d

25 janv. 2015 - Diana Divers

Les classiques du Jeu Vidéo n° 3 : Startopia

Les classiques du Jeu Vidéo n° 3 : Startopia

Certains d'entre vous auront peut-être remarqué un décalage des Classiques du Jeu Vidéo au dimanche. En effet, afin de ne pas être noyée dans les informations esportives de la semaine, la chronique sortira désormais le dimanche. Et bien loin de toutes ces lubies de compétition, nous allons parler d'une catégorie de jeu moins visible aujourd'hui : les jeux de gestion.

Vous avez probablement entendu parler de jeux comme Theme Hospital, Dungeon Keeper ou plus récemment Banished et Prison Architect (voir Dwarf Fortress pour les fans de l'ASCII). En effet, les jeux de gestion sont un classique des jeux PC et existent encore de nos jours par le biais de licences célèbres telle qu'Anno, ou jeux moins connus comme Prison Architect. Proches du jeu de stratégie, ces jeux paraissent souvent austères mais un certain nombre d'entre eux a réussi à intégrer une pointe d'humour adoucissant le gameplay.

Et c'est ce que réussit à faire Startopia, jeu de gestion sorti en 2001 et développé par Mucky Foot. Ayant récolté un succès critique certain à l'époque, le jeu n'a pourtant pas marqué les mémoires. Il a malgré tout extrêmement bien vieilli et nous allons essayer de voir pourquoi.

2001 ? Mais ça doit être moche ton truc ?

Et bien pas tant que ça. Les polygones sont parfois un peu gros et les personnages rappellent plus Final Fantasy VII que Call of Duty et ses treize millions de poils de chiens modélisés évidemment. Mais les développeurs ont très bien codé leur jeu. En effet, le jeu supporte tout à fait le passage en 1080 p, tient les 60 FPS et nous propose un rendu plutôt propre même de nos jours. Surtout qu'un jeu de gestion ne demande pas non plus la vitesse et la profondeur de rendu d'un Battlefield ou d'un Borderlands.

C'est très joli en vrai !

Un peticoindenatur bien équipé

Le seul vrai point gênant de nos jours peut être la caméra : fluide mais très vite limitée par le plafond des zones, elle semble parfois un peu trop près de l'action. Mais c'est faire la fine bouche.

Ok, ok. Mais alors quoi qu'est-ce ?

Startopia se pose dans la droite ligne de Theme Hospital. Vous allez devoir transformer une station spatiale désaffectée en un petit nid douillet pour extraterrestre. Plusieurs espèces sont présentes, qui ont toutes leurs besoins spécifiques mais aussi leurs compétences. En effet, pour faire fonctionner tous vos équipements vous devrez embaucher des travailleurs parmi vos visiteurs.

Début de partie

Un début de partie classique. En avant Guingamp !

Le jeu propose une expérience complète : agriculture, divertissement, combats, prisons, recherche, production, commerce, espionnage. Tout cela et bien plus encore se retrouve à différents niveaux dans le jeu.

Alors certes, tout les aspects du gameplay ne sont pas des plus profonds. Les combats se résument à indiquer une cible et attendre par exemple. Mais on ne se situe pas non plus dans un RTS du type de Starcraft II.

Je suis sûr que ton machin, c'est encore en anglais !

Et bien même pas. J'ai été surpris par la localisation du titre. Les textes français sont bourrés d'humour, les voix sont interprétées avec brio (coup de cœur tout particulier pour l'IA dépressive qui nous sert d'assistante).
De plus, l'ensemble du jeu est très clair, compréhensible très rapidement. La campagne accompagne le joueur dans la découverte du titre et vous montre toutes les subtilités une par une, tout en restant d'une difficulté bienvenue. Loin de demander une connaissance en profondeur du jeu, elle offre des challenges intéressants.

De plus, le jeu peut être joué en multijoueurs jusqu'à 4. À vous de voir si vous savez bâtir mieux que votre voisin pour attirer plus de monde.

Claptrap en version beta

La version bêta du Cl4ptrap de Borderlands ?

Le mot de la fin

Startopia n'est pas un chef d'œuvre comme Simcity 4 ou Dungeon Keeper 2 l'ont été. Mais il reste un petit bijou. Une prise en main facile, un humour décalé et un gameplay léché en font un jeu à conseiller sans modération à tous. Que vous fassiez partie des déçus du dernier Simcity (qu'EA souffre mille morts pour cet affront !) ou de personnes désireuses de découvrir le genre, n'hésitez surtout pas à vous le procurer. Et puis ça fera plaisir au fanboy français du jeu : Gautoz de Gamekult.

Enfin n'hésitez pas à poser des questions ou donner des retours sur mes articles dans les commentaires.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

neige
neige - 25/01/2015 22h03

Bon article bien sympa, les jeux de gestion souvent boudés des brêves du jeu vidéo. Dommage que tu n'ais pas parlé de caesar III qui reste le meilleur de tous (aucune objectivité), très addictif et encore très jouable aujourd'hui.(la musique encore dans la tête) :)

Di4na
Di4na - 26/01/2015 18h16

Alors on parlera à l'occasion d'autres jeux, mais si je dois citer le meilleur, je citerais Emperor, la suite de la série de Sierra (Pharaon, Zeus, Poseïdon)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.