d

18 août 2015 - LePapeCanardus Hearthstone

Les Cartes du Tournoi : l'extension parfaite ?

Les Cartes du Tournoi : l'extension parfaite ?

Nous vous l'avions promis, voici une review globale des cartes révélées par Blizzard pour l'extension du Grand Tournoi. Sans aller regarder les cartes une par une, nous avons dégagé les grands ensembles de cartes qui paraissent composer LGT.

Du fun !

Tout comme la première extension GVG, le Grand Tournoi apporte son lot de surprises décalées ; et il est bon de voir que Blizzard pense aussi aux joueurs qui aiment créer des decks peu voire pas compétitifs, mais qui leur permettent de passer de bons moments dans la taverne, avec des amis et des bonnes bières. Ainsi, la légendaire Pirate Cap'taine céleste Kragg, 4-6 pour sept de mana avec Charrrrge, qui coûte (1) de moins pour chaque pirate allié ravira les aficionados des jambes de bois et des caches-oeil ; de même pour le Jette-sort, une 3-4 qui en Cri de guerre ajoute un sort aléatoire dans la main de chaque joueur, qui promet des situations épiques sur le plateau !

Des déceptions...

Comme d'habitude, des cartes nous paraissent à mettre à la poubelle, et c'est bien dommage. Difficile d'imaginer dans des decks construits le Renforcement, un sort guerrier qui ajoute +2/+2 à vos serviteurs avec Provocation ; ou bien la légendaire Glace-Hurlante, une légendaire 10-10 pour neuf avec Charge qui ne pas attaquer les héros. Il fallait s'y attendre ; il y a déjà beaucoup de bonnes cartes installées dans la meta (le Crache-vase, Dr Boom). Les 132 cartes du Tournoi ne remplaceront pas tout !

Du Metabreaker, ENFIN

Là, c'est LA bonne nouvelle : cette extension est orientée contrôle. CONTROLE. Il y a un nombre faramineux de cartes qui vont venir briser la meta aggro ; on espère voir disparaître le hunter face ou le grim patron. Cela passe par des heals très puissants, tel le Soin rapide du prêtre : cinq points de vie pour un de mana. Et puis rien que la mécanique de la joute permet aux decks contrôles de prendre le dessus grâce à leurs grosses créatures dans leur pioche. Et que dire de la légendaire prêtre, Confesseur Paletress, 5-4 pour sept de mana, qui invoque une légendaire aléatoire à chaque utilisation du pouvoir héroïque ?

Blizzard qui... suit les joueurs ?

Aux débuts de Hearthstone, les mécaniques propres aux classes ont guidé les joueurs sur la manière de les jouer. Kolento, Trump, Firebat et compagnie sont passés, et ce sont désormais les joueurs qui créent la meta et forment les combos. Blizzard a compris cela, et l'accepte ; certaines cartes du Tournoi semblent juste pensées pour s'insérer dans des decks existants, tel la légendaire guerrier, Varian Wrynn, 7-7 pour dix de mana qui fait piocher trois cartes, et chaque créature piochée est posée directement sur le board. Raison de plus qui montre que Blizzard écoute ses joueurs (oui, c'est possible), c'est l'ensemble de cartes données au chaman, et notamment sa légendaire sur laquelle nous allons revenir ; auparavant, il faut savoir que beaucoup réclamaient un up de cette classe délaissée et qui avait du mal à faire sa place dans la meta. Blizzard l'a fait. The Mistcaller (pas encore de traduction), 4-4 pour six de mana, donne en Cri de guerre +1/+1 à tous les serviteurs dans votre main et dans votre deck. C'est extrêmement fort, et les Worlds approchant, on croit au retour de Thrall !

Merci d'avoir lu cette modeste analyse du Tournoi, n'hésitez pas à commenter pour débattre, à partager, et à plus sur O'Gaming !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.