d

16 août 2016 - Perco StarCraft 2

Les chroniques d'un joueur lambda #27 : Fifty Shades of Adept

Les chroniques d'un joueur lambda #27 : Fifty Shades of Adept

Ne nous cachons pas la vérité. Aujourd'hui, la littérature dite « new-adult » est incontournable. O’Gaming se devait donc de s’adapter pour séduire ce nouveau public. Allumez des bougies, faites couler un bain, mettez vous à l’aise.

Zergo-maso

Lorsque l’adepte s’approcha de lui, Brandon le drône retint sa respiration. Elle était si belle, drapée dans son armure comme une valkyrie nordique. Elle l’effrayait un peu, mais certains disaient que cela faisait partie du plaisir, du contrat.

 


Par Gong Cheng

 

Elle avait cette autorité dans le regard qui incitait à baisser les yeux et à relever la… enfin à baisser la tête quoi.

« Petit drône, viens là , tonna t-elle.

- Tu… tu vas me faire du mal ?

- Tu veux ? Tu as envie que je caresse ton corps ?

- Ben… moyen pour être honnête.

- Allons, allons, brise tes verrous moraux, abandonne-toi.

- Oui mais bon, mon pote Kevin il a dit oui… eh bien on l’a jamais revu.

- Petit, une carapace marron, des petites pinces ?

- Oui voilà, tout à fait lui !

- Jamais vu, c’était pas moi. »


À dire vrai, maintenant qu’elle s’était approchée de lui, Brandon le drône l’observait avec gourmandise. Mon dieu, elle était magnifique. C’était si tentant.

« J’aurais cru que vous auriez de plus gros... dégâts.

- Ah ? Oui, j’ai fait faire une réduction, ça me bousillait le dos. Il m’en reste assez, ne sois pas inquiet.

- Oui mais quand même…

- Pour compenser, j’ai pris mes accessoires, des petits joujoux psioniques.

- Vous allez me psioniquer ?

- J’y pense mon petit, j’y pense… »

Classé Z

D’une démarche plus chaloupée qu’une actrice de Bollywood sous acide, elle le contourna. Souple comme une chatte, froide comme la pierre, elle avait dans l’œil cette perversité troublante propre aux Protoss. Sans qu’elle ne dise rien, sans qu’elle ne fasse rien, tout son être exhalait un parfum curieux, mélange de crasse et de stupre. Elle était une habituée des choses sales, inavouables, perverses.
 


Par Levicopter

 

Brandon le drône était tout chamboulé sous sa carapace. Si seulement il avait eu des organes sexuels ! Il en avait peut-être d’ailleurs, personne n’avait jamais été très très clair avec lui sur ce point.

« Ça va faire mal ?

- Je préfère ne pas te mentir, ça risque de piquer un peu. J’y vais.

- Attendez ! Ne pouvons nous pas convenir d’un mot de passe ? Un code pour tout arrêter ?

- Un code ? Ma foi pourquoi pas. Lequel ?

- Si je dis « Spore » on stoppe tout.

- Bien, comme tu le désires, commençons maintenant".

 

La lame psionique tinta et brilla, élégante, sublime. Reflétant la lumière environnante, elle se leva, promettant délices et souffrances. Les yeux de l’adepte se noircirent, son visage se durcit. Elle pris son...
 

« Spore spore spore !!!!

- Hein ? Mais je n’ai pas commencé.

- Ah ? Pardon alors, j’ai cru. »


La lame s'abattit.
 

« Aïe, aïe… mais aïeeeuuuu !

- Tu aimes ça, hein ?

- Mais non, mais pas du tout ! Stop, stop...euh, spore, spore !

- Quoi ?

- Spooooooooooore bordel !

- Déjà ? Mais tu as encore trois points de vie !

- Justement, je préfère les garder.

- C’est dommage, tu vas pas aimer la suite.

- La suite ? Quelle suite ? »


L’adepte fit un petit signe de tête pour indiquer une direction. Tremblant, Brandon le drône se tourna, lentement. Quelques pas plus loin, deux autres adeptes approchaient.
 

« J’ai amené des copines. »


À ce moment précis, Brandon su qu’il allait en prendre plein sa tronche.


Note de l'auteur : second degré bien entendu, on parle de défonçage, certes, mais uniquement de celui d'une ligne de minerai ! La chronique est humoristique et stylistique, sans autre prétention. Si vous travaillez pour Familles de France, je m'excuse, je suis un monstre. 
 


Par Thezidane

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.