d

09 juin 2014 - Zaboutine League of Legends

Le roi SKT est mort, vive Samsung

Le roi SKT est mort, vive Samsung

C’était pressenti depuis quelques temps déjà, l’équipe phare qui a illuminé la scène compétitive de LoL depuis un an connaissait des difficultés à maintenir son niveau hallucinant. Aujourd’hui, le doute s’efface, ne laissant à ceux qui supportaient l’écurie aux maillots rouges sang que la douce mélancolie d’une époque dont certains parleront pendant longtemps.

Le sort en est jeté

Alea jacta est. Cela s’est passé dimanche 8 juin 2014, alors que le monde entier avait les yeux sur la finale du Club Masters. Après une défaite en quart de finale de l’OGN, l’équipe SKT T1 K devait avec sa petite sœur S rassurer son public en affrontant les Samsung possédant une équipe qui venait de remporter la saison et une autre qui avait justement éliminé les stars de la saison 3. Au moment où le rideau se lève sur les joueurs, tout le monde repense à la chevauchée incroyable que viennent de réaliser les coéquipiers de Faker, à savoir un grand Chelem World OGN  All Stars, en se payant même le luxe de faire un perfect sur une saison entière. Quand on suit régulièrement le niveau coréen, on ne peut que s’incliner devant une telle performance, mais le parfum dans l’air est celui du changement et c’est l’écurie Samsung qui porte cette fois ci le maillot de favori. Dans ces moments-là il y a ceux qui, voyant le lion blessé espèrent un sursaut d’orgueil tandis que les autres attendent patiemment la chute de l’empereur, fanion de son successeur potentiel à la main. Et nous savons désormais que ce sont ces derniers qui ont vécu la soirée qu’ils espéraient.


Le patron, c'est Samsung

La seconde garde plie avec les honneurs

Bien évidemment, la soirée a commencé en douceur, dans un match des équipes secondes : Ozone contre SKT T1 S. Dans ce duel tout était possible : si les « S » parvenaient à égaler le niveau de jeu de début de saison OGN, les tombeurs des « K » se verraient affronter une équipe « du tout-est-possible ». Ce sera finalement une game où sans démériter, la seconde garde se fera corriger sans vraiment donner l’impression de pouvoir exister un instant. Avec de superbes mécaniques de jeu, Ozone montre à quel point jouer contre Blue tout le temps fait progresser. Mais après cette victoire on ne peut plus logique arrive la partie du sommet, celle qui fera taire les détracteurs ou rassurera les fanboys.

Le Roi met un genou à terre…

Dans le seconde match opposant SKT T1 K (l’équipe de Faker) on assiste à un niveau de jeu énorme, doublé d’une hype colossale : le public coréen n’en peut plus, les actions de folie se succèdent tellement rapidement qu’on croirait regarder un best of d’un an des LCS, les casters irritent leur gorge à faire retentir leur voix au-dessus d’un spectacle alliant le feu, le sang et les moves d’anthologie. C’est finalement après une game assez peu disputée en dépit d’un spectacle fort réjouissant que les K vont tomber, appuyant la domination de Samsung dans cette partie : 2 à rien en faveur des favoris.

Avant de se faire corriger

Avant le début de la troisième partie, on sait déjà pertinemment que les « S » n’auront pas les armes pour aller chercher les Blue, que le score ira maximum à 3-1 et que la passation de pouvoir est déjà entérinée. Ce qu’il reste alors à voir, c’est à quel point Samsung est fort : est-ce que l’équipe 2 de l’écurie peut aller chercher la composition de légende des « K » ? Sans rentrer dans le détail des parties, il faut simplement savoir que cette game est une des plus belles parties de la saison 4 et qu’en rater la VOD représenterait un crime majeur envers votre statut de viewer. Ceci étant dit, vous verrez des « K » monstrueux tomber sur plus forts qu’eux, mettant le score au niveau de la raclée, c’est-à-dire un joli 3-0 pour les Samsung.

Le tableau final de la compétition est finalement le suivant:

Des questions qui viennent…

  • Est-ce que SKT peut encore progresser alors que ses joueurs jouent 18h/jour ?
  • Samsung n’aurait-elle pas l’équipe #1 mondiale et l’équipe #2 mondiale en même temps?
  • A quand un match en Europe avec 1/10e du niveau coréen ?
  • Des world finals en corée, ce ne serait pas le summum de la hype ?
  • Suis-je le seul à trouver la meta s4 moins stylée que la s3 qui était déjà moins bien que la s2 ?

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

6 commentaires

Jankenpon
Jankenpon - 09/06/2014 16h51

Salut Zab ! 

Merci à toi pour ce super article, qui résume bien la situation. 

En revanche, je trouve tes avis très tranchés.
Il ne faut pas oublier que SKT1K a perdu la tête haute, il est vrai que de nombreuse questions se posent à leurs sujet.

Ils sont dans une passe difficile, mais Piglet, PoohManDo, Impact, Faker et Bengi ont quand même un niveau de jeu incroyable et tant mieux ! 

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer, laissons-leurs le temps de se ressaisir, ils sont quand même arrivé en finale des clubs Masters, ce qui n'est pas rien non plus en soi. C'est une très bonne performance, la structure SKT s'est incliné lourdement, mais on ne peut sortir que plus fort de ses défaites.

Lets see :)

GeoffreyVanacker
GeoffreyVanacker - 09/06/2014 17h13

Salut zab j'ai vu les matchs et je suis d'accord avec ton analyse.

Mais là où je suis on ne peut plus d'accord avec toi c'est sur la meta s4 qui est pas terrible. Le 4 man push est d'un ennui mortel si il n'y a pas d'invade. De plus le nombre de picks joués est extrêmement faible. Ayant regardé à nouveau les championnats du monde s2 récemment je trouve que le jeux était beaucoup plus équilibré que maintenant.

Umaril
Umaril - 09/06/2014 17h21

- SPOILER - La partie sous spoiler pourrait gâcher la troisième game à ceux qui ne l'auraient pas vu, et que je conseil énormément, une des plus belles game que j'ai vu cette saison.

[spoiler]Je pense qu'effectivement Samsung a les deux meilleures équipes mondiales actuellement, mais que SKT T1 K se dispute la troisième place avec les White Shield. Quand on voit ce qu'ils ont réussi à faire dans la défaite, et une game 3 monstrueuse qui (SPOILER !)  aurait pu être gagnée sans l'énorme erreur de Piglet au dernier fight qui recule au lieu de profiter de sa capacité à revive pour finir tout les low HP OU en utilisant l'ulti de Zilean sur le Ryze.

Ce BO a montré que Bengi n'est pas au top niveau récemment et que les junglers des Samsung étaient bien meilleurs sur ce BO, mais que Faker mérite sa réputation. Son travail sur la troisième game est vraiment ce qui permet à SKT de tenir, de faire monter leur Ryze, et de s'ouvrir la possibilité de gagner la game, possibilité qu'ils ont gâchés sur ce dernier fight.[/spoiler]

 
Je ne m'inquiète pas trop pour eux, quand bien même ils ne pourraient pas dominer la scène comme ils l'ont fait pendant presque un an, je pense qu'ils sont tout à fait capable de prendre des games aux Samsung et autres structures. 
 

Quant à savoir s'ils pourront s'améliorer, mon avis est mitigé car il implique une remise en question partielle de leur style de jeu. Je pense que s'il y a une chose sur laquelle ils doivent se concentrer, c'est sur leur capacité à savoir temporiser quand ils sont derrières et à prendre les bonnes occasions, mais je pense qu'ils sont au courant de ça et que leurs coach l'ont bien remarqués sur ce BO.

On sait tous que s'ils gagnent l'early ils peuvent mettre parmi les plus gros stomp que l'on ai vu en Corée, mais quand ils sont derrières ils ont tendance à se retrouver dans des mauvaises situations de part leur volonté d'agresser leurs adversaires (Prise de fight précipitée, tentative de catch sans avoir suffisamment de vision pour contrer une défense...etc).

Sans aller jusqu'à tempo quand on a 10k d'avances et faire des games de 60 mins comme en Europe, leur domination de la scène et l'agression que cela leur permettait semble avoir un impact sur leur coller à la peau.

Ce n'est qu'un avis de joueur bien moins bon qu'eux et qui est peut être faux, mais c'est ce dont j'ai eu l'impression en regardant leurs derniers match en Corée (On ne comptera pas les All-Stars qui montrent bien que la Corée est loin, très loin devant les autres régions).

Pour changer de sujet, j'apprécie la meta S4 pour son aspect très stratégique dans les rotations et prises d'objectifs, même si le 4-man push n'est pas des plus grosses prises de décision stratégique que l'on connaisse et ruine les phases de lane early. 

La meta S2 était vraiment un belle à voir (Je jouais relativement peu à ce moment et débutais donc à jouer je ne saurais trop dire), et la meta assassin de la S3 permettait de voir des très belles actions individuelles, mais cette meta très axée objectif est intéressante à analyser, bien que moins à regarder, particulièrement en Europe.

Certains champions peuvent bloquer des games et c'est ce que j'aurais à y reprocher. Ziggs via son depush et Nidalee via son sustain et son effet binaire "Je ne touche pas = Inutile / Je touche = free objectif/défense" rendent les parties trop longue, et là encore c'est surtout valable en Europe, car la présence d'un perso à poke ne fait pas stagner la game 30 min en Corée.

Je ne suis pas spécialement fan des compositions AD-centric non plus à regarder, mais c'est plus une question de goût qu'autre chose.

Horakhty
Horakhty - 09/06/2014 17h46

Tout le monde parle comme si les SKT T1K ne savaient plus jouer mais je suis plutot d'avis que se sont les autres équipes qui ont montées en niveau.
Par rapport à Samsung qui possède les 2 meilleurs équipes du Monde à mon avis c'est beaucoup plus que ça car quand on voit que les KT Bullets ont survolés les IEM et que les SKT 1K ont Perfect les ALLSTARS sans compter que derrière il y a encore les Najins, les équipes KT Rollster et les CJ Entus j'ai envie de dire que les 10 meilleures équipes du Monde sont entre la Corée(principalement) et la Chine (dans une moindre mesure).

Chikoun
Chikoun - 11/06/2014 09h49

Sympa comme article, même si comme les autres je trouve que tu es bien sévère ! Mais en effet, le niveau des Samsung fait peur. 

Riley, le nombre de picks n'est pas faible du tout. Sur les 116 champions de LoL, il me semble qu'il y a près de 80 champions différents qui ont été sortis au moins une fois. Faudrait que je retrouve l'infographie en question, cela dit, pardon d'avancer ca sans te l'amener. Un ratio de près de 70% de champions joués... C'est pas franchement si peu que ça ! Après... Certes, il y en a des récurrents. Mais de la même manière qu'en S1 swain alistar et ashe étaient perma pick. On est là pour gagner, pas pour se toucher la nouille en jouant poppy AP jungle. (désolé à tous les joueurs de poppy AP jungle)


Pour répondre (vite fait) à Umaril : Je ne pense clairement pas que la S2 soit la meilleure meta que nous ayons pu voir. (Bon, déjà il faut rappeler qu'il y a eu plusieurs méta par saison, tout comme la saison 4 n'a pas été exclusivement la méta des rotations et du 4ManPush, mais aussi celle des gros thons Ren/Shy/Tru/Mun) Les world saison 2, c'est quand même des games de une heure où on en avait tellement marre que le public faisait la hola pour chaque ward cassée. C'est les games interminables à base de champions à depush, avec la suprématie d'anivia par exemple. Après, c'est aussi l'apparition du counter-jungling de DiamondProx lors des IEM Hanover de 2012 contre Dignitas (game à voir un jour même si on ne trouve sur le net que des qualités dégueulasses). Et plus tôt encore dans la saison, c'est la disparition totale des compo double AP malgré la victoire des Fnatic aux WCS1 avec une compo double AP peu de temps avant. Disons qu'il y avait des belles choses, et des moins belles. Comme en S3, comme en S4 !

Pour la saison 4, d'ailleurs, on se concentre beaucoup sur les rotations, mais c'est en oubliant qu'elles sont rendues obligatoires par l'impossibilité pour les joueurs d'outplay réellement leur adversaire. Cela se voit avec des midlane totalement libres de leurs mouvements, et qui pourtant sont dans l'impossibilité de se tuer même sur des champions assassins/agressifs. En saison 2, alors qu'on constatait des écarts de niveau effroyables (les playmaker traditionnels comme xPeke ou Froggen brillaient par exemple), les kills ne manquaient pas. Aujourd'hui, le niveau s'est lissé sur le plan individuel, tous les joueurs sont excellents sur le plan mécanique de laning. Et c'est pour cette seule raison qu'on peut entrer dans un jeu stratégique. 

Et pour faire recadrer tout ça avec le sujet de l'article, je crois que la domination des SKT1 était la même que celle des M5. Nous sommes en présence de ce qu'on appelle en économie des innovateurs. Placés en situation de monopole par l'innovation, ces équipes ont longtemps brillé. Jusqu'à ce que les autres équipes les rattrapent. Il n'y a plus aucune équipe et aucun jungler pour qui le counter-jungling soit inconnu et non maitrisé. Eh bien les équipes font de même avec l'innovation des SKT1 qui est de capitaliser le faible avantage en le transformant en énorme avantage d'objectifs par les rotations et les contestations d'objectifs. La suite, c'est qu'une équipe va encore innover, va trouver et appliquer mieux que les autres les bonnes réactions face aux rotations, et va dominer la scène un temps. Jusqu'à se faire rattraper. Les SKT1 ne sont pas au fond, ils sont juste rattrapés par des équipes qui les égalent sur le plan individuel et collectif. Quitte à les dépasser. 

Umaril
Umaril - 11/06/2014 17h15

Chikoun : Pour ma part j'ai commencé à regarder de la compétition pendant les débuts des M5 et c'est donc surtout de ça que je me souviens, cette meta très aggressive orchestrée par le counter-jungle de Diamond.

Il est vrai que les meta ont beaucoup changés durant les saisons, et honnêtement la meta early S3 League of Black Cleaver est loin d'être une que j'ai apprécié, de même pour l'early S4 avec des gros tanks increvables, mais ce qui biaise probablement mon avis est qu'à cette époque je n'étais même pas niveau 30 et donc plus facilement impressionnable en jeu, sans parler de l'inévitable nostalgie.

J'espère juste qu'aux Worlds les Asiatiques feront autant le show qu'aux All-Stars où les games étaient intéressantes. 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.