d

03 mars 2015 - Diana Divers

Les classiques du Jeu Vidéo n°7 : Hotline Miami

Les classiques du Jeu Vidéo n°7 : Hotline Miami

Drinnnnnng....... Drinnnnnnnnnnnnnnng..... Mettez votre masque de carnaval, ressortez votre batte de baseball, aujourd'hui on part tuer des gens !

Hotline Miami 2 sortira durant le mois de mars (et je suis déjà sur les rangs, avec ma batte de baseball, pour le tester !), profitons-en donc pour faire un petit retour sur Hotline Miami premier du nom. Venu de nulle part, Hotline Miami est une découverte de Devolver Digital, l'éditeur des développeurs indépendants. Oui, je sais, ça paraît bizarre dit comme ça, mais ça a du sens en vrai. Devolver a en particulier l'habitude de sélectionner des ovnis vidéoludiques.

À Miami, personne ne vous entend crier !

Sorti en octobre 2012, Hotline Miami nous propose donc un concentré d'ultra violence dans des gros pixels en vue de dessus. Le pitch est simple, l'histoire psychédélique, mais je n'en dirai pas plus, il faut l'avoir vécu.

On vous appelle pour une mission, vous enfilez un masque d'animal parmi la multitude à débloquer, vous rentrez dans le bâtiment et... à vous d'abattre tout le monde sans mourir.


Non, ceci n'est pas un jeu Commodore !

Et si le gameplay paraît simple comme ça, il s'avère extrêmement punitif. Votre coup de poing ne fait qu'assommer pour un temps limité, il vous faut donc achever les ennemis à terre. Les armes récupérables attireront tout le monde sauf si elles sont de corps à corps. Heureusement, vous pouvez les envoyer sur la tête de vos ennemis.

Chaque étage se transforme donc en véritable puzzle, vous invitant à trouver un chemin efficace et à enchaîner correctement les assassinats se terminant tous en bouillie de pixels rouges. Utilisant les contrôles classiques des TPS en vue de dessus (ZQSD pour se déplacer, souris pour viser, une touche pour ramasser, une pour taper, une pour achever les ennemis), le jeu se joue aussi tout à fait à la manette.

Lucy in the Sky with Diamond !

Bien complexe et long, profondément jouissif, Hotline Miami est déjà très bon. Mais il en rajoute avec son ambiance psychédélique (gros bravo aux musiques) et son histoire tellement shootée au LSD que même les Beatles sont des petits joueurs à côté. On en demande, on en redemande, et on se retrouve à passer des heures sur un niveau.


Ceci n'est pas une publicité sur le cyclisme !

En effet, si la mort est fréquente et rapide au vu de notre vie unique, elle est finalement peu pénalisante. Comme dans Super Meat Boy sorti au même moment, elle ne revient finalement qu'à relancer le niveau depuis le début. Ennuyeux mais pas si punitif tant l'action est omniprésente et rapide. Le jeu imprime effectivement un rythme effréné qui n'est pas sans rappeler le genre Shoot'em'up.

Ce que j'en pense ?

Petite pépite totalement défoncée et ultra violente, Hotline Miami n'est clairement pas à mettre entre les mains de Familles de France. Mais vu que vous utilisez encore un ordinateur, je ne peux que vous le conseiller. Oh, et ne paniquez pas, si la suite a déjà été censurée, voire interdite dans certains pays, les développeurs ont annoncé vouloir encourager à le télécharger s'il n'était pas disponible chez vous. Alors n'attendez plus, faites couler les pixels rouges !

PS : les lecteurs les plus attentifs auront remarqué l'absence de cette chronique dimanche dernier. En effet, un léger bug d'origine médicale ne m'avait pas permis d'être présent. Vous pouvez désormais retourner à vos occupations normales.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.