment venue du jungler Misfits, Kirei, qui évolue en temps normal en LFL, dans le roster académique de l’équipe, mais qui a été amené à remplacer Maxlore pour la deuxième semaine de compétition. Le joueur s’est montré monstrueux sur sa Kindred lors du match contre Excel, offrant ainsi la victoire à son équipe et réalisant une très belle entrée en LEC. Et si nos lapins préférés n’avaient pas brillé lors du Spring Split, on espère cette fois-ci les voir accéder aux playoffs !

Du côté des Origen, ils ont tenté de prendre leur revanche sur G2, après le 3-0 sec qu’ils avaient essuyé durant la finale du Spring Split. Malheureusement, ils ne sont pas parvenus à faire plier le genou aux champions du MSI, mais ils s’en tirent néanmoins de façon correcte lors de leurs trois autres matchs, malgré leur défaite contre Fnatic.

Les Rogue, eux, se sont présentés avec un roster tout neuf, qui n’a fait que moyennement ses preuves durant ces deux premières semaines. Malgré quelques bons combats, on a pu les voir jouer de manière très passive et il est certain qu’ils sont encore loin d’égaler les équipes qui trônent en haut du classement. Même si on espère les voir s’améliorer, il reste cependant plus probable de les retrouver régulièrement en bas du tableau.

Schalke 04 revient également avec beaucoup de détermination et nous offre un Upset monstrueux sur sa Vayne ainsi qu’un Ignar de génie avec son champion de cœur : Thresh. Comme Misfits, l’équipe n’était pas parvenue à sécuriser sa place pour les playoffs au printemps, suite à une terrible série de défaites, mais elle pourrait sans mal remédier à ça lors de ce segment d’été et se positionner comme un adversaire redoutable pour les autres équipes.

Les Splyce ont ouvert ce Summer Split par une défaite contre G2, qui avait été largement pronostiquée, mais se sont tout de même bien rattrapés sur les parties suivantes, nous offrant du beau jeu avec les moves monstrueux de Vizicsacsi sur sa Poppy ! Un début de split qui reste donc correct et une équipe qui pourrait créer la surprise si elle s’en donne les moyens, puisqu’elle était parvenue à battre G2 Esports une fois lors du Spring Split.

Enfin, SK Gaming, sans avoir particulièrement brillé ces deux premières semaines, aura su tirer profit de certaines situations pour remporter deux matchs sur quatre, s’imposant ainsi face à Rogue et Schalke 04, mais s’inclinant sans surprise devant les deux leaders actuels de la compétition : G2 et Fnatic.

 

Kirei (jungler Misfits) en interview après sa victoire contre Excel
(Crédits : Michal Konkol/Riot Games)

 

C'est un 0-4 sec !

Deux équipes se partagent finalement le bas du classement et terminent ces deux semaines en 0-4. La première c’est bien entendu Excel, qui n’avait déjà pas su tirer son épingle du jeu lors du Spring Split et avait fini à la neuvième place, avec un total de treize défaites pour seulement cinq victoires. Même si la compétition vient tout juste de reprendre, il semblerait que le destin d'Excel ne soit pas différent pour ce segment d’été. Les joueurs se sont fait dominer de A à Z lors de la totalité des matchs, ne parvenant pas à prendre l’avantage malgré quelques bons team fights. Du côté de la botlane, Hjarnan a commis beaucoup trop d’erreurs, se faisant attraper bien trop souvent, permettant ainsi aux adversaires de finir la partie sans aucune difficulté. En clair, Excel ne sera sûrement pas une grande menace pour les autres équipes et aura beaucoup de mal à se hisser plus haut dans le classement pour espérer obtenir une place aux playoffs.

La dernière équipe de ce classement, qui est sûrement la plus grosse surprise de ce début de split, c’est bien évidemment Vitality, qui commence donc en 0-4 et prend la place qu’occupait Fnatic lors du segment de printemps. L’équipe s’était pourtant illustrée il y a quelques mois en prenant la cinquième place du Spring Split et en accédant aux playoffs, malgré leur défaite contre Fnatic en quart de finale. On aurait pu penser qu’ils seraient revenus plus déterminés que jamais à prendre leur revanche, et pourtant, ils se sont fait mener par le bout du nez par les autres équipes. Les joueurs nous ont présenté un très bon early contre Origen, mais n’ont pas su le concrétiser, laissant ainsi le champ libre aux adversaires pour finir la partie. En résumé, ils n’ont pas vraiment joué les games, ils les ont subies et n’ont eu que trop peu de moments pour respirer et tenter de renverser la tendance, offrant une performance décevante à leurs fans. La légende raconte même que des portables auraient appris à voler suite à ces défaites… En tous les cas, on espère sincèrement les voir remonter la pente lors des prochaines semaines, même si cela va être très dur pour les joueurs de retrouver le moral.

 

Pour conclure, excepté la très mauvaise performance de Vitality, il n’y a pas réellement eu de surprises lors de ces deux premières semaines de Summer Split. Les équipes sont bien là où on les attendait, avec une équipe G2 Esports dominante et plus déterminée que jamais à réaliser un perfect en cette année 2019. Et même si le niveau de jeu attendu n’est pas présent chez toutes les équipes, il est certain que les prochaines semaines seront explosives. Alors rendez-vous sur O’Gaming le vendredi et le samedi soir pour suivre la compétition en compagnie de vos casters préférés !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.