d

31 janv. 2018 - Maginn League of Legends

Les moves de la semaine : week 2

Les moves de la semaine : week 2

Nous voilà de retour pour une deuxième édition de la chronique du beau jeu ! Pour rappel, cette rubrique hebdomadaire a pour vocation de partager avec vous les plus belles actions de League of Legends de la semaine précédente, qu'il s'agisse de moves qui ont déjà fait le tour de Reddit ou d'actions passées un peu plus inaperçues. Cette semaine, si vous aimez le sang, les kills et les teamfights, vous allez être servis !

Loken vs. Xiaohu : duel à distance

Prenons encore une fois la direction de la Chine avec un teamfight dantesque ayant eu lieu en LPL. Lors de la deuxième partie opposant Royal Never Give Up à JD Gaming, les deux équipes se retrouvent une nouvelle fois au Baron. JD est en train de terminer l'objectif lorsque Mlxg va tenter de rééditer son exploit d'un peu plus tôt en volant le buff à ses adversaires. Mais le jungler s'y prend trop tard et il est réceptionné : son Ange Gardien tombe directement.

Alors que les JD Gaming se regroupent autour de Mlxg pour l'achever une fois l'effet de l'ange gardien terminé, les RNG organisent leur contre-offensive. Ming lance son ultime avec Leona et parvient à étourdir Gangplank et Kog'Maw, tandis que Letme enchaîne en plaçant son burst sur eux. Le combat est bien parti pour les RNG, mais ils sont en infériorité numérique puisque Mlxg n'a pas survécu plus d'une seconde après l'Ange Gardien et Xiaohu vient de respawn et est toujours en chemin. Néanmoins, ils peuvent espérer l'emporter en faisant rapidement tomber les carries adverses : Zoom et Loken sur Gangplank et Kog'Maw. Alors que ces deux derniers sont en mauvaise posture face à deux adversaires, Loken utilise son flash pour franchir le mur du Nashor à la dernière seconde et se mettre à l'abri tout en continuant à infliger des dégâts. Cette décision paye puisqu'il se débarrasse ainsi de trois adversaires. Restent alors seulement les deux carries RNG : Able et Xiaohu sur Varus et Orianna.
 


Crédits : Riot Games
 

La tâche s'annonce difficile puisqu'ils font face aux cinq joueurs adverses. Xiaohu arrive à peine dans le teamfight, il aurait pu faire demi-tour et sauver sa peau mais il rentre finalement dans la mêlée en courant pour protéger son coéquipier. Voyant que trois adversaires le prennent en chasse, il place astucieusement sa boule pour les attraper dans sa shockwave puis les termine instantanément avec son combo. Il se débarrasse sans difficulté du support par la suite, tandis que son coéquipier remporte son un contre un face à Galio. Il ne reste alors que Loken, séparé de ses coéquipiers à cause de son flash, qui n'aura finalement pas été si payant que ça. On a donc un repositionnement éclair de carry AD, une shockwave sur trois personnes et un 2v5 remporté en à peine trente secondes de teamfight. Une bonne dose de beau jeu en somme.

Khan laisse Kuro sur place
 


 

Rendons nous ensuite au pays du Matin calme puisque cette action vient tout droit de la LCK, lors d'un match entre KingZone DragonX (ex-Longzhu Gaming) et Afreeca Freecs. Cuzz arrive sur la toplane puisqu'il a repéré Spirit sur une ward ; il se jette sur lui en synchronisation parfaite avec Khan qui envoie sa boule d'énergie et oblige Spirit à utiliser son flash puis la stase de la stopwatch afin de rester en vie. Les KingZone viennent achever le jungler adverse sous la tour mais Kiin compte bien venger son coéquipier et force Cuzz à utiliser à son tour sa stopwatch. Ce dernier réussit à éviter le boomerang et parvient à s'enfuir grâce l'intervention de Khan, mais voyant ce dernier en difficulté il revient pour l'aider à achever Kiin, ce qui lui coûtera la vie.

Khan est alors en mauvaise posture, puisqu'il est très bas en points de vie et qu'il voit sa route de retraite coupée par l'arrivée de Kuro depuis la midlane. Alors qu'on le pense condamné, il anticipe parfaitement la virgule et la partition impériale de Kuro en utilisant son saut au parfait timing, faisant alors passer à côté tous les sorts de Azir, qui l'auraient autrement achevé. Chance ? Erreur de l'adversaire ? Ce qui est sûr , c'est que Kuro s'en souviendra longtemps. Un mouvement plein de grâce qui met l'adversaire complètement dans le vent et qui n'est pas sans rappeler le dribble de Lionel Messi face à Jerôme Boateng pour les amateurs de football.
 

Messi Boateng Khan Kuro moves

Messi ou Khan ? Boateng ou Kuro ?

Le Hollandais volant plante son drapeau en NA
 


Crédits : Riot Games
 

Terminons notre voyage de cette semaine en Amérique du Nord, où les midlaners européens font déjà la loi depuis un moment, à l'image de Bjergsen et de Jensen. Mais cette fois-ci c'est Febiven qui nous intéresse puisqu'il est l'auteur d'un Pentakill dès sa troisième apparition dans la ligue. Lors d'un teamfight face aux Counter Logic Gaming, les Clutch Gaming et Febiven sont en mauvaise posture puisqu'ils viennent de perdre leur toplaner.

Mais le midlaner néerlandais et son support Hakuho trouvent l'ouverture sur Stixxay, esseulé dans la rivière. En quatre contre trois, les Clutch engagent le combat à nouveau avec LirA qui se sacrifie pour offrir Biofrost à ses coéquipiers. Hakuho trouve ensuite une cage sur Darshan pour garantir son troisième kill à Febiven. Les deux membres restants de CLG tentent leur chance en se jetant sur l'ancien Fnatic, qui met immédiatement un terme à leurs espoirs avec une partition impériale autoritaire le mettant à l'abri. Il peut alors tranquillement achever ses adversaires, en terminant par son ancien coéquipier Reignover pour le Pentakill. Febiven peut remercier son coéquipier Hakuho qui n'aura rien raté dans ce fight, mais aussi son talent puisqu'il est l'auteur d'une excellente prestation avec son Azir et termine sur le score de 12/0/3. Le Kingslayer est de retour !

 

Les moves de la semaine, c'est terminé pour aujourd'hui. On aurait également pu évoquer la prédiction de Dardoch ou les nouveaux exploits de Jiizuké mais le but est de varier les joueurs et les types d'action (à moins que vous ne vouliez une action de Faker par semaine ?). Mention honorable à cette magnifique partition impériale de Caps, mais il a fallu faire un choix entre deux moves d'Azir, et impossible de passer à côté d'un Pentakill. En tout cas, on se retrouve mercredi prochain pour encore plus de beau jeu !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.