d

06 oct. 2016 - SpitFire League of Legends

Les 20 joueurs à suivre aux Worlds - Partie 2

Les 20 joueurs à suivre aux Worlds - Partie 2

Alors que les Worlds approchent à grand pas, la rédaction LoL s’est accordée pour vous choisir les 20 joueurs qui pourraient changer le visage de cette compétition. Nos critères étaient assez simples : être un excellent joueur et avoir une histoire captivante. Ces 20 joueurs ne sont pas forcément les meilleurs mais leur venue aux Worlds pourrait nous donner des récits à raconter sur cette année de compétition. Ils sont toutefois classés par ordre d’importance. Voici donc les joueurs à suivre aux Worlds de la 10ème à la 1ère place.

10 - Zven

Inconnu du grand public avant la saison 5, le carry ad fait partie de cette nouvelle génération de joueurs danois, actuellement au plus haut niveau en Europe. Après avoir tout connu avec Origen, des Challenger Series aux Worlds ; Zven, anciennement Niels, a rejoint G2 Esports en mai dernier afin de franchir un nouveau palier dans sa carrière. Champion d’Europe lors du Summer 2016, il est considéré comme le meilleur carry ad européen. Capable de remporter une victoire à lui tout seul avec des champions comme Lucian ou Sivir ; il n’hésitera sans doute pas à sortir de sa poche une Tristana, afin de se rappeler au bon souvenir des Worlds 2015. Le danois nous a maintes fois prouvé qu’il était capable de renverser une game lorsqu’il était dans une composition ad-centrique, pourra-t-il réitérer la même performance ?

9 - Trick

Jungler de l'équipe G2, Trick a cependant connu un summer split moins vertueux qu'au printemps, où il avait été élu MVP de son premier split à niveau compétitif. Avec des picks comme Elise, Rek'sai ou Olaf, son champion pool reste acceptable. Mais c'est plutôt au niveau mécanique que le joueur coréen pourrait se retrouver dépassé. Son association avec Perkz a relativement bien fonctionné durant la saison, soutenue par une bot lane qui ne demande que rarement de l'aide. Avec la méta récente qui favorise les lanes classiques et permet un plus large choix de champions au mid et dans la jungle ; on pourrait revoir le Trick insaisissable d'il y a quelques mois. Dans une poule A aux allures de course à la deuxième place, ses duels contre Xmithie et Peanuts seront très attendus et pourraient bien faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

8 - GorillA

Pour la troisième année consécutive, GorillA nous honore de sa présence aux Worlds. ROX Tiger, l’équipe qu’il a construite autour de lui, a récemment gagné le titre de Champion de Corée. Après une année et demie de secondes places, GorillA arrive enfin aux Worlds reconnu par tous comme étant, sans conteste, le meilleur support coréen. Pourtant cette saison fut l’une des plus dures pour le joueur. Souvent considéré comme l’un des plus stables de son équipe, sa montée en puissance lors du Summer fut la plus lente comparée à celle de ses confrères.

Mais peu importe le temps qu’on prend pour devenir le meilleur, du moment qu’on le devient.Et dans un groupe où Mithy et Aphromoo sont présents, GorillA va pouvoir montrer que les Supports occidentaux sont très loin du niveau de la Chine et de Corée.

7 - Bang

Le phare dans la tempête. Alors que le navire SKT a dangereusement tangué durant les derniers mois, le carry AD coréen s'est avéré être – avec Duke – l'homme providentiel des champions du monde en titre. Constant malgré l'absence régulière d'aide de la part de Blank, qui se sera avérée fatale face à KT et Score en Playoffs, Bang bénéficie d'une longue expérience avec SKT. Capable d'évoluer sur n'importe quel champion, le carry AD coréen est un véritable poison qu'il ne faut jamais oublier. Et lorsque Wolf est en forme, la duolane des champions du monde est un enfer absolu. Après un mois de préparation intensive, on espère des SKT qu'ils aient réglé leurs problèmes de jungler. Si tel est le cas, Bang pourra s'exprimer librement, et faire de son équipe un candidat plus que sérieux au sacre final.

6 - Peanut

Le jungler des Rox Tigers aura connu une saison 2016 pleine : il ne lui reste plus qu’à aller cueillir la Coupe de l’Invocateur. Après avoir littéralement roulé sur la LCK, Peanut et les Rox Tigers ont réussi à remporter pour la première fois un split LCK, en s’imposant 3 à 2 face à KT Rolster en finale du Summer Split. Très impressionnant et agressif dans la jungle, vous n’échapperez pas à sa Elise, qui reste sur 10 victoires pour 1 défaite, un KDA de 7, sans parler de son 6-0 avec Gragas ou de son 5-0 avec Nidalee... Qualifié pour la première fois pour les Worlds et placé dans la poule A avec CLG et G2 (ainsi qu’Albus NoX Luna), on voit mal comment l’ancien joueur des Najin et Rox pourrait ne pas terminer premier du groupe.

5- Bjergsen

Que dire sur Bjergsen qui n'a pas déjà été dit auparavant ? La véritable question serait sans doute de savoir si l'on a encore besoin de présenter le prodige danois. De sa Syndra chez NiP, celui que beaucoup considèrent comme le meilleur joueur occidental, toutes saisons confondues, a été l'un des pionniers à tenter l'aventure outre-Atlantique et à atterrir chez TSM. Il n'a depuis plus quitté l'équipe qu'il a amenée à un tout autre niveau. Trois titres de champion nord-américain et deux titres de MVP ne sont que la partie émergée du travail accompli par le midlaner depuis trois ans et demi. Une période durant laquelle il est passé par pratiquement tous les champions : d'Orianna à Lulu, en passant par Azir, Ryze ou Cassiopeia. Bjergsen connaît toutes les facettes de son poste et s'est déjà frotté à de nombreux clients sur la scène.

Bjergsen, c'est peut-être actuellement le meilleur joueur de la meilleure équipe occidentale. Après un split phénoménal, il est incontestablement à son meilleur niveau. C'est l'une des stars de ces Worlds et, accompagné de Doublelift, il peut tout à fait emmener son équipe à un niveau qu'il ne pouvait imaginer, même dans ses rêves les plus fous. 

4 - Deft

De l’eau a coulé depuis que Deft s'est révélé comme petit génie chez Samsung Blue. Son départ en Chine chez EDG et ses débuts en botlane avec Meiko ont transformé ce diamant brut en une pierre précieuse parfaitement polie. Deft était en effet doté de mécaniques impressionnantes mais sa passivité et son mental lui ont toujours fait défaut. Avec Meiko, le joueur a désormais travaillé une laning phase ultra-dominante et une alternance entre agressivité et passivité irréprochable. Toujours pas convaincu de la qualité du joueur ? Il ne demande que 28% de ressources à son équipe tout en étant son premier damage dealer.

Bang est incontestablement le meilleur teamfighter du monde en ADC et Pray le meilleur « ADC-Support » ; mais Deft est le meilleur ADC toutes catégories confondues, et personne ne pourra le contester. Du moins, tant que la malédiction chinoise ne pointera pas le bout de son nez.

3 - Clearlove

Stratosphérique cette année, le leader des Edward Gaming est considéré comme le meilleur jungler de ces Worlds, en l'absence de Score. Dépassé l'an dernier, notamment face à SKT en phase de groupes, puis face à Fnatic en quarts de finale ; Clearlove espère enfin démontrer au monde l'étendue de son talent. Absents du MSI après avoir perdu en finale du Spring Split face à RNG, les EDG ont raté le premier rendez-vous international de l'année ; ils font toutefois partie des favoris de la compétition, et leur effectif n'affiche aucune vraie faiblesse. Autant de raisons qui laissent présager le meilleur pour la star chinoise et ses équipiers. Pour sa quatrième participation aux championnats du monde, Clearlove pourra-t-il soulever l'un des derniers titres qui lui manquent ?

2 - Faker

Décevant avec SKT lors du Summer Split 2016, l’ex-meilleur joueur du monde n’a plus rien à prouver. Vainqueur en 2013 avec SKT, Faker avait réussi à remporter une nouvelle fois la compétition, avec un Ryze culminant à 100% de victoires et un KDA de 14… Avec une méta à nouveau orientée vers l’agressivité, peut-être pourrons-nous revoir Lee Sang-hyeok sur des assassins type Ryze, Zed ou Le Blanc. Dans la même poule que Flash Wolves, I May et Cloud 9 ; SKT T1 et Faker auront fort à faire afin de briser la malédiction de 2014 et remporter une troisième Coupe de l’Invocateur.

1 - Smeb

Si le projet Tiger a été construit autour de GorillA, le choix de la Toplane a été sans conteste décisif. Aujourd’hui, les mécaniques et l’intelligence de Smeb l’ont mené à être le meilleur joueur à arriver aux worlds ; et probablement le meilleur du monde tout simplement. Arrivé l’année dernière dans l’équipe Koo Tigers après un passage chez Incredible Miracle en 2014, Smeb va rapidement s’imposer comme l'un des meilleurs toplaners de Corée. 2ème du Spring split 2015, 3ème du Summer Split 2015, finaliste des Worlds, 2ème du Spring Split 2016, Champion et MVP du Summer Split 2016 : son palmarès reflète parfaitement les capacités du joueur. Cette année Smeb et son équipe arrivent en tant que favoris de la compétition, et il va sans dire que le joueur a pour ambition de remporter le titre après sa victoire en Corée.

Smeb tombe dans un groupe où personne ne semble pouvoir contester son royaume sur la Toplane. Il est peu probable que n’importe quelle Toplane puisse le lui voler d’ailleurs. Mais il reste toujours une interrogation, va-t-il obtenir le titre de champion du monde ? Ou garder celui d’éternel deuxième ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.