d

01 oct. 2015 - Haryuu League of Legends

Les favoris confirment

Les favoris confirment

Et c'est le début des Worlds. Après une introduction magnifique de Monsieur Noki et une cérémonie d'entrée à l'ancienne, l'événement eSportif le plus attendu de l'année commence, et pas de n'importe quelle manière.

Le groupe B étant, à mon goût, le groupe le plus relevé, le vainqueur de ce premier match prend une option psychologique dans le groupe. Et à ce petit jeu, Fnatic est très fort puisqu'ils ont complètement étouffé Invictus Gaming lors de ce premier match.

Une entrée spectaculaire pour notre équipe Européenne, qui de surcroit, réussi à faire surrend leur adversaire Chinois. Et même si ce n'est pas un déshonneur de se rendre dans l'Empire du Milieu, Fnatic nous impressionne en rendant une partition impériale.

Cette seconde partie entre ahq et Cloud 9 respire d'un coup beaucoup moins la classe. Cloud 9, que tout le monde voit bon dernier, est confronté à l'équipe du petit prodige taïwanais Westdoor.

Bien évidemment, je suis le seul à voir C9 vaincre ahq lors de ce match. Et pourtant, cela se passe réellement. Depuis les regionals NA, Cloud 9 est une équipe totalement différente. Et sur cette partie, le shotcalling de Hai et le talent d'Incarnati0n ont eu raison de la structure asiatique.

Pour le groupe B, la journée se termine. Fnatic et Cloud9 prennent une sérieuse option sur leurs opposants du jour.

Le premier match du groupe C, et troisième de cette soirée, confronte l'ogre SKT aux Européens d'H2K. Après avoir fait un peu douter SKT T1 en prenant 2k gold d'avance, les Coréens se réveillent sous l'impulsion de MaRin et Bang. Résultat, un teamfight remporté au niveau du Drake, puis un snowball logique de SKT qui finit tranquillement la partie. MaRin et Bang ont été monstrueux, et Faker devait encore avoir un peu de gâteau sur lui.

Ce quatrième match voit le petit poucet de la compétition faire son entrée : Bangkok Titans. Face au monstre EDG, récent vainqueur des MSI, le résultat du match est couru d'avance. L'équipe thaïlandaise sauve l'honneur en tuant une fois Deft. Et c'est tout. La partie se termine en 20 minutes avec un surrender, conformément à mes prédictions.

Le groupe C se termine également, aucune surprise et des victoires acquises sans difficulté pour mes favoris au titre de champion, à savoir SKT et EDG.

Avant-dernier match de la soirée, CLG entre en scène contre les Flash Wolves. Le groupe A est très facile d'accès pour CLG, et je les vois mal perdre. Mais ça part mal, CLG se fait dominer, puis prend l'avantage, puis retombe dans ses travers une nouvelle fois. Aucun mouvement exceptionnel ne viendra ponctuer cette partie ennuyante que CLG se contente finalement de gagner en ayant moins throw que son adversaire.

Puis vint le dernier match, le sixième de la journée, qui oppose KOO Tigers, inconstant mais pourtant adepte du beau jeu aux Brésiliens de paiN Gaming où officie notre petit Français Dioud.

Beaucoup d'attente sur ce match, Kami le petit génie brésilien sera t-il à la hauteur de l'événement ? Réponse : une phase de lane correcte, et c'est tout. Le joueur que je reconnais par ses excellentes mécaniques s'est complètement éteint sur ce match.

Pour aujourd'hui, je mets ça sur le dos de la pression. Côté paiN, je ne trouve rien à dire. Les joueurs n'étaient simplement pas au niveau mais ne déméritent pas. Koo Tigers joue très bien malgré un début de partie difficile et remporte la victoire avec une large avance grâce à un Hojin de gala.

Aucune surprise dans le groupe A n'est à signaler. Demain, c'est au tour du groupe D d'entrer en scène avec les impressionnants LGD et KT Rolster. TSM et Origen auront-ils les épaules assez solides pour faire face ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.