d

01 févr. 2015 - Mandark Divers

Les Messieurs Citronnelle : les gentlemen du bashing arrivent sur O'Gaming

Les Messieurs Citronnelle : les gentlemen du bashing arrivent sur O'Gaming

Amie vieweuse, ami viewer, la seule chaine pour laquelle tu acceptes spontanément de débrancher ton – sinon bien utile – bloqueur de publicités (je savais que tu étais quelqu'un de bien) accueille à partir du lundi 2 février, c'est-à-dire demain, une nouvelle émission. Son nom ? Les Messieurs Citronnelle. À quelle heure ? De 20h à 22h, et donc juste au cul de Oh My Trailer (dat show !). Son concept ? Eh bien là, autant laisser la parole à deux des Messieurs fondateurs de l'émission.

 

Mandark : Alors d'abord je vous souhaite obséquieusement la bienvenue et je vous le demande tout de go : pourquoi ce nom, pourquoi « les messieurs citronnelle » ?

Monsieur J : Ah bah ça n'a aucun sens ! C'est juste que avant même de tourner notre première vidéo, avec Monsieur F ici présent - on était que tous les deux à la base quand on a commencé en octobre 2010 -, on avait commencé à chercher un nom de chaîne un soir alors qu'on était complétement bourrés et on voulait quelque chose avec un esprit « Les Messieurs », genre avec un p'tit noeud-pap'...

Monsieur F : ...et on voulait vraiment rester anonymes.

Mr J : Voilà. Alors Monsieur J, Monsieur F...on ne sait pas trop qui on est, etc. Donc on se disait ça va commencer par les Messieurs et après on s'est mis à chercher un nom à la con, au hasard, à mettre derrière, et là Monsieur F a balancé « citronnelle », et on a gardé ça.

Mandark : Écoutez, c'est pas plus con que l'origine du nom « O'Gaming ». Mais Monsieur F, Monsieur J ? Vous avez des prénoms en vrai ?

Mr J : Oui, Flavien et Julien. Bon tous ceux qui nous suivent connaissent nos prénoms maintenant car on a un peu lâché l'affaire de l'anonymat. Au début on ne montrait pas nos visages du tout, et il y a deux ans on a commencé à les montrer, parce qu'on en avait plus rien à foutre, voilà. Donc maintenant tout le concept de l'anonymat a complétement disparu, mais les Messieurs sont resté.

Mandark : Quelle a été la genèse de l'émission ?

Mr F : Alors en fait, tous les deux on faisait de la musique ensemble à la base, et Julien m'a montré des vidéos qu'il faisait avec Rutabaga, un des six membres de la chaine actuelle, et à l'époque ils s'appelaient...

Mr J : Les Barbus Obtus (rires)

Mr F : Les Barbus Obtus, c'est ça, et qui a donc été la genèse des Messieurs. Bon, les Barbus Obtus c'était forcément un peu brouillon comparé à ce qu'on a fait par la suite – on savait pas encore faire des trucs stylés (rires) -, mais moi ça m'avait bien botté parce que j'étais pas trop sur internet à ce moment là, et pour refaire des vidéos dans cet esprit là, comme Monsieur Rutabaga s'est désisté à un moment, ça a commencé comme ça. On a fait un test sur Mafia 2, après sur (Elder's Scroll IV) Oblivion, et on a vu que c'était plutôt cool et on a continué.

Mr J : Le concept à la base c'était vraiment de faire des tests « entre guillemets » et un peu WTF sur des jeux...enfin de cracher sur des jeux que beaucoup de gens adulaient. On a fait ça avec Oblivion, avec Skyrim, avec plein de jeux AAA où on les descendait comme pas permis. Au début c'était vraiment axé sur la déconnade et la critique très sévère de jeux.

Mr F : Mais aussi sur une base vraiment fondée. C'est vrai que des fois on est de mauvaise foi, mais la plupart du temps ça se fonde sur quelque chose, et on le montre à l'écran, de toute façon. Et le but c'est vraiment de faire marrer les gens avant tout, et on se prend vraiment pas au sérieux, tout en sachant que les jeux AAA qu'on critique on les a souvent payés.

Mandark : Je ne vais pas vous mentir, jusqu'à il y a peu je ne vous connaissait pas, aussi j'ai fait mes devoirs et je suis allé voir vos hauts-faits, et notamment une vidéo sur Dark Souls 2 où vous étiez particulièrement déchainés...

Mr J : Ah ça c'était avec Titi et Loulou, les membres les plus récents de la chaine. C'est la vidéo que j'ai mis en bande-annonce car c'est une des plus marrantes de la chaîne, du grand n'importe quoi.

Mandark : Alors justement, je sais que vous êtes six. Qui sont les autres membres du sextet ?

Mr J : Alors, on est resté que tous les deux avec Flavien pendant...trois ans, quelque chose comme ça, puis on a eu une petite scission à un moment donné. Voilà, sans rentrer dans les détails, pendant un an Flavien est parti de la chaine, et Rutabaga, avec qui je faisais Les Barbus Obtus, m'a rejoint dans Les Messieurs, et du coup j'ai fais des vidéos avec lui pendant un petit moment et, un petit peu plus tard, après un an de collaboration avec lui on a décidé d'embaucher un de nos autres potes, qui s'appelle Monsieur V. Donc à ce moment-là on était trois, et par la suite j'ai intégré Titi et Loulou. Titi à la base c'est un abonné de la chaine qui me faisait vraiment marrer, et on s'est rencontrés. On a fait quelques streams ensemble et ça c'est très bien passé donc je lui ai proposé de rejoindre Les Messieurs. Et Loulou, son pote qui était venu streamer avec nous, était très sympa, très drôle, alors je me suis dit que ça vaudrait le coup de lui faire rejoindre la secte. À ce moment on était donc cinq, et ensuite, peu après, Monsieur F. est revenu sur la scène, parce qu'il avait besoin de manger et tout...

Mr F : Waf !

Mr J : (rires) ...alors on a mis de côté le passé et on s'est remis à faire des vidéos ensemble, tous ensemble, à six, et on a vu que c'était très bien comme ça.

Mandark : Combien de vidéos depuis le temps ?

Mr J : Là, on approche des 250.

Mandark : Quand même ! Je m'étonne que vous ne soyez pas plus connus !

Mr F : Bon, on a un humour un peu hermétique, faut adhérer.

Mr J : C'est vrai que c'est souvent à base de private jokes, il faut suivre un peu la chaine pour tout comprendre. Les gens qui nous connaissent savent ce qu'on pense, ce qu'on va dire etc. C'est vraiment réservé à un public...averti, voilà. On a une bonne base d'abonnés très fidèles, très sympas, pas des vieux kikoolols de 14 ans. On traine pas tous les trous-du-cul de Cyprien et Squeezie quoi (rires), c'est un autre niveau. En échange on est relativement sport avec eux, aussi.

Mandark : Un petit mot pour terminer ?

Mr F : On pourrait faire les connards en disant « zizi » ou « prout », mais le slogan de la chaine c'est « picole, jeux vidéo et ronds-de-chapeaux », alors voilà.

Mr J : La picole est effectivement un élément omniprésent de nos vidéos, j'avais oublié de le dire !

Mandark : Eh bien Les Messieurs, il ne me reste plus qu'à vous dire merde pour la première !

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

Psyco
Psyco - 01/02/2015 21h12

Le Come back ! :p

TekTek
TekTek - 01/02/2015 21h21

Les mecs reviennent parce que le frigo est vide quelque part :b

Uppsala
Uppsala - 01/02/2015 22h01

Le grand retour !

chinesebanana
chinesebanana - 01/02/2015 22h03

Couteaux propres et Roux de zizis eut été plus approprié

IAM_OMAR_1987
IAM_OMAR_1987 - 02/02/2015 13h04

Wallez

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.