d

15 mars 2016 - Perco StarCraft 2

Les chroniques d'un joueur lambda #6 : Papa a un plan de jeu

Les chroniques d'un joueur lambda #6 : Papa a un plan de jeu

Parfois, en couchant mon fils, je lui raconte les belles histoires de StarCraft 2. J’omets certains éléments à cause de son âge, évidement, mais il adore les moments où des hordes de lings éviscèrent des paquets de marines dans des flots de tripes et de sang… l’innocence de l’enfance.

Ses histoires préférées restent celle de “papa en ladder”, ça le fait rire ce petit ingrat.
Inlassablement, il me demande sa favorite, je vais donc vous la narrer, elle s’intitule « Papa a un plan de jeu ».

Dans un pays merveilleux...

Il était une fois un Papa-Zerg versus Terran.
Le gentil Zerg vivait tranquillement dans son château-base, avec 12 ouvriers tout gentils.
Un jour, il décide de construire un autre château, tout en bas de la colline parce que… parce que bon.

Sachant que de l’autre côté du royaume vivait un méchant roi terran, le mignon Zerg décida quand même de faire une pool au cas où. Peut être un jour aurait-il besoin de chevaliers ? Il envoya également un petit espion voir ce qui se tramait chez l’ignoooooble Terran.

 


Un grand merci à Renaud Forestié.

 

Comme il avait plein d’amour à donner, le Papa-Zerg décida de prendre non pas une, mais deux reines. Il envisageait d’en avoir bien d’autres, et de leur faire plein d’enfants. Non, je te dis pas comment, c’est sale.

Généralement, à ce stade, il m’interrompt :
 

« Mais papa, toi tu as plusieurs reines aussi ?

- Ah non, moi je ne peux pas.

- Pourquoi ?

- Mon petit, ta maman y veille.

- Et même en cachette ?

- Elle a trop d’APM ma larve, trop d’APM... Bon, je te raconte la suite ou pas ? »

 

Avant même que son second château ne fût terminé, Papa-Zerg savait que quelque chose se tramait. Son espion n’avait pas vu de deuxième forteresse terrane et il était de notoriété publique que ce royaume ne supportait pas d’être en retard sur celui des Zerg. C’était sans doute le début d’une guerre.

Il ne s’était pas trompé, et bientôt, des hordes de reapers l’attaquèrent avec leur petites bombinettes. Le combat fut âpre, mais Papa-Zerg avait vu le coup venir et il avait engagé des Cafards Géants pour le défendre. Il survécut tant bien que mal.

 


Par Josh Bruce (Inkbyteart)

 

Ses deux châteaux terminés, Papa-Zerg se mit à réfléchir… Il avait envisagé de construire un troisième château plus loin, près des minerais tout dorés qui brillent, mais il se questionnait désormais.
 

 « Papa, papa, c’est là que tu as “un plan de jeu” (rires) ?

- Ouais, c’est là… c’est pas drôle.

- Raconte, raconte ! »


Il est vexant ce petit salopiaud.

Bon, bref, effectivement, le Papa-Zerg décida d’avoir un « plan de jeu ».
Il réunit ses généraux, tapa fort sur la tête de celui qui proposait toujours de faire un Baneling Bust qui ne marchait jamais, et demanda de nouvelles idées.
 

« Et si on faisait un Nydus ? » proposa un Overlord, « Moi je veux bien aller voir et montrer l’endroit. »

 

C’était génial.
Ainsi fut fait.

Vol au dessus d’un nid de marines

L’Overlord fut promu Overseer, épousseta ses galons et partit vers le pays des Terrans.
À peine arrivé, il se fit fumer le cul par une rafale de C-14.
 

« Papa, je pourrai en avoir un de C-14 quand je serai grand ?

- Demande à ta mère. »

 


Par Michael Perry.

Un peu décontenancé, Papa-Zerg ne renonça pas, il choisit un autre Overlord pour devenir le nouvel Overseer. Étonnamment, celui-là était beaucoup moins chaud que le premier.
Il vida les caisses du royaume pour engager beaucoup de Cafards Géants et relança son assaut. Ce coup-ci, il réussit à lancer un Nydus chez le Terran, bien que beaucoup plus tard qu’il ne l'espérait.

Et cela se passa….

 « Pas du tout comme prévu ! » hurle mon gamin à cet instant.


Il connaît ce passage par cœur.
Hum, oui, pas vraiment comme prévu, effectivement. Le fourbe général des Terrans avait vu le Nydus et avait posé plein de gros tanks juste devant.
 

 « Combien plein papa ? Mille ?

- Trois.

- Trois ? C’est beaucoup ?

- Ils sont très gros. Tu m’enquiquines. »


L’armée des Cafards Géants ne put donc pas sortir.
Pendant ce temps, une toute petite armée Terrane avait pris un avion et était partie détruire le joli Nydus dans le château du Papa-Zerg.
 

« Mais papa, et les Cafards Géants ? Comment ils pouvaient sortir alors ?

- Hé ben, ils pouvaient pas vraiment, ils étaient, comment dire… un peu coincés.

- Et le Papa-Zerg, il en avait d’autres pour se défendre ?

- Heu non, je t’ai déjà dit qu’il avait vidé les caisses du royaume. Dis, tu suis ou pas ? »

 

La suite c’est un massacre de tous les petits ouvriers zergs, l’incompréhension dans leurs petits yeux brillants, la panique, la mort.
À chaque fois, ce passage le berce, ça l'endort.

Parfois, je me demande s'il a une âme, ce petit.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

4 commentaires

Afrouner
Afrouner - 15/03/2016 16h52

A se tordre de rire, comme d'hab, gégé perco

HugoSoulier
HugoSoulier - 16/03/2016 22h52

Abzalonn
Abzalonn - 19/03/2016 07h41

excellent!

ShorFLulu
ShorFLulu - 29/03/2016 21h52

Trop fort je la raconterai à mes neveux pour les endormir ^^.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.