d

27 sept. 2016 - SpitFire League of Legends

Les 20 Joueurs à suivre aux Worlds - Partie 1

Les 20 Joueurs à suivre aux Worlds - Partie 1

Alors que les Worlds approchent à grand pas, la rédaction LoL s’est mise d’accord pour vous choisir les 20 joueurs qui pourraient changer le visage de cette compétition. Nos critères étaient assez simples : être un excellent joueur et avoir une histoire captivante. Ces 20 joueurs ne sont pas forcément les meilleurs mais leur venue aux Worlds pourrait nous donner des récits à raconter sur cette année de compétition. Ils sont toutefois classés par ordre d’importance. Voici donc, les joueurs à suivre aux Worlds de la 20e à la 11e place.

20 - Aphromoo

Zaqueri « Aphromoo » Black est l'un des trois supports à suivre lors des Worlds 2016. Très souvent l'un des meilleurs performeurs Nord-Américain, il doit cependant convaincre sur la scène internationale. Après avoir terminé à la 9e place des Worlds 2015 en Europe, Counter Logic Gaming et Aphromoo auront une nouvelle fois fort à faire avec les favoris de la compétition, les Rox Tigers, mais également les G2 Esports. Possédant l’un des meilleurs Bard de l’Occident, il est capable d’apporter à CLG ce petit brin de folie et de génie qu’il manque parfois afin de faire basculer une partie. L’Américain fait également parti de ce type de supports qui adorent se déplacer sur la carte afin d’apporter un surnombre.

Extrêmement doué mécaniquement, on espère qu’Aphromoo saura (à nouveau) nous surprendre avec Bard, ou bien avec sa Morgana et son Thresh. Cela suffira-t-il à atteindre les quarts de finale ?

19 – Forg1ven

Après trois année de compétition durant lesquelles il a été considéré comme un des meilleurs ADC européens (et un des joueurs les plus controversés de sa génération). Forg1ven participe enfin à son premier championnat du monde. Souvent désigné comme un excellent laner dans sa région, son expérience à l’international est quant à elle assez faible. Avec un pool de champions regroupant énormément d’Hyper Carry (type Caitlyn/Tristana) et un style agressif avec un placement impeccable, Forg1ven pourrait bien effacer toutes ces erreurs passés et redorer son blason.

Ces Worlds sont alors l’occasion de voir le Grec probablement s’imposer face aux meilleures botlanes du monde. Et quel serait le meilleur moyen d’émerveiller les yeux du public si ce n’est de battre Deft sur sa lane ?

18- Mata

Parmi les joueurs qui sont de retour après avoir successivement connus la gloire, puis la traversée du désert, on peut citer plusieurs noms comme Impact et Ambition, mais également Mata. Membre de l'invincible armada Samsung White et champion du monde fin 2014, l'incontestable meilleur support du monde trouve, au même titre que son équipier jungler Dandy, une place dans l'équipe Vici gaming en Chine. Mais les résultats attendus n'arriveront jamais et Mata. Après une saison 2015 globalement mauvaise, l'ancien support de Imp trouve une équipe adaptée à ses ambitions : Royal Never Give Up. C'est à ce moment-là que l'on retrouve le Mata des grands soirs. Survolant globalement la saison, son duo avec Uzi est cependant resté contesté par les Edward Gaming et Deft, qu'il connaissait bien à l'époque où ce dernier jouait chez Samung... Blue. Oui le monde est petit.

Et aujourd'hui celui qui a donné son nom au concept de surgir de nulle part pour sauver in extremis un allié ou placer un sort décisif est de retour avec la ferme intention de reconquérir son titre actuellement contesté de meilleur support  mondial.

17 – Ambition

Il était anormal qu'un joueur de l'envergure d'Ambition n'ait encore jamais participé aux Worlds. Au profit d'une conversion au rôle de jungler, et d'un départ de son équipe historique CJ Entus, cette aberration prendra fin d'ici quelques jours. Parfois brillant, jamais mauvais, Ambition a surtout apporté son expérience et sa solidité à une équipe Samsung en reconstruction depuis deux ans. Son contrôle de la jungle permet notamment à ses alliés de passer une meilleure phase de lane, parfois désignée comme le point faible de l'équipe.

Pour une première participation, Ambition et Samsung auraient pu rêver d'un groupe plus simple. Opposés à TSM, RNG et Splyce, il faudra afficher le même niveau que face à KT pour espérer sortir des phases de poule et, peut-être, rêver plus grand.

16 – Athena

Un midlaner coréen en LPL, rien de bien étonnant. Après avoir remporté la Kespa Cup avec Ever peu après les Worlds 2015, en éliminant notamment SKT, Athena avait été recruté par la deuxième équipe de la structure EDG, Edward Esports. Rachetée par I May après avoir remporté la LSPL, l'équipe a su se frayer un chemin jusqu'aux championnats du monde. Occupant la midlane en alternance avec BaeMe, Athena a surtout été l'un des héros du match qualificatif contre World Elite, où son Malzahar a permis à son équipe de résister malgré un retard énorme aux golds.

Sans opter pour un style de jeu très agressif, il s'est imposé comme un des meilleurs midlaners en Chine, et devrait offrir une certaine diversité dans un groupe comptant Faker, Maple ou encore Jensen.

15 – Impact

Si on avait dit à Impact, au soir de son sacre mondial en 2013, qu'il ne reviendrait pas aux Worlds avant trois ans et que ce serait avec l'équipe américaine Cloud 9, il aurait probablement avalé son Jax de travers. Et pourtant, c'est bien avec Sneaky et Jensen que le toplaner revient sur la scène internationale, bien décidé à se rappeler au bon souvenir de ceux qui l'avaient enterré. En même temps, on ne peut pas en vouloir aux gens qui ont cru Impact dépassé. Car sa traversée du désert fut longue et lente. Arrivé chez team Impulse après le fiasco général de SKT T1 fin 2014, on s'attend à le voir rouler sur la toplane mais le joueur ne semble pas au top de sa forme. Il tient son rang, mais rien de plus. Après avoir raté de peu la qualification pour les Worlds 2015, il tente sa chance chez NRG mais là encore les automatismes et la synergie laissent à désirer.

Il débarque alors chez Cloud 9 en mai et, miracle, la sauce semble enfin prendre. Particulièrement dans les dernières semaines où l'ancien champion du monde nous a gratifié d'un Yasuo top virevoltant. Aurait-on retrouvé au meilleur moment l'Impact qui faisait régner la terreur avec un lampadaire comme seule arme ? Une chose est en tout cas certaine, c'est qu'il ne faut rater sous aucun prétexte ses retrouvailles avec Faker (et Bengi, remplaçant) lors du duel Cloud 9 - SKT T1.

14 – Uzi

En dehors des joueurs SKT, le seul joueur au monde qui peut se vanter d’avoir un palmarès égal est probablement Uzi. Deux championnats du monde, deux médailles d’argent, deux parcours impressionnant. À chaque fois qu'Uzi joue dans un championnat du monde, sa team n’est clairement pas la meilleure équipe chinoise du Summer Split. Et pourtant ils parviennent à passer outre et gagner contre les meilleurs. Ce qui caractérise le plus Uzi, c’est son style « Berserker ». Il suffit de lui donner un hyper carry, un peel non négligeable et vous regardez un des joueurs les plus impressionnants au monde. Et c’est ce style qui permet généralement à son équipe d’outrepasser sa limite ou au contraire de tomber au plus bas.

Après une année d’absence sur la scène compétitive, et un retour au top de sa région cette année. Uzi est prêt à en découdre une fois de plus aux Worlds. Malgré un groupe qui s’annonce compliqué, il ne faut jamais oublier que les runs d'Uzi aux Worlds sont toujours imprévisibles.

13 – Maple

Deuxième star des Flash Wolves avec Karsa, Maple brille depuis plusieurs saisons pour son agressivité sur la lane. Le duo qu'il forme avec son jungler a permis aux Wolves de décrocher de nombreuses victoires, compensant ainsi la faiblesse relative de NL au poste de carry AD. On pourra d'ailleurs regretter les nerfs de Taliyah, champion sur lequel il a excellé en LMS durant le Summer Split. De plus, Maple bénéficie d'une expérience internationale non négligeable, notamment les Worlds de l'an passé ou le Mid Season Invitational, où il a déjà pu se frotter à Faker avec un certain succès.

Dans un groupe ouvert où chaque équipe peut se qualifier, Maple aura fort à faire pour porter son équipe et montrer que les champions taiwanais sont des candidats sérieux.

12 – Karsa

Éliminé en quart de finale lors de l’édition 2015 par Origen, les Flash Wolves débarquent une nouvelle fois aux Worlds après avoir dominé entièrement la LMS. En effet, ils ont remporté les deux Splits de la saison 6 en battant respectivement AHQ lors du Spring et J Team cet été. Karsa, de son vrai nom Hung Hau-Hsuan, est chez FW depuis janvier 2015 et est un jungler agressif avec comme pick de prédilection Graves, lors du Summer Split. Il possède également un très bon Lee Sin et une énorme Rek’Sai avec un KDA de 14 cet été.

Opposé à Blank, Meteos et Avoidless on ne manquera pas de beau jeu dans cette poule B !

11 – Crown

Cette année 2016 fut très friande en terme de nouveau visage talentueux. Et parmi les meilleurs on retrouve Crown sur la midlane de Samsung. Le joueur arriva dans l’équipe en Mai 2015, une saison après le départ de la line-up Blue et White. Il eut alors le lourd fardeau de remplacer Dade ou Pawn dans la structure. Même si ses débuts sur la scène compétitive coréenne furent contestable, cette saison 2016 nous a montré un joueur totalement revigoré, et qui ne démérite pas face aux meilleurs midlaners coréens, parvenant parfois à s’imposer sur des joueurs comme Faker ou Kur0. Il lui suffit d’un early contrôlé par son équipe, pour qu’un des joueurs les plus talentueux de la scène coréenne fasse son apparition. Accompagné d’un pool de champions étendu et d’un excellent Viktor, le joueur peut vraiment s’imposer dans son groupe.  

Toutefois, la dernière performance de Crown sur la scène a été de perdre sa lane face à Fly. Son équipe a quand même pris la place de KT mais pourra-t-il  vaincre Bjergsen ou Scout après son échec face à Fly ?

Rendez-vous très prochainement pour la seconde partie !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.