d

25 sept. 2014 - Félix League of Legends

Les Génieurs du Désert

Les Génieurs du Désert

Au beau milieu du désert de Shurima.
Il faisait chaud. Très chaud. La chaleur était telle que nos corps, ceux de mes compagnons et le mien, s’asséchaient à vue d’œil. Plus nous avancions dans cet océan de sable, plus nous perdions espoir de trouver toute trace d’eau. Nos esprits se troublaient, nous commencions à voir des mirages. Nasus, un des héros de la légende de l’Empire d’Azir, fit son apparition mais nous comprîmes vite que c’était la mort qui se languissait de nous. Assoiffés, nous perdîmes connaissance.

Je repris petit à petit mes esprits. Je ne savais pas combien de temps nous étions restés évanouis, mais par miracle, nous étions bel et bien vivants. Nous étions encore au milieu du désert de Shurima, mais quelque chose était différent. Un son parvint jusqu’à nos oreilles. Je me retournai et vis l’irréel : un oasis. Des dizaines de caravanes étaient là, venues se ravitailler en eau. J’avais crû encore une fois que c’était la mort qui me jouait des tours, mais force était de constater que l’oasis était bien réelle.

Mes compagnons et moi avancions sans plus attendre vers l’oasis. Une fois arrivés, nous croisâmes une de ces caravanes. Voyant notre état, ils nous offrirent sans plus attendre de quoi nous abreuver. Ressourcés, nous demandâmes où nous étions : « Bienvenue au Meltdown Paris ! », nous répondit-on.


Lieu où nous nous sommes ressourcés.

Les caravaniers nous proposèrent l’hospitalité, ce qui était difficilement refusable après toutes ces péripéties. Nous commençâmes à discuter : la jeune servante qui nous accueillit se nommait Chat du Chesire. Elle m’expliqua qu’au coucher du soleil une grande fête allait avoir lieu en l’honneur du retour de l’Empereur Azir. Nous fûmes estomaqués. Les ouï-dire n’étaient donc pas une légende : Azir avait bien été ressuscité.

La fête de ce soir était organisée par trois clans descendants de l’Empire de Shurima : O’Gaming, Riot et Meltdown. Chat du Chesire faisait partie du clan O’Gaming. Elle raconta notre histoire au Chevalier Chips qui finit par nous inviter à la fête. Nous fûmes priés de suivre Noi, son écuyer, afin de nous préparer pour l’évènement.

Nous étions entre chiens et loups lorsque les festivités commencèrent. Le clan Meltdown nous offrit ripaille pendant que le clan Riot expliquait comment leurs meilleurs maîtres-artisans avaient ressuscité le Seigneur du désert. Fullmoon, l’un des représentants du clan Riot, offrit à chaque invité des cadeaux : des tuniques et des biens précieux d’une valeur inestimable que normalement seuls les membres du clan Riot pouvaient posséder. Ces présents signifiaient que nous étions pour toujours les bienvenus.

De son côté, le clan O’Gaming préparait l’arrivée du souverain. Le Chevalier Chips menait les opérations, répartissant les tâches : Chat du Cheshire s’occupa de l’accueil d’Azir alors que Faust, Grimdjow, Rambobinator, Achenar ou encore George furent chargés de la mise en scène. Pendant ce temps-là, Noi fut missionné pour recruter l’armée qui allait se mettre au service de l’Empire ressuscité.

Au bout d’un moment, Chips demanda l’attention des invités : Azir était là. Et comme par magie, l’Empereur apparut devant nous. La surprise fut telle qu’aucun invité n’osa faire un bruit. Azir était grand, imposant, musclé, beau. Son aura dégageait une magie puissante bien que malveillante.


Le Chevalier Chips fêta le retour d'Azir.

L’Empereur profita du silence. Du moins, il ne parla point. La mise en scène était impressionnante. Chips prit la parole : « Prosternez-vous devant notre Empereur à tous, Azir le seigneur du Désert ! ». Tout le monde s’exécuta. Je fus petit à petit emparé par la peur. Je n’osai pas relever la tête, craignant pour ma vie.

En toute discrétion, certains invités se levèrent. Je le remarquai car l’un d’entre eux m'effleura. Soudain, ils crièrent : « Mort à Azir ! ». C’était des assassins, des infiltrés envoyés par les royaumes voisins afin d’annihiler la renaissance de l’Empire. Mais la réaction d’Azir ne se fit pas attendre puisque ses guerriers étaient déjà à ses côtés : les Spartiates, ces guerriers mythiques qui restèrent fidèles à l’Empereur malgré les siècles écoulés. Ils étaient au nombre de cinq : Lounet dit le Maître du temps, Nono dit la Vierge martiale, Shaunz dit le Scorpion, Shlaya dit le Mage et Spontexx dit le Faucheur du néant.


Les Spartiates en plein combat.

Les assassins faisaient visiblement partie d’une coalition entre Demacia, Freljord, Noxus et Piltover puisque je reconnus facilement Anivia, Shaco, Twisted Fate, Galio et Amumu. Le combat s’engagea mais tourna rapidement à l’avantage d’Azir et de ses soldats. Les assassins tentèrent tout ce qui était en leur pouvoir. Bien que puissants, ils furent rapidement malmenés par la force d’Azir et de ses Spartiates : un à un, les membres de cette coalition tombèrent. Anivia tenta bien un baroud d’honneur mais en vain. L’Empire de Shurima était ressuscité.

Après ce combat maîtrisé, chaque invité prêta allégeance à Azir, ce que personne ne fut tenté de contester, de peur de finir comme les assassins. Pour fêter la victoire sur le monde, le clan O’Gaming organisa des combats qui furent notamment marqués par la défaite de Noi contre l'un des invités. Afin de rajouter un défi au vainqueur, celui-ci dût se battre contre deux autres invités. Et il gagna contre toute attente, provoquant l'ire de la foule.

Enfin, les Spartiates exécutèrent une nouvelle démonstration de leurs talents en combat, comme si la bataille précédente ne leur avait pas suffi. Leur force était impressionnante. Je ne savais point si ce fut de l’intimidation ou une déclaration de guerre aux autres royaumes, mais dans les deux cas, ce fut réussi. La fête se prolongea jusqu’au bout de la nuit, entre peur et allégresse.

En ces mots, je vous informe qu’Azir est bel et bien de retour, plus puissant que jamais. La reconstruction de son Empire ne fait aucun doute, son peuple lui étant resté fidèle. Un peuple qu'il gratifia de sa présence tout au long de la fête, un détail qui manifestait son souci pour ses sujets qui pour certains vivaient dans les contrées reculées de Shurima.

Sa marche sur le reste du monde n’est plus qu’une question de temps.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Abzalonn
Abzalonn - 25/09/2014 14h46

joli article,

c'est fou comme chips n'est pas photogénique devant le Meltdown :)

LOLQuennFeeria
LOLQuennFeeria - 26/09/2014 10h01

Une soirée au top . :D Des invités venu de partout. :wub:

Qui donne une belle histoire narrée par un scribe de qualitay. :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.