d

21 avr. 2016 - Mandark Divers

Lego Star Wars : The Force Awakens

Lego Star Wars : The Force Awakens

Les jeux Lego, on aime ou on aime pas mais il faudrait être d'une sacrée mauvaise foi pour déclarer que Traveller’s Tale bâcle le boulot à chaque nouvelle adaptation de licence (puisque dans l'univers du JV, c'est surtout pour ça qu'on les connait). Et ça n'aura été une surprise pour personne d'apprendre que la prochaine déclinaison à sortir concernera le dernier Star Wars en date, le rouleau-compresseur The Force Awakens, sur lequel nous avons pu jeter un œil (pas de panique on l'a récupéré, il peut encore servir) il y a quelques jours.

Alors nos premières impressions ? Ben faut être franc, elles sont bonnes les impressions. Déjà paske la vache comme c'est bô la force en Lego ! Les deux niveaux qui nous étaient présentés suivaient les événements du début du film, sur la planète Jakku en compagnie de Rey d'abord, puis avec cette dernière et Finn lors de leur échappée, et autant dire que l'on retrouve pour ce qui est des décors la même emphase visuelle que dans le flim signé Jean-Jacques, et que ça en jette grave (comme quoi du Lego sur...euh...next-gen...current-gen..? Bon, sur les dernières bécanes en date, ça pète encore plus que sur les autres gen, voilà !).

L'intrigue narrée dans le jeu colle évidemment au plus près à celle du blockbuster/pompe à dollars/Tipex de la précédente trilogie (pouah !) mais on nous annonce également un bon paquet de levels originaux, ce qui est toujours bien vu et comme ça difficile de taxer les développeurs du jeu de flemmards opportunistes qui font rien qu'à copier le déroulement du scénario.

On retrouve bien sûr ici les fondamentaux d'un jeu Lego, à savoir progresser le long d'un chemin constitué d'énigmes et de fights – y compris à bord de vaisseaux, sinon ce serait tout de même dommage -, et force est d'admettre que là aussi les équipe de Tt games semblent avoir mis un point d'honneur à éviter la facilité. Comprenez par là, amies lectrices amis lecteurs, que la progression au sein d'un niveau reste accessible au plus grand nombre mais qu'il faut tout de même réfléchir un tantinet, et que le tout est assez finement agencé.

Ta-ta-da-daaa ta-da-da-daaa-da...

Bien entendu et comme c'est devenu la coutume, le jeu aura un p'tit goût de reviens-y puisqu'il faudra débloquer moult personnages au fur et à mesure de l'histoire, pour un total qui excèdera la centaine, sans compter ses propres créations, et que – toi-même tu sais – les niveaux d'un jeu Lego ne peuvent s'explorer à 100% tant qu'on n'a pas accumulé une bonne partie du casting en brique.

Petite nouveauté qui par contre mérite d'être soulignée : Lego Awakens permettra, certes comme d'hab, de se livrer à de petits jeux de construction pour avancer dans les différents tableaux, mais dorénavant il sera possible de construire plusieurs structures différentes à partir du même amas de ferraille, suivant ses besoins (quels besoins ? Nous verrons cela lors du test final, amie lectrice, ami lecteur).

Pas grand chose de plus à rajouter pour le moment (preview means just that, doesn't it ?), si ce n'est que du côté de l'autre grande « force » des jeux Lego, c'est à dire l'humour potache qui fait mouche, on peut d'ores et déjà affirmer qu'ils se sont encore lancés assez loin, en témoigne une séquence hilarante où Lego Ren cherche la foi auprès de la relique du casque de Lego Vader. Inattendu et grattant pile-poil là où ça fait du bien, et si tout le reste est à l'avenant Lego Star Wars : The Force Awakens est définitivement du bon côté de la force et de la farce.

Verdict le 28 juin.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.