d

02 avr. 2018 - Bobinou League of Legends

Les games de légende : Samsung Blue - KT Arrows, 2014

Les games de légende : Samsung Blue - KT Arrows, 2014

Vous voulez découvrir des games mythiques ? Vous replonger dans vos vieux souvenirs ? Ou vous pensez simplement que LoL c'était mieux avant ? Dans tous les cas, cette chronique est faite pour vous. Au programme de ce troisième épisode : le Nocturne de Kakao et un niveau de jeu à peine croyable. Voici Samsung Blue – KT Arrows, game quatre, Champions Summer 2014 !

Toutes les games de cette série auront leur intérêt. Ce qui les fait sortir du lot ? Leur contexte. Leur déroulement. Leur fin épique. Et des fois, c’est un peu plus subtil que ça. Parfois, c’est juste qu’il est impossible de ne pas apprécier les qualités développées par les dix joueurs sur la faille. Parfois, c’est juste qu’on en vient à se demander si ces perfectionnistes jouent vraiment au même jeu que nous. Si vous n’avez jamais ressenti cela devant une partie de League of Legends, il est plus que temps pour vous de regarder Samsung Blue – KT Arrows.

Au sommet de la Corée

2014 : l’année des équipes sœurs

Évidemment, ces deux équipes sont coréennes. Rien d’illogique lorsqu’on sait à quel point la Corée est dominante sur le jeu et est le pays qui a poussé la maitrise de celui-ci à son maximum. Cette partie a lieu lors des Champions Summer de la saison quatre, à une période où le niveau de la région n’a jamais été aussi élevé.


Les Champions Summer 2014, probablement le tournoi régional le plus relevé de l'histoire.
Crédits : OGN 

Après les Worlds Saison trois, le pays du matin calme est outrageusement dominé par les SKT T1, tous frais champions du monde. Pour contrer cette suprématie, les autres grandes structures coréennes insistent sur le développement des teams sœurs. En résumé, chaque grande structure (SKT, CJ, KT, Samsung, Najin…) possède deux équipes, qui s’entraînent entre elles, vivent ensemble et vont ensemble en compétition. Au final, la Corée n’a jamais été aussi homogène et ses équipes phares paraissent des années-lumière au-dessus du reste du monde.

Dade sur les traces de Faker

À cette époque-là, la meilleure d’entre toutes est certainement Samsung Blue (SSB). Fondée au début de la saison quatre, elle réalise une bonne entame lors de sa première compétition, les Champions Winter, mais se fait éliminer sèchement en quart de finale contre SKT 3-0. Son équipe sœur, Samsung White, subit le même sort en finale. Pour que les deux écuries passent un nouveau palier, les coachs de la structure Samsung décident de prendre une décision radicale et intègrent Dade, auparavant membre de White, à Blue. Le midlaner est dans la forme de sa vie et son arrivée fait l’effet d’un électro-choc.

Impérial sur l'année 2014, Dade talonne Faker pour le titre de meilleur joueur au monde.
Crédits : Riot Games

SSB remporte alors le Spring Champions 2014, dont Dade est élu meilleur joueur, de manière éclatante. Son jeu est au point : impeccable en termes de macro game, agressive quand il le faut, Samsung Blue se distingue surtout par ses individualités au-dessus du lot. Elle est donc logiquement la grande favorite du Champions Summer 2014, où elle se hisse en finale de manière convaincante. Plus qu’un seul obstacle ne la sépare d’un deuxième titre majeur d’affilée : KT Arrows (KTA).

KT Arrows, les survivants

En comparaison de son adversaire, KT Arrows a eu une route jusqu’à la finale bien plus chaotique. En quart de finale, elle a éliminé Najin White Shield 3-2 après une série très serrée. Rebelote en demi, où SKT T1 S est également écartée 3-2. Si ces résultats prouvent une chose, c’est que KTA sait plus que n'importe quelle autre équipe comment gérer les parties décisives. Avant tout, KTA peut s’appuyer sur un Kakao en feu. Ultra dominant, extrêmement agressif, le jungler connu par sa bonne humeur légendaire forme un duo meurtrier avec son midlaner, Rookie. À l’orée de cette finale, tous les regards sont rivés sur lui et sa capacité à porter ses coéquipiers vers le titre.


​Les KT Arrows au complet, avec de gauche à droite, Ssumday, Rookie, Kakao, Arrow et Hachani.
Crédits : OGN

Cette finale est vraiment pleine d’attentes. En remportant deux titres régionaux coup sur coup, Samsung Blue veut s’imposer comme une des équipes les plus dominantes n’ayant jamais été formée. De son côté, KT Arrows a toujours bien performé à domicile, mais sans jamais parvenir à remporter un titre. C’est l’occasion rêvée pour Kakao et Rookie de combler ce vide dans leurs palmarès. À cette période, la scène coréenne est vraiment en train de gagner en popularité en Occident : tout le monde a les yeux rivés sur ce match et attend de voir ces joueurs légendaires se mettre aux prises dans un festival de beau jeu. Ils vont être plus que servis.

Ce 26 août 2014, c’est probablement l’un des plus beaux BO5 de l’histoire du jeu qui a lieu. Les deux équipes sont à leur sommet. Tous les matchs sont vertigineux. KTA parvient à remporter la première partie, portée par une excellente performance d’Arrow sur Corki. Toutefois, SSB renverse la vapeur et prend les devants 2 à 1, après deux parties accrochées. KTA se retrouve donc dos au mur à l’entame de cette quatrième manche, puisque le moindre faux pas offrirait la victoire finale dans le tournoi à leurs adversaires. Transcendées par l’enjeu de la game, les deux équipes vont alors atteindre un niveau de jeu stratosphérique.

Le bracket des Champions Summers 2014 au moment de cette quatrième game.
Crédits : Leaguepedia

Trois raisons pour lesquelles cette game doit impérativement être vue

- Parce qu’il s’agit du sommet du plus grand tournoi régional de tous les temps. Indécise, terriblement relevée et spectaculaire, cette édition 2014 des Champions Summer rassemble tout ce qu’on aime dans les compétitions coréennes.

- Parce que c’est un superbe rappel de ce qui a fait des KT Arrows et de Kakao, avant qu’ils n’aillent se perdre en Turquie, des légendes. Impossible de les considérer comme éliminé tant que le Nexus n’est pas tombé, tant leur capacité de come-back était incroyable.

- Parce que vous ne verrez vraisemblablement pas une partie d’un tel niveau de sitôt. Les deux équipes évoluent à un niveau incroyable durant ce Bo5 et particulièrement dans cette game quatre : même quatre ans après, c’est à couper le souffle.

La draft et le déroulement de la game

Le but de cette chronique est de redécouvrir quelques-unes des meilleures parties de LoL de l’histoire, nous vous conseillons donc vivement de regarder celle-ci (qui commence réellement à 18:55). Juste pour le niveau de jeu affiché, ça vaut le coup.

Si vous manquez de temps, vous pouvez regarder seulement les meilleurs moments de la game, ci-dessous. Dans tous les cas, la suite de l'article décrit les événements de la partie et ses rebondissements et, soyez-en certains, il y en a beaucoup.

La draft 

Samsung Blue veut appuyer sur ses points forts et mettre en confiance Dade et Deft, son AD carry.

Elle construit donc sa composition autour de Twitch, un AD carry qui va décimer les rangs de KT Arrows. Elle l’épaule d’un Zilean, pour Heart, et surtout d’une Kayle, pour Acorn. Le champion n’a pas du tout été vu en compétitif récemment mais son ultime, couplé au Retour Temporel de Zilean assure une protection optimale à Deft. Le plan de jeu pour SSB est simple : engager des combats avec Twitch et Rengar en invisible, et garder Deft en vie le plus longtemps possible.

Avec son Nocturne, le jungler de KTA Kakao est l'élément clé de la composition de son équipe.
Crédits : OGN

Pourtant dos au mur, KT Arrows opte elle pour la prise de risques. Ne voulant pas avoir de regrets, Kakao et Rookie partent sur deux choix de confort, respectivement Nocturne et Yasuo, ajoutant un peu plus d’excitation à un match qui n’en avait pas besoin. Historiquement, Nocturne est le champion favori de Kakao. Dans une situation où il faut absolument atteindre le Twitch adverse et le faire disparaître, le personnage convient à merveille, grâce à sa Paranoïa. Avec également Ssumday sur Mao’kai, KT Arrows possède une composition extrêmement agressive, qui a vocation à plonger directement sur les lignes arrières de Samsung.

Des champions exotiques de part et d'autres : Kayle pour SSB et Yasuo et Nocturne pour KTA.
Crédits : OGN

La game

En quelques secondes à peine, le ton de la partie est donné. Un regroupement à quatre dans un coin de la carte, un téléport de Ssumday qui n’aboutit pas à l’autre, une course-poursuite improbable pour donner le premier sang à KTA, une Paranoïa au bout de sept minutes... C’est un festival : la game part dans tous les sens.

Un mano à mano haletant

Si les KT Arrows se retrouvent très vite en tête au score, 3 à 1, individuellement, les Samsung Blue dominent de la tête et des épaules. Sur un combat aux alentours du dragon, ils entérinent définitivement cet avantage et prennent 2000 golds d’avance. Pour une équipe aussi irréprochable que les champions de Corée en titre, une telle avance acquise devrait être définitive. Pourtant, KTA tient bon, grâce à Kakao. Sa Paranoïa lui permet de rejoindre tous les combats et à chaque fois de sauver la mise de ses camarades.

Avec ses ultis efficaces, Kakao prend le dessus sur son vis-à-vis Spirit, dans ce début de partie.
Crédits : OGN

Samsung Blue continue à exercer une pression constante, grâce à Twitch et Rengar, ses deux personnages invisibles, notamment. Les deux équipes continuent à se rendre coup pour coup dans des combats d’équipe sanglants et jouent avec la vision en permanence. La différence se fait à la vingt-septième minute, quand KT Arrows parvient à s’emparer d’un Nashor sans être vue par ses adversaires. Désespérés, les SSB essaient de limiter la casse en engageant un combat dans la rivière. Mais encore une fois, Kakao a un coup d’avance. Il parvient à semer la panique dans les rangs adverses avec sa Paranoïa et à détruire un Deft laissé sans défense : le trou est fait.

Et c'est le Nashor qui est sécurisé pour KT Arrows qui prend l'avantage dans la partie.
Crédits : OGN

Kakao fait régner la Paranoïa

Croire que Samsung Blue va faire le dos rond pour défendre ce Nashor, ce serait mal comprendre l’esprit de ce Bo5. Pour Deft et ses compagnons, il n’y a qu’une seule réponse viable au revers qu’ils viennent d’encaisser : l’agression. Se défendant bec et ongles, ils parviennent à récupérer quelques kills puis une tourelle. Si KT Arrows est toujours devant, la partie n’est qu’un constant échange de lead passionnant à suivre, où les deux équipes refusent catégoriquement de subir le jeu et rivalisent de malice dans leurs rotations.

Au final, c’est cette hyper activité qui aura la peau de Samsung Blue. En forçant un peu trop pour initier un combat sur la midlane, elle se prend un gigantesque retour de bâton. Kakao et Rookie viennent facilement à bout d’un Deft hors de position. Sans Twitch, SSB n’a plus de dégâts. Elle est logiquement contrainte à laisser son inhibiteur. Erreur similaire deux minutes plus tard : les KT Arrows, encore une fois, saisissent parfaitement cette occasion. Ils s’emparent du Nexus et mettent définitivement fin à une partie haletante de bout en bout.

Victoire pour KT Arrows, qui remporte là son plus grand titre mais échouera à se qualifier pour les Worlds.
Crédits : OGN

Avec cette victoire, KT Arrows revient à 2-2 dans une finale qu’elle finira par remporter, offrant à Kakao le premier titre amplement mérité de sa carrière. Par sa victoire dans ce tournoi, le souvenir laissé par ses succès 3-2, et le niveau de jeu incroyable affiché durant la finale, KT Arrows s’inscrit au Panthéon des équipes les plus appréciées de l’histoire. Avec un seul bémol : celui de ne jamais avoir traduit internationalement leurs victoires en Corée. Aujourd’hui, tous leurs joueurs n’ont pas perdu de leur superbe pour autant : Ssumday aux Etats-Unis (avec 100 Thieves) et Rookie en Chine (avec Invictus Gaming) semblent en mesure de remporter prochainement un nouveau titre dans leurs régions d’adoption.

Le MVP de la partie

Kakao - Nocturne - 9/2/10 

Désormais joueur de Dark Passage en Turquie, le jungler coréen a atteint son sommet personnel au cours du tournoi.

MVP de cette partie mais aussi de l’ensemble du tournoi, Lee Byung-kwon a tout débloqué dans la partie. Par le choix de Nocturne, il a créé un problème insoluble pour ses adversaires en menaçant d’initier les combats à n’importe quel moment. Une performance magistrale, qui l’a mené au plus grand titre de sa carrière.

Le move de la partie 

26:23 dans la game : Superbe teamfight de la part de KTA : après que SSB se soit trop avancé, KTA arrive à engager son adversaire sur deux fronts : de face par la Paranoïa de Nocturne, mais aussi sur le flanc par le téléport de Maokai. Prenant leurs adversaires en tenaille, ils les forcent alors à prendre un combat complètement perdant. Dirigeant le focus sur Zilean, Nocturne le force à utiliser son Retour Temporel sur lui-même, ce qui permet au reste de son équipe de détruire le Twitch laissé sans défense.

C'est fini pour cette game de légende ! On se retrouve dans deux semaines pour se plonger à nouveau ensemble dans l'histoire de LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.